Ont collaboré à ce numéro

 2012 Elections
 ACANU
 Antgel, Ville d'Onex
 Antigel Festival
 Bulletin info OMS
 COTMEC, EIRENE
 Dahij
 Edilivres Paris
 Eric Bridier
 Etat de Genève
 Fal 2012
 Fest. de Philosophie
 HCR
 IBN SAID
 Ismael Lo,
 La tribune Sénégal
 M. Ibrahima Faye
 M. Sanou Mbaye
 Martin Tchapchet
 Medias Nord Sud
 Nafissatou Dia Diouf
 Olusegun Ol AGANGA
 Pr Maimouna Barro
 Sophie Bessis,
 Souley. Jules. Diop
 Toni Morrison
 UN SPECIAL GENEVA
 Université de Genève
 Whitney Houston
 Xavier Collin

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

SUISSE - SÉNÉGAL : Les Sénégalais ont voté pour la première fois.

 
L'opposition au Président Wade remporte les élections en Suisse

DSCN0022.JPGLes résultats provisoires sortis des urnes le 26 février 2012 en Suisse sont nette faveur pour les candidats opposés à Me Abdoulaye Wade. A noter que les Sénégalais venaient de voter pour la première fois sur sol helvétique.Nombre total d'électeurs inscrits 348, nombre de votants 252, nombre de suffrages valablement exprimés 251, nombre de bulletins nuls 1. Le taux de participation est de 72,12%.

Les électeurs sénégalais vivant en Suisse ont voté pour la première fois sur sol helvétique, ce 26 février 2012. Sur l'ensemble des sept bureaux de vote (Zurich, Bâle, Berne, Lausanne, Neuchâtel, Lugano, et Genève) , les voix valablement exprimées ont été favorables pour le candidat Ibrahima Fall (68), ancien fonctionnaire des Nations Unies, à Genève, qui sera suivi de l'ancien Premier Ministre Moustapha Niass (48) et du Président sortant, Me Abdoulaye Wade (33), Macky Sall (31), Cheikh Bamba Dièye (19), Idrissa Seck (17), Ousmane Tanor Dieng (14), Oumar Hassimou Dia (7), Cheikh Tidiane Gadio (6), Djibril Ngom (5), Mor Dieng (2), Amsatou Sow Sidibé (1).

Réactions des représentants de partis:

Mouhamedine Sall, représentant de Rewmi à Genève: « Le processus s'est bien déroulé je félicite Ibrahima Fall. Wade est en troisième, je suis quelque part content car c'était ça mon combat qu'il ne passe pas. Je prie dans l'ensemble que les élections se passent partout dans le calme.».

DSCN0039.JPGSeydou Nourou Ngom, représentant Djibril Ngom « Tout s'est bien passé. Pour mon candidat compte tenu de sa campagne non limitée, s'est bien défendu. Nous comptons aller aux législatives car nous avons un mot à dire.». Abdel Kader Sylla, représentant coalition Fal 2012, du candidat Abdoulaye Wade: « un sentiment de satisfaction, les Sénégalais ont répondu positivement pour réélire leur caniddat Maître Abdoulaye Wade. Ils veulent qu'il reste pour présider le pays.»

Moustapha Kamal Thiam: « Le vote s'est bien déroulé. C'était une première expérience dans ce pays. L'APR a pu avoir un ancrage qui a donné les résultats que nous avons Notre car notre parti a participé à animer activement la vie politique en Suisse.». Babacar Touré, représentant Benni ak Tanor: « C'est dommage, on ne devait pas tenir ces élections qui ne traduisent pas la réalité politique du pays. La diaspora aurait pu mieux et plus voter si elle disposait à temps des cartes d'électeurs et les cartes d'identité.». Nar Mbengue, représentant de Cheikh Bamba Dièye se dit «satisfait du score de son parti pour une première participation.»

