Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com


Dépénalisation de l’homosexualité : Rama Yade mène sa croisade aux Nations-Unies

La Secrétaire d’Etat française chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme a déploré, à Genève, que plus de 80 pays dans le monde pénalisent encore l’homosexualité. Rama Yade a ainsi poursuivi sa croisade pour la dépénalisation de l’homosexualité devant le Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies.

GENEVE - Rama Yade, Secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme au ministère français des Affaires étrangères et européennes, a encore plaidé pour la dépénalisation de l’homosexualité. Elle était face au Conseil des droits de l’homme qui a entamé son débat de haut niveau dans le cadre de sa principale session annuelle (du 2 au 27 mars 2009). Pendant quatre semaines, le Conseil qui se réunit dans l’enceinte rénovée de la Salle des droits de l’homme et de l’alliance des civilisations (Salle XX) du Palais des Nations à Genève, a écouté les responsables de nombreux pays.

La représentante de la France a plaidé pour que le Conseil joue un rôle accru en faveur de la promotion et de la protection des droits des femmes. En définitive, Rama Yade estime que l’interdiction des violations des droits de l’homme fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre devrait, à la lecture des instruments internationaux, aller de soi. Elle a déploré le fait que plus de 80 pays dans le monde pénalisent encore l’homosexualité.

Concernant la préparation de la Conférence d’examen de Durban contre le racisme, Rama Yade a informé le Conseil que ’la France, en aucun cas, ne pourra accepter que la conférence soit à nouveau le prétexte à des dérives inacceptables, que des pays particuliers ou des régions du monde soient stigmatisés à cette occasion et que le principe de la liberté d’expression, fondement de la démocratie, soit remis en cause’.

Alors que le Conseil devra se pencher sur la situation en République démocratique du Congo, Rama Yade a livré son témoignage : ‘Ce que j’ai vu lors de mon déplacement en République démocratique du Congo l’an dernier est tout simplement révoltant’, a-t-elle souligné. La Secrétaire d’Etat a également estimé que la situation des droits de l’homme au Zimbabwe et au Sri Lanka devait retenir l’attention du Conseil.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE