Ont collaboré à ce numéro

 Club suisse
 IDMC- GENEVE
 Julien Fortunati
 M. Adama DIENG
 Mme Oumou Kaltom SOW
 Nations-UNIES-(UNIS)
 Olga Nzoutsi
 UNHCR
 Union Africaine

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

L’UNION AFRICAINE REND HOMMAGE A BASSIROU SENE ET A SON EPOUSE.

Publié le, 06 août 2015 par EL Hadji Gorgui Wade NDOYE

L’Union Africaine a tenu à saluer, le mercredi 29 juillet 2015, le grand diplomate sénégalais, Monsieur Bassirou Sène, Conseiller des Affaires étrangères principal de classe exceptionnelle, qui a dirigé avec brio les intérêts du Sénégal et de l’Afrique au sein des Nations-Unies, à Genève. Le diplomate et son épouse Banel Sène « son complément indispensable depuis plus de 30 ans », comme il le dira en remerciant les 35 Ambassadeurs et hauts fonctionnaires réunis à l’Hôtel Angleterre pour leur rendre un hommage, vont s’installer en début août à Paris. L’Union africaine reconnaît en Bassirou Sène « un diplomate talentueux, tenace, ouvert, d’une grande humilité et d’une loyauté exemplaire ».   

 

GENEVE- (SUISSE)-  L’émotion était intense ! Les mots justes et naturels. Le cadre idyllique, l’Union africaine tenait à marquer l’événement en toute solennité autour d’un dîner qui avait l’allure d’un banquet de travail, de retrouvailles, un bel  adieu pour le frère et compatriote africain, Bassirou Sène et son épouse Madame l’Ambassadrice Banel Sène.  L’Ambassadeur Jean-Marie Ehouzou, Représentant de l’Union africaine (organisatrice) auprès des Nations-Unies, son homologue le Représentant permanent du Tchad, Bamanga Abbas Malloum, doyen du corps diplomatique du Continent africain à Genève et leurs collègues d’Afrique du Nord au Sud, d’Ouest en Est, habillés de leurs plus beaux atours tenaient à témoigner «  leur reconnaissance », «  leur affection » et leur «  respect » envers le diplomate sénégalais et son épouse. Cette cérémonie célébrait également l’Ambassadeur du Niger M. Ado ElHadji Abou qui comme son homologue sénégalais prend ses nouvelles fonctions à Paris.

Un court séjour, des marques indélébiles

Bassirou Sène a présenté, le 30 septembre 2014, à M. Michael Møller, Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève, les pouvoirs l'accréditant comme Représentant permanent de la République du Sénégal auprès de l'Office. Les Nations-Unies informent qu’avant sa nomination à Genève, M. Sène était, depuis août 2010, Ambassadeur du Sénégal en l'Ethiopie, Représentant permanent de son pays auprès de l'Union africaine, de la Commission économique pour l'Afrique (CEA-ONU), du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et d'ONU-Habitat.  Il avait déjà été en poste à Addis-Abeba de 1998 à 2004, en tant que Conseiller des affaires étrangères, Deuxième Conseiller à l'Ambassade du Sénégal en Ethiopie ». Le diplomate sénégalais a retrouvé à Genève, son aîné, l’Ambassadeur Papa Louis Fall qui garde d’excellents souvenirs de notre compatriote qui fut son collaborateur et auprès de qui renseigne l’Ambassadeur Sène : « J’ai beaucoup appris. Il m’a formé », dira –t-il, avec humilité et reconnaissance. Notons que Papa Louis Fall est le premier sénégalais à intégrer le corps d’élite des inspecteurs du Corps commun des Nations-Unies, à Genève. En mois d’une année de présence à Genève, l’Ambassadeur Bassirou a eu la confiance totale de ses pairs qui l’ont désigné, à travers le Sénégal, Président du Groupe des Ambassadeurs francophones (GAF).

