Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Une crise politico-militaire secoue la Casamance depuis 1982. Notre collaborateur apporte des éléments d'analyse pour éclairer la lanterne de nos lecteurs sur les causes réelles du conflit de basse intensité qui se déroule dans cette partie méridionale du Sénégal.

Par Dr Lamine Diédhiou, écrivain sociologue - dingassli@yahoo.fr

Québec , Canada - Cela fait près vingt six ans que la Casamance, la région la plus humide et la plus touristique du Sénégal, est agitée par un conflit sécessionniste dirigé par le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). À l'origine de ce conflit, il y a plusieurs causes dont la distribution des parcelles viabilisées à des Sénégalais venus du Nord au détriment des autochtones lors du lotissement de la ville de Ziguinchor au milieu des années 1970. Il y a aussi le "choc des cultures" entre les populations autochtones fortement attachés à la religion animiste malgré leur conversion au catholicisme ou à l'islam et la frange halogène, notamment les Wolofs, qui ont massivement émigré en Casamance pour fuir les sécheresses récurrentes qui ont frappé les régions du Nord au début des années 1970.