Ont collaboré à ce numéro

 Ali Bin Al Hussein
 Amb. Bazhat Sh. KHAN
 Christiane TAUBIRA
 FIFA
 Francophonie
 IFSAO GENEVE
 LibresEnsemble
 M. Adama DIENG
 M.S.F
 Médiapart NOUMBELANE
 Mme Fatou TANDIANG
 Mme Michelle JEAN
 Ms Anoushka RAI
 NATIONS UNIES
 SENFPU 10
 UN HUMAN RIGHTS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 

Awadi, Tiken Jah Fakoly, Lilian Thuram, michaelle jean, Francophonie, LibresEnsembleTiken.jpgThu.jpg
Michaëlle Jean s'allie avec la jeunesse francophone, à dix jours de la célébration de la  journée internationale de la Francophonie,  pour lancer une vaste campagne de sensibilisation afin de réaffirmer les valeurs de fraternité, de paix et de solidarité si chères à l'OIF.  
 

GENEVE- (SUISSE)- « Libres Ensemble suscite l’enthousiasme de la jeune génération parce que cette campagne renvoie aux droits et aux valeurs fondamentales de liberté, de fraternité, de partage, et de solidarité qui constituent le fondement de la Francophonie », souligne Mme Jean.

Baptisée Libres Ensemble, cette initiative réalisée en partenariat avec TV5MONDE (opérateur de la Francophonie) et le groupe France Médias Monde (France24, RFI, et Monte-Carlo Douailya) est d’abord un appel aux millions de jeunes francophones, issus des cinq continents, à se mobiliser massivement pour faire entendre leur voix et affirmer leur attachement au vivre ensemble, à la liberté, à la vie...

Cette mobilisation d’envergure, selon un communiqué de la Francophonie, s’articule autour de plusieurs outils :R32;• une vidéo virale, véritable appel à la mobilisation, réalisée par Antoine Smith, auteur de l’émission Piège de Freestyle, produit par Studio Kabo, autour de personnalités telles que D. J. Awadi, T. J. Fakoly, P. Gentil, J. Germain, les Pokemon Crew, L. Thuram, M. Tombola, L. Wilson, mais aussi de dizaines de rappeurs et d’anonymes francophones originaires de Bruxelles, Casablanca, Dakar, Marseille, Montréal et Paris ;

  • un site internet libresensembles.com  sur lequel les Jeunes francophones sont appelés à poster et à par- tager en vidéo, leur message, leur projet, leur initiative, leur réalisation, leur émotion pour qu’il devienne une véritable plateforme d’expression, d’échanges, et de promotion des projets sur le vivre ensemble ;R32;• un hashtag #LibresEnsemble à utiliser sur tous les réseaux sociaux, et à partager avec ses amis, ses réseaux, ses fans, ses followers... 

« Cette initiative, poursuit Michaëlle Jean, traduit aussi une volonté de créer et de s’unir pour agir, construire et penser l’avenir ensemble, dans un monde où la tentation du repli sur soi, le rejet de l’autre et l’intolérance culturelle, sociale et religieuse ont tendance à progresser ».

El Hadji Gorgui Wade Ndoye

L'OMPI accueille, le 17 mars, la Fête de la Francophonie

Publié le, 08 mars 2016 par EL Hadji Gorgui Wade NDOYE

 

Francophonie, 20 mars, Genève, pays arabes, La célébration de la journée internationale de la Francophonie aura lieu, cette année, le 17 mars, à Genève. 

L'Ambassadeur Ridha Bouabid et ses différents partenaires vous convient à un voyage francophone autour des pays arabes. Nouveauté donc, cette année ce sera à l'OMPI et avec 7 pays arabes et le 17 Mars. Et en deux temps; un spectacle avec la troupe Reda d'Egypte et une exposition suivie d'un buffet gastronomique ! 


Les personnes qui n’ont pas de badge d’accès à l’OMPI sont priées de s’enregistrer avant le 15 mars à l’adresse courriel: 

20mars.geneve@francophonie.org

Inscrivez-vous aussi directement sur ce lien:

https://docs.google.com/a/francophonu.org/forms/d/1EgfiSJ...


L’entrée à l’OMPI débutera à 17h30.

