Ont collaboré à ce numéro

 Amb. Jean M,Ehouzou
 Christophe Boulierac
 ELYSEE
 MME SONA JOBARTEH
 ONU, OIF, UA, ODD
 UEMOA, SENEGAL
 UNIS, UNHCR
 UNIS, UNICEF

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Les gens les plus pauvres d'Afrique paient les prix les plus élevés au monde pour l'énergie. En absence d'accès aux sources d'énergie propres, plus de la moitié de la population du continent est contrainte de recourir au bois de chauffage et au charbon de bois – des options économiquement inefficaces et dévastatrices pour l'environnement, constate Michael Moeller, le directeur général des Nations Unies, à Genève, à l’occasion du vernissage de l’exposition « Lumières d’Afriques » qu’abrite le Palais des Nations du 13 mars au 31 mars 2017.  

GENEVE- (Suisse)- Après avoir brillé pour la première fois en prélude à la COP 21 au Palais de Chaillot, lieu mythique pour les Nations Unies (siège éphémère et signature de la charte des Droits de l’Homme), « Lumières d’Afrique » a pour vocation de porter son message d’espoir dans le plus grand nombre de pays africains. Elle a également pour vocation d’exposer à l’ensemble du monde l’incroyable vitalité de la création contemporaine africaine avec ses 54 œuvres lumineuses de 54 artistes africains contemporains. L’exposition illumine depuis le 13 mars et pour trois semaines, le Palais des Nations, à Genève, en pleine session du Conseil des Droits de l’Homme. « Lumières d’Afriques », constitue selon Matthias Leridon, Président de TILDER, un des leaders européens du conseil en communication et initiateur de l’exposition : « un geste politique exceptionnel des artistes en faveur de l’accès durable du continent à une énergie propre ». L’exposition est aussi un symbole fort qui affirme le développement durable des peuples comme un droit de l’Homme fondamental poursuit M. Leridon. L’Afrique a peu contribué au changement climatique mais elle paye un prix élevé quant aux conséquences du réchauffement « certaines grandes villes font face à des coupures d’électricité au quotidien », regrette l’ONU qui en collaboration avec la Francophonie, l’Union africaine et l’ONG African Artists for Development Fund abrite cette magnifique exposition qui s’inscrit dans la poursuite des objectifs de développement durable, notamment l’objectif 7 qui demande «… l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable ». 

 

SONA JOBARTEH A GENEVE: EN HONNEUR POUR LA GAMBIE, L'AFRIQUE ET L'ONU.

Publié le, 02 mai 2017 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

En hommage à la Gambie, aux pays de la CEDEAO, de l’Union africaine et à l’Organisation des Nations Unies qui ont réussi paisiblement à rétablir l’ordre constitutionnel en Gambie, l’association ContinentPremier éditrice du magazine panafricain éponyme organise pour son treizième anniversaire et dans le cadre de la deuxième édition célébrant la Journée de l’Afrique un grand concert à Genève, ville de cultures et des droits humains. Ce sera également un hommage aux femmes, à la jeunesse, à l’égalité et à la diversité. Une Dame, une grande artiste gambienne Sona Jobarteh qui a réussi à s’imposer dans le milieu fermé de la Kora en devenant une des pionnières et maîtresses de cet instrument magique qu’on retrouve en Afrique de l’Ouest, entre les mains expertes des grandes familles de griots mandingues, nous fait l’honneur de ce concert exceptionnel en Suisse.

Compositrice, chanteuse et instrumentaliste, Sona Jobarteh est une femme engagée. Elle construit en Gambie une école dédiée à l’étude de la musique, les instruments traditionnels, l’histoire. La majorité des élèves sont des orphelins!

SONA JOBARTEH: UNE VIRTUOSE DE LA KORA

Issue d’une très grande famille de griots dépositaires de l’art de jouer avec la Kora dont l’héritage se trouve en Afrique de l’Ouest notamment en Gambie, au Sénégal, au Mali, en Guinée Conakry et en Guinée-Bissau, Sona Jobarteh perpétue cette grande tradition en y apportant une touche singulière et personnelle.


Avec sa belle voix, son charisme, l’artiste a su s’imposer dans un milieu exclusivement masculin devenant ainsi la première femme Gambienne et l’une des rares artistes professionnelles à maîtriser la Kora.


Professionnelle talentueuse malgré son jeune âge, Sona Jobarteh a constitué son groupe à Londres et fait des tournées au niveau international: Malaisie, Mexique, Pologne, Côte d’Ivoire, Amsterdam, Gambie etc. En Grande Bretagne, elle a joué au Glastonbury Festival, à Africa Oye à Liverpool, au London Jazz Festival ainsi qu’au WOMAD.

NB: Concert au théâtre Pitoeff, vendredi 19 mai 2017, 20 H. Entrée: 25FCH

Prendre le billet ici: http://etickets.infomaniak.com/shop/EJnvKW7l0K/

 


CONTINENTPREMIER.COM