Francophone, panafricaniste et humaniste, Bassirou Sène, a réitéré son attachement au progrès humain et à l’égalité homme femme, à l’occasion du 11ème anniversaire du magazine  ContinentPremier.Com.   Le vendredi 24 juillet, aux côtés des ambassadeurs de la Francophonie, du Tchad, de l’Union africaine et de la Délégation de France, il salué :  « l’approche pragmatique, le combat sans merci des femmes pour l’égalité, pour le respect de leurs droits et reconnais en cela le talent, le leadership de personnalités reconnues  comme Nafissatou DIA, Melanie Chappuis, et leurs illustres sœurs Fatou Diome, Ken Bugul, Ken Bougoul, Mme Benga, Aminata Sow FALL, Mariama BA, entre autres ». Il reconnaît, « sur le rôle et la place que doit tenir la femme, mère, épouse, sœur, confidente dans le processus de  construction durable de nos sociétés humaines, dans lesquelles persistent encore, ça et là, des stigmates et autres scories favorisant encore une certaine discrimination, des inégalités  et violences d’un autre âge, sur les femmes », que leur « croisade est juste et pertinente et nous sommes à vos côtés ».

Le 8 juillet, Bassirou Sène a porté haut la voix du Sénégal au Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes qui examinait le rapport présenté par son pays sur les mesures prises par le Sénégal en application des dispositions de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes.

Présentant le rapport, M. Bassirou Sene, a souligné que « le Sénégal avait entrepris de bâtir une économie de développement basée sur une croissance forte et soutenue, profitable à tous les citoyens et citoyennes ».  Les efforts dans ce domaine accordent une priorité, fera –t-il remarquer, aux femmes et aux filles à travers des projets et programmes phares, « la stratégie adoptée s'inscrivant dans une dynamique irréversible de réformes tenant compte de l'apport essentiel de la promotion du genre dans la croissance économique ».  Mettant au rang de priorité la lutte contre les violences basées sur le genre, le Sénégal a initié, ainsi, en partenariat avec les agences onusiennes, un programme conjoint pour l'éradication des violences basées sur le genre et la promotion des droits humains.  

En mai, à la dernière assemblée mondiale de la santé à laquelle a participé Mme Marie Awa Coll Seck, Ministre de la Santé,  le Sénégal, a été élu par acclamation, à Genève (Suisse), siège de l’OMS, au poste de vice-Président de son Bureau présidé désormais par l’Inde. Le Sénégal préside également le Groupe Afrique. Un excellent travail de coordination entre les fonctionnaires du ministère de la santé et les diplomates sénégalais de la Mission permanente du Sénégal à Genève.

En mars, en dehors des nombreuses activités liées à la tenue du Conseil des droits de l’Homme, Bassirou Sène a usé de son influence et de son amitié avec l’artiste international, Youssou Ndour Ministre conseiller auprès du Président Sall pour obtenir sa présence à la célébration de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars dans une salle des Assemblées pleine à craquer. Le concert de Youssou Ndour devant un public riche et divers,  à l’image de celui d’Ismael Lô, de Salif Keita sont un moment de découverte ou de redécouverte de la richesse culturelle africaine et notamment de la belle Téranga sénégalaise. Le buffet qui a été offert par Mme Banel Sène parla de lui même. Et en plein concert, Youssou Ndour tenant à la féliciter devant les ambassadeurs du monde entier réunis à cette occasion.

Au mois de février dernier, devant Madame Margareth Chan de l’OMS, de Michael Moller Dg de l’ONU, du Directeur général du FNUAP, du corps diplomatique accrédité à l’ONU, de sages femmes, de représentants de nombreuses ONGS, Bassirou Sène fit une intervention d’une belle éloquence pour montrer les efforts de son pays et souligner les défis auxquels, par ailleurs, le Sénégal est confrontré dans son ambition légitime d’atteindre l’émergence, la couverture universelle et la santé pour tous.  C’était à l’occasion du Panel que le bureau du FNUAP à Genève a organisé en partenariat avec huit autres Missions permanentes y compris le Sénégal, sur les Ressources Humaines en santé Maternelle néonatale et infantile et le rôle des sages-femmes. On notera son plaidoyer : « C'est justement pour relever le défi d’une meilleure accessibilité aux soins et services de santé et parvenir à la couverture sanitaire universelle, que le Sénégal a initié la stratégie innovante de la sage-femme itinérante, décrite dans le Plan National Stratégique de Santé Communautaire 2014-2018 (PNSSC) ».  Il n’avait pas omis de rappeler la volonté politique du Gouvernement du Sénégal notamment concernant le recrutement de 1000 agents de santé en 2015 dont 500 sages-femmes de même que l'initiative présidentielle "Bajenu Gox" ou marraines de quartiers qui jouent un rôle extrêmement important au niveau communautaire dans la sensibilisation et l'orientation des populations vers les structures de santé.