Vive la Francophonie et la Solidarité panHumaine !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, @ContinentPremier.Com

Des actions nobles de la Diaspora menées par des Amazones de type nouveau. Elles participent du relèvement du plateau technique sénégalais et envoient des millions de FCFA à des associations et à des individualités dans le besoin. Depuis la création d’IFSAO -Initiative féminine pour la santé en Afrique de l'Ouest- en 2009, ses membres composées en majorité de sénégalaises et de mauritaniennes oeuvrent dans l’efficacité et la discrétion pour promouvoir la santé et l'éducation des enfants et des femmes en Afrique de l'Ouest en général et au Sénégal et en Mauritanie en particulier.

Légende Photo- De gauche a droite : Aida Diop Diouf , Aida Ndaw Diouf; Fatou Lavanchy (en rouge); Emeritha Yirege; Marie Diallo; Bintou Sakho; khadidiatou Diallo. 

United Nations Organisation OCHA and representatives of the Government of Fiji launch an urgent appeal for $38.6 million US dollars to provide aid and relief to the 350,000 civilians affected by the natural disaster. Cyclone Winston hit Fiji on 20th February 2016.  Many parts of the country have been destroyed. The people of Fiji are in desperate need of emergency relief.  

Michaëlle Jean, Secretary General of the International Organisation of La Francophonie, delivered a strong and meaningful allocution, during the 31st session of the United Nation Human Rights Council. Representing 80 Francophone states and governments, she addressed the Human Rights Council by highlighting the problematic growing migrant crisis, in respect of the rights of individuals and equality.

 (GENEVA-SWITZERLAND)- Michaëlle Jean emphasised the severity of the refugee situation from a more personal perspective in comparison to many other speakers monday, by referring to her own experience of relocating and starting again. Underlining the emotional difficulties of having to cope with the trauma of starting again in a new place, with the fearful hope of being accepted or able to redefine oneself, Michaëlle Jean’s message was loud and clear.  

A GOMA-RDC : ISMAEL LO REMONTE LE MORAL DES DIAMBARS.

Publié le, 02 mars 2016 par EL Hadji Gorgui Wade NDOYE

Une belle surprise pour les Diambars du Sénégal avec la visite au Camp de l'artiste international Ismaël Lô, tête d'affiche du Festival Amani qui a eu lieu du 12 au 14 février dernier à Goma dans l’Est de la RDC. A Goma, le Sénégalais n'a pas fait que le bonheur des milliers de festivaliers venus l'écouter et chanter en choeur avec lui, les Diambars dans une discipline digne de notre armée nationale l'ont accueilli  et recréé à l’occasion la belle ambiance chaleureuse du pays de la Téranga. Présenté comme "un grand panafricaniste" par les festivaliers, Ismael Lô, renseigne-t-on "s’entoure de musiciens capables de composer aussi bien avec les rythmes locaux du mbalax qu'avec la soul, le rhythm'n'blues, les mélodies mandingues".  

Festival Amani de Goma: Ismaël Lo au pays du Ndombolo!

Publié le, 02 mars 2016 par EL Hadji Gorgui Wade NDOYE

Le festival Amani s’est tenu du 12 au 14 février dernier à Goma dans l’Est de la RDC. À l’affiche, cette année… Ismaël Lo. Il n’en fallait pas plus pour que trois Sénégalaises vivant à Goma décident enfin d’assister pour la première fois à ce festival de renommée internationale.

Il s’agit d’Aimée, après 3 ans à Goma, elle n’a jamais eu l’occasion d’assister au festival, Mariame, grande fan d’Iso Lo avait, elle, hâte d’esquisser des pas de danse, histoire de se relaxer, Fatou, nouvellement arrivée a vite fait d’informer toutes ses connaissances à travers Facebook « qu'Ismaël Lo en concert à Goma » publia-t-elle photo à l’appui. Et enfin le commandant Ndiaye, l’homme de la situation qui décida d’escorter les dames au concert pour voir Iso sur scène.

Arrivé au concert, ce qui frappe d’emblée, c’est la réaction du public. Il chante en chœur avec l'artiste, nul doute que ce public connaît pratiquement tout le répertoire d’Ismaël Lo, avec bien sûr des préférences notamment pour ses chansons, « Africa ». Cela dénote sans nul doute de l’aura de cet artiste, parmi les premiers à hisser la musique sénégalaise au niveau international.