Ibrahima Guissé, vice-président Decena: « Je suis super content. Je remercie le Président du bureau de vote et l'assesseur qui ont fait un travail citoyen exemplaire. Le vote s'est passé dans le calme et dans la transparence.». Le bureau de vote était ouvert de 9 heures à 19 heures avec comme Président, Mamadou Touré, Oscar Nzalé, assesseur, El Hadji Aly Ndao, secrétaire.

DSCN0011.JPGCissé Dia, comme Binetou Diallo, nous ont annoncé qu'ils étaient « ravis d'avoir pu voter en Suisse et se sont dits fiers d'êtres sénégalais.»

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur des publications.

 

 

APPEL POUR UN SENEGAL DE PAIX

Publié le, 26 février 2012 par Khadim Ndiaye

Appel d’intellectuels pour un Sénégal de paix

 

Nous, intellectuels du Sénégal et d’autres pays d’Afrique, amis et sympathisants, signataires de cet appel, ne pouvant rester indifférents devant le spectacle désolant des violences liées à la contestation de la candidature de Maître Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal, violences qui ont déjà fait six morts et de nombreux blessés, craignant que ces événements malheureux ne soient le prélude à une instabilité qui risque de plonger le Sénégal dans la tourmente en entravant sa marche vers le progrès tant dans le domaine économique, social, culturel que politique, déplorons et condamnons sans réserve le manque de civilité, les écarts de langage, les discours de haine de certains de nos hommes et femmes politiques, qui ont fini de prendre le pays en otage par une lutte de pouvoir qui se réclame, tant du côté du parti majoritaire que du côté de l’opposition, du peuple, noble terme galvaudé, avili. Nous déplorons la violente répression des forces de l’ordre ; nous dénonçons les manigances de tous bords, les mesquineries politiciennes ainsi que la quête de sensationnalisme de certains journalistes qui, parfois, rajoutent à la tension. Le Sénégal ne doit pas devenir une Côte d’Ivoire-bis par la faute de politiciens irresponsables. Le pays de la Téranga ne doit pas sombrer dans la grossièreté et le ridicule en détruisant en quelques jours les résultats de tant d’efforts courageusement consentis par nos ancêtres.
Nous exprimons ici notre solidarité et nos condoléances sincèrement affectueuses aux familles des victimes et nous apportons notre soutien moral à l'ensemble de la population civile vivant dans la peur et dans l’incertitude ; nous affirmons notre engagement sans faille dans la recherche de la paix dans notre pays. Nous y convions nos chefs religieux et coutumiers, nos artistes, nos écrivains, nos hommes de culture et de science, notre élite économique et tous les hommes et femmes étrangers vivant parmi nous.
Nous appuyons, sans réserve, toutes les actions et pratiques faites en direction du dialogue et de l’apaisement et exigeons de tous les responsables des élections libres, justes et transparentes afin que Sénégal poursuive noblement sa marche vers la démocratie.
Appel initié par :
M. El Hadji Gorgui Wade NDOYE, journaliste, Genève
M. Khadim NDIAYE, philosophe, Montréal
M. Ismaël LO, Artiste, Sénégal
Les signataires :
M. Makhily GASSAMA, Professeur, diplomate, ancien ministre, Sénégal
M. Bassirou NDIAYE, administrateur Archipo, Sénégal
M. Thierno GUEYE, philosophe, Montréal
Mme Vitraulle MBOUNGOU, journaliste, Montréal
M. Kara Sylla KA, Artiste, Genève
M. Badu SENE, Cooperative fattori comuni, Rome
M. Hamath Boudou DIALLO, Genève,
Mme Fatimatou BALDE, Annemasse- France
M. Bassirou SAMASSA, Genève
Melle Micheline PACE, Genève
Dr Marie France de Meuron
Melle Fatimata NIANG, Juriste, Genève
Mme Esse ESSENAM, Auteur-Compositeur.Interprète
Mme Djemaâ CHRAITI, écrivaine, Genève
M. Hafid OUARDIRI, Président Fondation de l’Entre Connaissance
Melle Maryline PERRIER, enseignante, Ambilly
M. Moussa SOW, Moussa Sow, enseignant-chercheur en littérature et cinémas africains francophones, The College of New Jersey, Ewing, New Jersey.
M. Mamadou DIOP, Economiste, Genève
M. Jossart MUANZA, journaliste, Ecublens-Lausanne
Dr Nicolas FRANCESCHETTI, Genève
M. Raphaël Dodji EKLU-NATEY, Biologiste, Consultant R&D, Genève
M. Amidou DIAO, Gestionnaire en fiscalité des entreprises, Canada
NB:La liste est ouverte à toutes les sensibilités favorables à préserver la Paix au Sénégal.
Contact :
Gorgui Wade Ndoye : Tél : 0041 76 203 61 62. Courriel : ndoyosa@yahoo.com
Khadim Ndiaye : Tél +1 5143843767, khadim_mail@yahoo.ca

