Ont collaboré à ce numéro

 CONTINENTPREMIER
 M. ADAMA DIENG
 MME Angèle DIABANG,
 MME Ngoné NDOUR
 NATIONS UNIES
 Novartis
 OMS
 OMS, ALERE
 PALEO FESTIVAL
 Pr.Amsatou S. SIDIBE
 RAUL PAZ
 Youssou NDOUR

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant son ferme attachement au respect de la souveraineté, de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité de la République islamique de Gambie et rappelant l’importance des principes de bon voisinage, de non-ingérence et de coopération régionale,

Rappelant la déclaration de son Président en date du 21 décembre 2016 sur la consolidation de la paix en Afrique de l’Ouest et la déclaration à la presse de ses membres en date du 10 décembre 2016 sur les élections tenues en Gambie,

Rappelant les dispositions pertinentes de l’article 23 4) de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance et celles du Protocole additionnel de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la démocratie et la bonne gouvernance,

Félicitant le peuple gambien d’avoir tenu une élection présidentielle pacifique et transparente le 1er décembre 2016,


Prenant note des résultats officiels des élections tenues le 1er décembre 2016, publiés par la Commission électorale indépendante gambienne, selon lesquels M. Adama Barrow a été proclamé Président, résultats que l’ancien Président, Yahya Jammeh, a lui-même publiquement reconnus et acceptés le 2 décembre,

Le Paleo Festival de Nyon meilleur festival d'Europe.

Publié le, 12 janvier 2017 par REDACTION

Sur 350 festivals en lice, le Paleo Festival de Nyon sort vainqueur. Mercredi, 11 janvier 2017, à Groningen aux Pays-Bas, le Paléo Festival s’est vu décerner le «Best Medium-Sized Festival Award» lors de la cérémonie des European Festival Awards présentée par le Festival Eurosonic et YOUROPE, l’association européenne des festivals regroupant plus de 90 membres issus de 27 pays. 
Plus de 350 festivals étaient en lice pour les différents prix des European Festival Awards. La catégorie Best Medium-Sized Festival est définie par la capacité journalière (jusqu’à 50’000 festivaliers par jour), ainsi qu’un focus sur les spécificités et les identités des festivals.

Martine Brunschwig Graf Femme de l'année 2016.

Publié le, 05 janvier 2017 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

La Genevoise succède ainsi au Pape François qui a été désigné l'année dernière Homme de l'Année par le magazine panafricain ContinentPremier.Com. Conseillère d’Etat de la République et Canton de Genève de 1993 à 2005, conseillère nationale de 2003 à 2011, Martine Brunschwig Graf, est depuis 2012 la Présidente de la Commission Fédérale Contre le Racisme (CFR). Son travail est utile et elle le mène avec courage et dignité. Alors qu'on avait tendance à banaliser le racisme en Suisse, elle a fait usage de son autorité, de ses expériences politiques, de sa qualité de scientifique et de son histoire en tant que Juive et humaniste des atouts pour combattre le monstre hideux !
 
Qui ne se rappelle pas de la visite de l'ancien Rapporteur des Nations-Unies sur le racisme, le philosophe sénégalais Doudou Diène à qui certains ministres suisses soufflaient dans l'oreille : "Ici, il n y a pas de racisme. Le système suisse est compliqué" pour dégager en touche toute responsabilité. Doudou Diène, redoutable expert occupa largement les journaux à l'époque. Certains politiciens de l'UDC l'avaient traité de " petit Sénégalais venu nous donner des leçons!" Face au déni, le Conseil fédéral prit, heureusement, ses responsabilités. 
 

L'Appel à la paix d'António Guterres, Secrétaire général des Nations-Unies

Publié le, 02 janvier 2017 par Par Antonio GUTERRES

Le nouveau Secrétaire général António Guterres appelle à faire de 2017 une année pour la paix

"En cette première journée à la tête des Nations Unies, une question me pèse sur le coeur.

Comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et qui souffrent énormément dans des guerres interminables?

Une force meurtrière décime les civils. Des femmes, des enfants, des hommes sont tués ou blessés, forcés à l’éxil, dépossédés et démunis. Même les hôpitaux et les convois humanitaires sont pris pour cible.

Dans ces guerres, il n’y a aucun gagnant : tout le monde est perdant. Des milliards de dollars sont dépensés, détruisant des sociétés et des économies entières et alimentant des méfiances et des peurs qui se transmettent de génération en génération. Des régions entières sont déstabilisées, et la nouvelle menace du terrorisme global plane sur nous tous. 

En ce Jour de l’An, je vous demande à tous de prendre avec moi cette résolution :

Engageons-nous à faire de la paix notre priorité absolue.

Faisons de 2017 l’année où nous tous – citoyens, gouvernements et dirigeants – aurons tout fait pour surmonter nos différences.

De la solidarité et la compassion dans notre vie quotidienne, au dialogue et au respect quelles que soient les clivages politiques … Des cessez-le-feu sur le champ de bataille aux compromis à la table des négociations pour parvenir à des solutions politiques…

La paix doit être notre objectif et notre guide.