En sa qualité de Secrétaire générale de la Francophonie, Michaelle Jean a porté, ce lundi 29 février 2016, à l’occasion du débat de haut niveau de la trente et unième session ordinaire du Conseil des droits de l’Homme, haut la voix de son organisation, celle des 80 Etats et gouvernements présents sur toutes les latitudes. « La Francophonie n’est pas seulement cette communauté que fédère le partage d’une langue, le français », a insisté Mme Jean pour qui la Francophonie est l’étendard de valeurs universelles que sont le respect des droits de la personne et ses corollaires : la liberté, la démocratie,  l’Etat de droit, la solidarité et le respect de l’autre dans sa différence. 

Palais des Nations-Unies (Genève)- Après avoir bien posé le chapeau, l’ancienne journaliste et ancienne gouverneure générale du Canada, a planté le décor de la 31ème session du segment de haut niveau du Conseil des droits de l’Homme qui s’est ouvert le lundi 29 février 2016, à Genève, en faisant un vibrant plaidoyer autour d’un combat pour l’avènement véritable des droits de tout l’Homme.

Although the horrifying outbreak in Brazil has been strongly brought to our attention, Zika is present in roughly 48 countries, two of which are African: Cabo Verde and Gabon. So far, it has been reported that the impact of Zika is greater at the moment in the South American region.  Frequent reports have been issued upon the presence of Zika and its effects in Brazil, however the emergence of the virus can be traced back to over 60 years ago in Uganda. Would we have been more prepared to face the current Zika outbreak if there had been more research and more awareness raised on its impact upon Africa?

(United-Nations- GENEVA)-As stated by the spokesperson for WHO (World Health Organisation) during a UN press briefing, there appears to be more of a natural immunity to the Zika virus in the African region rather than in Brazil. The Zika virus has had a devastating impact upon victims in Brazil, and it has started to spread across both South and Central America. It has recently been considered to be linked to the neurodevelopmental disorder, microcephaly.

Tensions and concerns are extremely high at the moment in South America regarding the possible risk that Zika could also cause Microcephaly in babies and children. 

Le Prince Ali a rencontré le Président Macky Sall et le président de la fédération sénégalaise de football Augustin Senghor pour présenter son programme.  Le prince Ali Bin Al Hussein de Jordanie est considéré par certains observateurs comme le troisième homme mais il n’a pas dit son dernier mot. Lors d’une conférence au Club suisse de la Presse, à Genève, le Prince Ali a démontré tout son sérieux et s’est engagé à aider les clubs africains qui ne reçoivent que des miettes de la FIFA. Il a revendiqué sa part d’africanité du fait de son épouse algérienne. Ali qui avait à ses côtés le candidat libérien recalé a promis par ailleurs  de lutter fermement contre le racisme dans le football au delà des slogans.

(GENEVE-SUISSE)- « L'Afrique fait partie de ma vie quotidienne, le sang de ma famille. Ma femme est africaine et mes enfants peuvent revendiquer de ce fait l'héritage africain. Cette Afrique, à la forte et dynamique diversité culturelle occupe une place particulière dans mon cœur ». La déclaration d’amour du candidat Jordanien pour l’Afrique coule de source.

Le Prince Ali explique qu’il est le témoin de la passion que l'Afrique a pour le football. Dans le cadre de sa campagne pour devenir le nouveau Président de FIFA, dit-il : « j'ai voyagé largement à travers le continent et ai été un témoin privilégié de la passion africaine pour le beau jeu. C'est une passion que je partage avec les peuples de ce grand continent », a –t-il souligné. Le Jordanien dit d’ailleurs sur sa page Facebook : «  Si je suis élu président de la FIFA, je ferai mienne cette mission d'aider le football africain à grandir et à prospérer ». Et comme dans une profession de foi bien assumée, Ali dit à qui veut l’entendre : « Je ne vois aucune raison pour laquelle le Continent - Mère dont les enfants qui ont traversé terres et mers,  construisant de grandes civilisations, des villes et des communautés dans des temps préhistoriques ne peut-il pas aussi créer l'histoire sur les terrains de jeu !».

