Ont collaboré à ce numéro

 ABDOU DIAW
 Amadou Lamine Sall
 COMEVA
 Mamadou Ndione
 Mission du Sénégal

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 La troisième édition du Forum Galien Afrique, ouverte par le chef de l’État, avec comme invité spécial, Dr. Tedros Adhanom, Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé, a vu, en quatre jours (8 au 11 décembre 2020), R32;la participation de près de trois mille (3000) personnes ressortissants de divers d’Afrique, d’Europe et des États-Unis d’Amérique. Les participants ont diagnostiqué la situation épidémiologique dans nos pays et échanger sur les opportunités et les défis de la riposte. Des recommandations, des leçons apprises et des pistes de recherche vont permettre d’apporter « notre contribution à la riposte », précise professeure Seck, présidente du Comité scientifique du Forum Galien Afrique.


Un Galien en pleine Covid-19, comment avez-vous pu relever le défi de l'organisation et de la qualité représentative tout en l’articulant avec les préoccupations réelles des Africains des Sénégalais ?

 

« Le Forum Galien Afrique offre une plateforme d’échanges scientifiques de haut niveau sur des questions d’intérêt commun, les priorités de notre continent pour les africains et par les africains.  Le thème abordé est plus que pertinent: « l’Afrique face à la pandémie à la Covid19 ». Même si l’Afrique est l’un des continents les moins touchés, un impact sanitaire et socio-économique a été partout observé. La riposte africaine mérite d’être étudiée et partagée ».


Un forum en deux trois temps, pourquoi? 

 

« Nous avons fait un focus, le 8 décembre sur les jeunes.  Plus de 250 jeunes dont 200 choisis parmi les meilleurs étudiants en médecine et en pharmacie de 17 pays africains ont participé à cet atelier. Les 50 autres sont des jeunes leaders communautaires. L’ONG Speak up Africa, a animé une session pour lancer officiellement le prix des jeunes innovateurs africains en santé. Avec les jeunes, une session a été aussi dédiée à : "Entrepreneuriat des jeunes et COVID-19" qui leur a permis de rencontrer de jeunes entrepreneurs et startupers africains avec des investisseurs africains et internationaux. Le lendemain, la journée était dédiée aux femmes. "Les femmes dans les sciences la technologie, ingénierie et les mathématiques" a permis de se pencher sur leur place et leur rôle face à la pandémie à la Covid19. Ainsi a été examiné l'impact des différences de genres et socio-culturelles sur la productivité,  leur rôle dans les innovations et la place des professionnelles au cours de la pandémie à la Covid19. Et le Forum proprement dit les 10 et 11 décembre est ouvert par le Président de la République et son invité d’honneur. Des experts mondialement reconnus, africains en grande majorité, ont passé en revue les opportunités et les défis de la riposte à la Covid19. L’impact socio-économique fut au cœur des préoccupations du Forum et la recherche a été aussi au rendez-vous dans ses aspects éthiques et bioéthiques, les essais cliniques et la recherche vaccinale. Nous avons évoqué l’après Covid19, pour un système de santé résilient, une approche inter sectorielle et décentralisée efficiente, une production locale de médicaments gage de notre indépendance thérapeutique. La pandémie à la Covid19 nous interpellera encore sur le financement de la santé et de la recherche »