Ont collaboré à ce numéro

 CNUCED
 HRW
 Intelligences Infos
 M.Abdourahmane DIOUF
 Mme Bijou Bop
 Mme Micheline Calmy
 REDACTION
 UNIS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 La La crise de la COVID-19 a frappé les économies africaines bien avant que la pandémie ne se propage sur le continent, comme en témoignent la baisse de la demande en matières premières et produits africains, les perturbations des échanges commerciaux et des voyages, la diminution des envois de fonds et des investissements étrangers et les innombrables pertes d’emplois et de revenus, a déclaré, Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, à l'occasion de la célébration de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique, le 20 novembre.

La pandémie est apparue alors que les perspectives du continent étaient encourageantes. Les économies se développaient et la pauvreté était en baisse. Tout le continent, qui s’était mis à l’heure de la technologie et de l’innovation progressait sur la voie de l’unité et de l’intégration économique. L’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine laissait espérer une forte croissance du commerce intra-africain. 

Dans le droit fil des objectifs de la troisième Décennie du développement industriel de l’Afrique et des plans d’action établis dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, la riposte à la crise de la COVID-19 offre l’occasion de corriger les inégalités et les vulnérabilités structurelles et de susciter des changements en profondeur en vue d’une Afrique plus résiliente.