Dans 8 jours, le 26 février, à Zurich, le Prince Ali sera fixé. Pour l’heure il continue sa campagne et se veut serein

El Hadji Gorgui Wade Ndoye

FIFA : 5 CANDIDATS POUR UN FAUTEUIL

Publié le, 18 février 2016 par EL Hadji Gorgui Wade NDOYE

Le Congrès de la FIFA au cours duquel un nouveau Président sera élu, se tiendra le 26 février 2016 à Zurich, Suisse. Les cinq candidats retenus battent leur campagne. Dans 8 jours, sera connu le nouveau patron du football mondial qui remplacera Joseph Blatter.

(GENEVE-SUISSE)-  Après un long marathon, les candidats pour la présidence du football mondial devront jouer sur le terrain le 26 février prochain sous l’arbitrage du Congrès de la FIFA et ses 209 associations membres qui ont le droit de voter.

Le 9 novembre 2015, la Commission électorale ad hoc a accepté et a proclamé cinq candidats éligibles à la fonction de Président de la FIFA Le Congrès électif extraordinaire départagera les cinq candidats  retenus à la suite de la date limite d’envoi des candidatures qui a été fixée au 26 octobre 2015. Les candidats officiellement retenus sont: S.A.R. le prince Ali Bin Al Hussein de Jordanie (40 ans, il préside la Fédération de son pays. Candidat malheureux face à Blatter lors du 65ème Congrès, il est l’ancien vice-président de la FIFA (2011-2015). Cheikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa de Bahreïn (âgé de 49 ans, il est le président de la Confédération asiatique de football. Il a récemment reçu le soutien de la CAF). Considéré comme le favori, Il fut un fervent défenseur de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Une attribution jugée douteuse et que pourraient perdre les Qataris si le Français et ancien diplomate Jérôme Champagne (57 ans), ancien secrétaire général adjoint de la FIFA est élu. En effet, Champagne « n’écarte pas l’idée d’un nouveau vote d’attribution du Mondial 2022 si des fraudes sont avérées ». Un clin d’œil aux Etats-Unis ? En tous les cas,  les Américains très actifs dans la traque de la corruption au sein de la FIFA, seraient en pôle position pour abriter cette coupe du monde ! Un autre candidat en pôle position, Gianni Infantin (45 ans, l’Italo-suisse est le secrétaire général de l’UEFA et serait le candidat de l’UEFA, la Confédération européenne qui misait sur Michel Platini disqualifié). Il propose d’élargir la Coupe du monde à 40 équipes (contre 32 actuellement).  Enfin un candidat issu d’Afrique et le plus âgé des cinq. Le Sud Africain, Mosimo Gabriel Sexwale dit Tokyo Sexwale, cet enfant de Soweto âgé de 62 ans, compagnon de cellule de Nelson Mandela, à Robben Island de 1977 à 1990, a présidé le comité antiracisme et antidiscrimination de la FIFA. L’ancien ministre sud africain est un homme d’affaires et combattant de l’ANC. On se demande pourquoi la CAF ne l’a pas soutenu même s’il n’a pas trop longtemps mouillé le maillot pour le football ?

Rappelons qu’au delà de l’élection très attendue du futur patron de la FIFA, ce Congrès discutera d’une série d’importantes réformes alors que l’image de la a été ternie par des affaires de corruption ayant entraîné notamment la suspension de son chef le Suisse Joseph Blatter et le patron du football européen le Français Michel Plaitini. Ces réformes incluent notamment le renforcement des enquêtes d’habilitation pour les membres du Comité Exécutif, l’introduction d’une limitation du nombre de mandats, des exigences accrues en matière de gouvernance, et ce à tous les niveaux de la pyramide du football, y compris au sein des confédérations et des associations membres, ainsi que la publication des rémunérations.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE.

DECHIRURES DE LA GUERRE EN SYRIE: Le système de santé s’effondre à Azaz, avertit MSF.

Publié le, 10 février 2016 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

D’après les dernières estimations disponibles, on compte environ 30 000 nouveaux arrivants en quête de sécurité, dans les zones frontalières avec la Turquie. La majorité vivent en dehors des camps de déplacés existants, qui accueillent déjà des dizaines de milliers de personnes précédemment déplacées à cause du conflit. 

Une escalade des combats va déclencher de nouveaux déplacements massifs de population et aggraver la crise humanitaire. Médecins Sans Frontières (MSF) s'inquiète. De même l'organisation souligne: " Depuis samedi dernier, les équipes de l'hôpital MSF situé dans le district nord d’Azaz ont constaté une augmentation d'environ 50% des consultations externes, et réalisent actuellement environ 160 consultations par jour; la plupart pour des cas d’infections respiratoires. MSF a également augmenté le nombre de lits de l'hôpital de 28 à 36, et se prépare à accroitre la capacité d’accueil de l’hôpital si nécessaire".