Tout ce que nous valorisons en tant que famille humaine – la dignité et l’espoir, le pro-grès et la prospérité – dépend de la paix.

Mais la paix dépend de nous.

Engagez-vous à mes côtés au service de la paix, jour après jour.

Faisons de 2017 une année pour la paix.

Merci".

New York, 1er janvier 2017

Par 
Antonio Guterres 


LAUREATE DU MEILLEUR COURT-METRAGE 2016 : ANGELE DIABANG DEDIE SON PRIX A OUSMANE SOW.

Publié le, 15 décembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

 

 

La cinéaste sénégalaise Angèle Diabang a reçu, à Beyrouth, le 3 décembre dernier, le trophée du meilleur court-métrage 2016 pour son film « Congo, un médecin pour sauver les femmes ». Un prix dédié au regretté sculpteur Ousmane Sow  et à l’épouse du Dr Denis Mukwege, le protagoniste du film. Mme Diabang a été honorée dans le cadre des Trophées francophones du cinéma qui sont l’événement annuel dédié au cinéma francophone à destination du grand public et des professionnels. Il a lieu chaque année dans une capitale du monde francophone. Durant plusieurs jours les films issus du meilleur de la production cinématographique des pays membres de la Francophonie y sont aussi projetés en salle. La cérémonie de remise des Trophées était présidée par Costa-Gavras, cinéaste Franco-grec. (Entretiens avec la lauréate).

Trois questions à ADAMA DIENG, Secrétaire général adjoint de l’ONU, lauréat du Prix pour la Paix, l’Espérance et la Liberté : « La résurgence des génocides est l’un des plus grands défis de l’Humanité »

 

GENEVE- (Nations-Unies)- A l’occasion de son 70e anniversaire, l’association internationale pour la défense de la liberté religieuse (AIDLR) qui a organisé le sommet mondial sur « Religion, Paix et Sécurité » (Genève 23-25 novembre 2016), a établi le Prix pour la Paix, l’Espérance et la Liberté  dont le premier récipiendaire est Adama Dieng juriste de renommée internationale, Conseiller spécial du Secrétaire de l’ONU pour la prévention contre le génocide. Dans cet entretien Adama Dieng explique le soutien onusien à cette association au statut consultatif, son sentiment sur Antonio Gutteres et l’importance du prix qui lui a été décerné.

SIDA : EN ATTENDANT LE VACCIN, L’AUTODESPISTAGE !

Publié le, 02 décembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

40% des personnes porteuses du VIH, soit environ 14 millions de personnes, ne le savent pas. Certes, le SIDA tue moins et pourrait encore être moins mortel si les porteurs du virus connaissaient leur statut. Simple : se dépister tout seul loin des regards, à la maison ! Gain ? Se faire soigner plus rapidement et éviter de transmettre le virus à d’autres individus sains. Le dépistage peut commencer déjà dès la naissance pour éviter et ou connaître rapidement la transmission mère enfant. L’OMS mise donc sur la responsabilité individuelle pour barrer la route au Sida qu’il faudra éradiquer en 2030 !

(GENEVE- SUISSE) -   Jusqu’à 70 % des partenaires de personnes séropositives pour le VIH le sont également. Actuellement, beaucoup d’entre eux ne se font pas dépister. Les nouvelles lignes directrices de l’OMS préconisent des moyens d’aider les personnes séropositives pour le VIH à prévenir leurs partenaires et à les encourager à se faire dépister.

La couverture du dépistage du SIDA demeure faible dans certaines « populations clés » et leurs partenaires, en particulier les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, les travailleurs du sexe, les personnes transgenres, les personnes qui s’injectent des drogues et les prisonniers, qui représentent environ 44 % des 1,9 million de nouvelles infections par le VIH chez l’adulte survenant chaque année. 

 

 

Pr Amsatou Sow Sidibé tance Me El hadji Diouf et interpelle le Président Sall

Publié le, 25 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

  tyle type="text/css">

Violences faites aux femmes, terrorisme, Islam confrérique, retrait de la loi sur la parité proposé par Me El Hadji Diouf, appel au dialogue politique du Président Macky Sall, Madame Amsatou Sow Sidibé, professeure de droit à l'Université de Dakar, présidente du parti Car Lenen à coeur ouvert, à Genève, avec le magazine panafricain ContinentPremier.Com.

 

GENEVE- (Suisse)- En ce 24 novembre, journée mondiale contre les violences faites aux femmes, Pr Amsatou Sow Sidibé, a fait état de son indignation contre ce fléau mondial. Très impliquée dans l'adoption de la loi sur la parité dans son pays pour avoir vu cette dernière naître dans son bureau par l'écriture des articles de la loi, elle s'en prend très vertement à l'avocat politicien Me El Hadji Diouf qui propose d'amender la loi sur la parité qui n’aurait selon lui « aucun sens ». Agacée, Amsatou Sow Sidibé ne mâche pas ses mots : « El Hadji Diouf est un provocateur qui trouvera sur son chemin les femmes ». « Il fait dans la provocation, on ne peut pas comprendre son attitude.», martèle –t- elle avant de rappeler la  marche historique des femmes vers le Palais de la République pour avoir plus de droits.

