Ont collaboré à ce numéro

 BAD, CIC
 ECOFIN
 Gorgui Wade NDOYE
 Handicap Intern.
 Handicap Internation
 IPU
 M. Alioune TINE
 Ms Anoushka RAI
 UIP
 Zeid Ra'Ad Hussein

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Le Sommet humanitaire mondial qui s’est tenu les 23 et 24 mai à Istanbul a permis une avancée importante pour les personnes handicapées et pour l’impartialité de l’aide humanitaire. La Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire, lancée par Handicap International et plusieurs organisations partenaires le 23 mai a été adoptée par 96 Etats, organisations humanitaires, bailleurs et réseaux associatifs représentant eux-mêmes des milliers d’organisations. Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est intervenu pour apporter son soutien à la Charte. C’est une victoire pour les personnes handicapées, trop longtemps oubliées de l’aide humanitaire.

La session spéciale sur l’inclusion des personnes handicapées s’est déroulée le 23 mai en présence du Secrétaire Général des Nations unies Ban-Ki-moon. Il a apporté son soutien à la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées, déclarant que «la Charte [n’est] pas une fin en soi» et insistant sur l’importance que les principes contenus dans ce texte soient réellement mis en œuvre.

Au cours de cette session spéciale sur le handicap, un large éventail d'intervenants a adhéré à la charte et exprimé son soutien enthousiaste pour une action humanitaire plus inclusive pour les personnes handicapées. Il y avait notamment des représentants des Etats comme l'Australie, la Finlande, le Luxembourg, l'Allemagne, le Royaume-Uni, des dirigeants des organismes des Nations unies, des représentants d'ONG et d’organisations des droits de l’homme, un représentant du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations de personnes handicapées.

«Nous sommes heureux qu’un si grand nombre d’organisations et d’Etats aient rejoint la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées. Nous sommes également satisfaits de la diversité des signataires, a déclaré Anne Héry, directrice du Plaidoyer à Handicap International. Organisations internationales, locales, Etats, bailleurs, etc., en tout 96 acteurs du domaine humanitaire ont rejoint une Charte qui met fin à une grande injustice: les droits et les besoins des personnes handicapées sont encore largement ignorés lors des crises. Handicap International sera mobilisée sans relâche pour faire de cette charte une réalité.» 

Les signataires de la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire (http://bit.ly/1NwHFa6) s’engagent sur 5 principes pour délivrer une aide plus inclusive:

-       non-discrimination et respect de la diversité des personnes handicapées ;

-       participation des personnes handicapées dans la conception des programmes humanitaires ; mise à disposition de services inclusifs ;

-       mise en place de politiques mondiales inclusives ;

-       coopération et coordination entre acteurs humanitaires pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées.

La Charte est proposée pour adoption aux Etats, aux ONG, aux financeurs de l’aide humanitaire. Elle est accompagnée d’un plan d’action pour sa mise en œuvre. 

Cette session, co-organisée et co-animée par Handicap International, est le résultat d’un travail conjoint entre les organisations de personnes handicapées et un petit groupe d’ONG et d’Etats convaincus de l’absolue nécessité de comprendre et de lever les obstacles auxquels sont confrontées les personnes handicapées pour accéder à l’aide.

Source: Handicap International.