Le chaos

Les combats intenses dans le district d’Azaz, ville située au nord de la Syrie, forcent des dizaines de milliers de personnes à fuir vers la Turquie. Le système de santé déjà dévasté, est proche de l'effondrement et toute escalade des combats va contribuer à aggraver la crise humanitaire dans la région, lit-on dans un communiqué de Médecins Sans Frontières (MSF) arrivé à notre rédaction.

Les combats continuent de mettre à mal le système de santé déjà dévasté. Plusieurs hôpitaux et centres de santé de santé à Azaz et dans les zones rurales autour de la ville d'Alep, ont été touchés par des frappes aériennes durant les deux dernières semaines, dont trois hôpitaux soutenus par MSF.

Publié le, 27 janvier 2016 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

(GENEVE-SUISSE)- Je te salue chère Christiane. Oui, au moment où ce monde fou refuse toute évidence, couchant sur les principes les plus élevés de notre humanisme, des bouts d'hommes et de femmes resteront comme des perles éternelles sur les visages balafrés de notre corps ! Tu pars du Ministère de la Justice de France, la tête haute ! Je ne peux m’empêcher de penser à notre aîné Aimé Césaire. Comme à Toussaint Louverture. La France, cette grande France sait passer étonnamment aux côtés de son véritable cri!

C’est ton frère sénégalais Senghor qui disait « Seigneur Dieu Pardonne à la France qui dit la voie droite et chemine par des sentiers obliques ». Oui, tu as raison après avoir servi avec loyauté ton pays, de refuser d’accepter de renier ce qui en fait dans l’esprit une référence.

Hélas ! Sartre est mort. Beauvoir n’est plus. Edgar Morin s’est tu. Il ne reste que des guignols comme Finkielkraut, Zemmour et BHL dans les annales récentes de l’Hexagone. Triste France!

Un de Gaulle de l’Intelligence pourrait peut-être y émerger pour une Résistance qui dit l’Humain !

Va, jeune fille de bonne famille ! Va Résistante. « Fière. La Justice a gagné en solidité et en vitalité. Comme celles et ceux qui s’y dévouent chaque jour, je la rêve invaincue », dis -tu, ce matin du 27 janvier à 09:14 et d’ajouter 1 minute après cette phrase dont le vulgaire ne se doute guère : « Parfois résister c’est rester, parfois résister c’est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l’éthique et au droit ».

Photo: Reuters

Par El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications
 

Adama Dieng appelle au dialogue au Burundi

Publié le, 22 janvier 2016 par DW.COM

Visite des 15 ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU à partir de ce jeudi au Burundi. Ils vont notamment plaider pour le dialogue et le déploiement de soldats de l'Union africaine dans le pays.

"L'objet du débat n'est pas le départ de Pierre Nkurunziza mais la sécurité de la population burundaise" (A.Dieng)

C'est la deuxième fois en moins d'un an que les ambassadeurs du Conseil de sécurité de l’ONU se rendent à Bujumbura. L'objectif de l’équipe de diplomates est rencontrer les acteurs du conflit burundais: gouvernement, opposition, société civile. Ils veulent les convaincre d'accepter le déploiement de soldats de l'Union africaine mais aussi de renouer avec le dialogue, comme le souligne le conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng. 

"Raison d'être inquiets"

Avant de prendre l'avion, l'ambassadrice américaine Samantha Power a déclaré: "nous avons raison d'être inquiets. Chaque jour on entend parler d'attaques à la grenade ou de cadavres trouvés dans la rue au petit matin". Les ambassadeurs verront aussi des responsables de l'Union Africaine lors d'une escale à Addis Abeba samedi.

 

 

 

 

Source: http://www.dw.com/fr/adama-dieng-appelle-au-dialogue-au-burundi/a-18995201

"Unissons-nous pour prévenir l’extrémisme violent"

Publié le, 22 janvier 2016 par M.BAN KI MOON

L’extrémisme violent porte directement atteinte aux principes consacrés par la Charte des Nations Unies et menace gravement la paix et la sécurité internationales.