 

Droit d’auteur : Ngoné Ndour à l’Ompi pour une coopération durable

Publié le, 25 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

 

Offrir aux artistes une meilleure condition de vie, plus de considération de la part du public, par la promotion du droit d’auteur et des droits voisins en s’appuyant sur une structure modernisée et plus égalitaire, tel est le credo de Ngoné Ndour, présidente du Conseil d’administration de la Société du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav). Elle a été invitée à Genève, par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi).

GENEVE- (Suisse) - La nouvelle société de gestion collective dont elle est la présidente veut relever les défis. C’est dans ce cadre que Mme Ngoné Ndour a fait un voyage, le 21 novembre, à Genève, pour rencontrer les autorités de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi). Cette dernière qui souhaite accompagner la présidente dans sa démarche s’est dite disposée à participer à la formation des administrateurs, de la direction et de certains employés de la Sodav.

 

Un partenariat innovant visant à améliorer l’accès aux médicaments dans les pays à revenus faible ou intermédiaire a été lancé, le 9 novembre 2016, au Parlement européen, quelque peu assombri par les résultats des élections aux USA. Sous la pluie d’incertitudes, quelques éclaircis chargés d’espoir sont portés par des membres du Parlement européen et Novartis qui s’allient pour un accès amélioré aux médicaments pour les pays à revenu faible ou intermédiaire.

BRUXELLES – (Belgique)- Novartis Access est une initiative qui met à disposition 15 médicaments traitant des quatre maladies dont le cancer du sein, le diabète et les maladies cardio-vasculaires au prix de 1 dollar par patient et par mois. Le projet a été lancé au Kenya, il y a un an, mais Novartis prévoit d’étendre le programme à une trentaine de pays dans le but d’aider jusqu’à 20 millions de personnes à travers le monde. Une initiative saluée par l’Union européenne.

 

Ces MNT se développent surtout dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires, qui recensent près de 80% des décès dus à ces maladies. Elles sont les premières causes de mortalité, sauf en Afrique. Cependant, selon les projections actuelles, ce continent devrait enregistrer d’ici 2020 la plus forte augmentation du nombre de décès dus aux MNT. Et d’ici 2030, les MNT y deviendront la cause de mortalité la plus courante.

Youssou Ndour, à Genève : « Ma tournée pour Africa Rekk n’a pas encore commencé »

Publié le, 24 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

 

GENEVE- (Suisse)- Une salle en délire, a accueilli, dimanche soir, le leader du Super Etoile qui, malgré une petite fatigue, a gardé sa voix rossignol et démontré toute sa maîtrise de l’art du Mbalaax dont il connaît toutes les cordes. Le Roi était à Genève, avant de continuer son chemin pour Zurich (Suisse) et la Belgique. 

Approché à la fin du concert, Youssou Ndour qui dit avoir déjà réservé une interview exclusive à un journal sénégalais pas membre de son groupe de presse, dira juste à votre serviteur: «  je ne suis pas en tournée. Les organisateurs des concerts de Genève, Zurich et en Belgique ont juste saisi l’opportunité de ma prestation au Bataclan». A Genève, un dimanche soir, Youssou Ndour a réussi à réunir près de « 950 personnes » révèle l’organisatrice.  Faut le faire ! 

RAUL PAZ : « L’AFRIQUE JOUERA UN ROLE IMPORTANT. J’EN SUIS SÛR »

Publié le, 26 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

GENEVE – (Suisse)- Attendu sur la scène Ella Fitzgerald, Raul PAZ a donné un concert exceptionnel, le vendredi 10 août 2007, dans le cadre du Festival Musiques en été initié par la Ville de Genève. L'enfant de Pinar del Rio (Cuba) nous parle de l'Afrique et du leader Fidel Castro l'architecte de la Révolution cubaine aujourd'hui âgé et malade.

Raul, en écoutant votre musique, on sent un Cubain de l’extérieur qui résume en lui toute la souffrance de ce grand peuple mais aussi toute sa créativité, son ingéniosité et son espoir ?

« Oui moi je veux faire partie de ces Cubains qui veulent se départir de cette dualité Cubain de l’intérieur et Cubain de l’extérieur. Nous sommes un seul peuple . Unis, ceux de l’extérieur comme de l’intérieur nous pouvons ensemble faire des choses extraordinaires. Je crois profondément à cette unification. Moi – même je fais partie de ceux là qui avaient quitté le pays un moment donné mais je garde quand même cette cubanité qui est importante pour nous. Et dans cette cubanité, il y a la joie et il y a la fête, la souffrance et le bonheur. »