Dès son arrivée à Genève, au mois de septembre dernier, l’Ambassadeur Sène participait à une table ronde intitulée : « Femmes et jeunes : vecteurs de paix, acteurs de développement » qui annonçait déjà la couleur de la réussite exceptionnelle du Sommet des Chefs d’Etat de la Francophonie, un événement international réussi avec fierté par le Sénégal grâce à l’engagement de ses plus hautes personnalités, ses diplomates à travers le monde francophone et la maturité de son peuple.

SENEGALAIS DE FRANCE : VOICI VOTRE AMBASSADEUR !

En route pour Paris, pour ses nouvelles fonctions, l’Ambassadeur Bassirou Sène qui rejoint ainsi l’une des ambassades les plus importantes dans la hiérarchie diplomatique  sénégalaise, s’engage à ce que la « la tâche qui lui a été confiée par le Président de la République et son Gouvernement soit totalement remplie. » Loyal, le diplomate exécutera sans état d’âme les instructions qui lui seront données, il nous confiera : «  je serai un soldat ». A l’endroit de la communauté sénégalaise de France, l’Ambassadeur Sène qui a eu de très bons contacts avec la diaspora basée en Suisse assure son «  ouverture, sa disponibilité à travailler avec elle la main dans la main notamment dans l’exécution de leur part du Plan émergent».  A l’endroit du Président de la République de son Gouvernement  et de son ministre de tutelle, l’Ambassadeur Sène exprime un «  sentiment de gratitude et de reconnaissance pour cette confiance renouvelée ».  Il dit mesurer : « l’importance de la tâche ».  

PROFIL 

Bassirou Sène, Ambassadeur Représentant permanent de la République du Sénégal auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, a été nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur François Hollande, Président de la République française, suite aux mesures individuelles prises par le Conseil des ministres qui s’est tenu, le mercredi 15 avril 2015,  à Kafrine, en présence du Président de la République, Son Excellence Macky Sall.

De septembre 2008 à août 2010, M. Sene a été Conseiller technique au Cabinet du Ministre des affaires étrangères du Sénégal, avec rang de Ministre Conseiller puis d'Ambassadeur.  De novembre 2004 à août 2008, il a été Conseiller chargé des affaires politiques au bureau de l'Union africaine à Abidjan.

Après avoir suivi, de décembre 1991 à septembre 1994, une formation à l'Ecole nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) de Dakar, M. Sene est entré en septembre 1994 au service des affaires étrangères de son pays, où, jusqu'en juillet 1998, il a été Conseiller des affaires étrangères, Chef de la Division du contentieux et de la consultation du Ministère des affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur.

Auparavant, de 1981 à 1991, M. Sene relevait du Ministère de l'intérieur, pour lequel il a successivement été secrétaire d'administration à vocation territoriale, membre du commandement territorial, nommé plusieurs fois Adjoint au Préfet, puis Sous-Préfet à Koumpentoum et Thille Boubacar.

M. Sene a notamment obtenu en 2009 un diplôme de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) de Paris, ainsi que, l'année précédente, un diplôme de l'Académie Folke Bernadotte de Stockholm sur la médiation et le règlement des conflits.  Il a également obtenu, en 1994, un diplôme de troisième cycle de la Section Diplomatie de l'ENAM de Dakar.

 Né le 17 décembre 1957 à Diourbel, M. Sene est marié.  Il maîtrise le français et l'anglais, ainsi que plusieurs langues nationales sénégalaises (serer, wolof et pular).

 El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Source : Nations-Unies, Genève)