Des groupes terroristes, parmi lesquels Daech et Boko Haram, n’hésitent pas à enlever des jeunes filles, bafouer systématiquement les droits des femmes, détruire des biens culturels, travestir les valeurs pacifiques qui sous-tendent les croyances religieuses et assassiner brutalement des milliers d’innocents dans le monde entier.

ISLAMOLOGIE ONFRAYENNE : « tuez-les où que vous les trouviez »

Publié le, 25 janvier 2016 par El hadji Samba Kary Cissé

Par El hadji Samba Khary Cissé

L’hédoniste solaire, le philosophe populaire, Michel Onfray pense l’islam. Pour lui, antisémitisme, éloge de la tuerie, phallocratie, misogynie… sont les marques de fabrique du Coran. Populisme intellectuel, islamologie de comptoir... Comment s'étonner, dès lors, qu'il devienne la coqueluche de Daech et de l’extrême droite.

Du côté de chez Ruquier on n’est pas encore couché 

Il est vingt-trois heures passées, l’audience télévisuelle commence à baisser sur toutes les chaînes, mais le téléspectateur lui a grandi en âge. L’émission plafonne à l’audimat (ce « dieu caché » de la télévision que Bourdieu savait si bien dévoiler), le philosophe populaire brandit, avec l’assurance qu’on lui connaît, ses notes dénichées dans je ne sais quelle traduction du Coran. Il est banquable, alors les medias aiment, ils en redemandent. C’est un spécialiste (autoproclamé) de l’islam : il a lu le Coran, le hadith (le récit des actes, paroles et silences du Prophète), la sira (la biographie du Prophète). Y a-t-il compris grand-chose ? Ça, c’est une autre histoire. Côté terminologie, il possède le rudiment lexical mahométan qu’on retrouve sur le marché des détracteurs d’islam : « dar al-garb » (terre de guerre), « dar al-ahd » (terre de pacte), « dar al-islam » (terre d’islam), mais son petit plus à lui, c’est l’Oumma (sur lequel je reviendrai en détail). Avec ce mot-clé, et les autres qui précédent, il ouvre beaucoup de serrures de l’islamologie de comptoir. Pensée de bistro, un peu de jargon en arabe, et l’idole du crépuscule peut ainsi égrener son chapelet de pseudo-versets discordants, parce que, dans sa bouche, il est difficile de distinguer, ce que dit le Coran de ce qu’il veut lui faire dire. Le procédé est fourbe, le rhéteur populaire intoxique et oriente son peuple vers ses pâturages idéologiques, athéologiques, islamophobes.

BURUNDI: QUE FAIRE FACE AU GENOCIDE RAMPANT?

Publié le, 15 janvier 2016 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

Le Président burundais, Pierre Nkurunziza, se dit chargé d'une mission divine ! Voici ce que lui sert le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies : "Il est désormais tout à fait clair qu’une enquête indépendante, approfondie, crédible et impartiale est nécessaire sans délai", dans un communiqué reçu par ContinentPremier. 

GENEVE - (SUISSE)-  Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a averti, ce vendredi 15 janvier 2015, que de nouvelles tendances très préoccupantes étaient en train d’émerger au Burundi, y compris des violences sexuelles commises par des membres des forces de sécurité et une forte augmentation des disparitions forcées et des tortures. Il a aussi réclamé une enquête urgente sur les événements qui se sont déroulés à Bujumbura les 11 et 12 décembre 2015, y compris sur l’existence possible d’au moins neuf charniers.

« Les attaques du 11 décembre contre trois camps militaires et les violations des droits de l’homme à grande échelle qui ont suivi semblent avoir déclenché des tendances nouvelles et profondément perturbantes de violations des droits de l’homme », a déclaré le Haut-Commissaire.

Zeid Ra’ad Al Hussein a déclaré que, selon de multiples témoins, de nombreuses dépouilles auraient été transportées hors des quartiers où se sont déroulées les opérations de recherche des 11-12 décembre pour être emmenées vers des lieux inconnus. De plus, a-t-il dit, des témoins ont rapporté qu’au moins neuf charniers existeraient à Bujumbura et dans ses environs, y compris un dans un camp militaire, et qu’ils contiendraient au moins 100 corps, tous de personnes qui auraient été tuées le 11 décembre 2015.