 

WHITNEY HOUSTON: ADIEU L'ARTISTE!

Publié le, 12 février 2012 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

 

whitney.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Adieu Whitney! Le 10 mai 2010, j'étais en face de toi. A moins de 3 mètres. Tu pouvais même entendre mes mots. Tu y répondais parfois avec un sourire! T'es partie aujourd'hui ! Je ne sais comment. Je sais seulement que tu es décédée très jeune! 48 ans ! Le site qui t'est dédié a repris une de mes notes de ton concert en écrivant ceci: " Very good review by an african author". Ce que j'ai pu écrire, venait de mon coeur, ce coeur qui ne ment pas car s'il est pur il est supérieur à la raison! Je n'oublierai jamais ce que tu as pu dire de notre frère le regretté Michael Jackon pour qui tu as fait un témoignage inégalé! Adieu ! Les Princes et Princesses s'en vont mais la noblesse restera! Parlant de mort et d'éternité, Whitney Houston, tu disais ceci, à Genève, en rendant un hommage vibrant à ton ami Michael " l'artiste des artistes" comme tu le nommas. Toi, Whitney dont le nom est inscrit en lettres d'or dans le livre des records pour être l'artiste la plus titrée de ton temps. Vas en Paix!

WHITNEY HOUSTON: GENEVE A RENDU JUSTICE A LA GRANDE DIVA

Hier, à l'Aréna, Whitney Houston a tout simplement démontré qu'une légende ne meurt! Une amie me disait " tu es si enthousiaste, après tout ce qu'on a raconté sur elle". Nathalie, une amie valaisanne que j'ai connue alors que je travaillais à la réception d'un grand réceptif genevois, venait de lire mon billet sur mon blog de la Tribune. La Suissesse m'a même demandé de rendre compte de l'évènement , persuadée, peut être que Whitney ne sait plus chanter. Oh la la, c'est oublier d'où elle vient! Son inspiration?, c'est oublier que l'icône est bénie par Jésus, "Jesus Loves me", n'a -t-elle pas chanté et fredonné ici même chez Calvin devant une foule conquise. Les Genevois comme s'ils voulaient rendre justice à la Diva l'ont portée de la première à la dernière chanson. Et elle, toute émue, quittait la scène avec ses mots "GENEVA I LOVE YOU". (voir quelques photos prises hier par Maryline Perrier et moi-même pour ContinentPremier).

Je reviendrai plus tard sur le concert inoubliable de Whitney qu'on ne peut tuer, et l'on ne sait pourquoi!.

Parlant de mort et d'éternité, Whitney houston a rendu un hommage vibrant à son ami Michael JACKSON " l'artiste des artistes" comme elle le nommera. Elle, Whitney dont le nom est inscrit en lettres d'or dans le livre des records pour être l'artiste la plus titrée de son temps.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur des publications - www.ContinentPremier.Com

Cet article je l'ai publié le 10 mai 2010. Il a été repris par ce site dédié à Whitney Houston:

http://classicwhitney.yuku.com/topic/7491/Geneva?page=3#.TzcuechGRnM

 

Dans son éditorial du 31 janvier 2012, le journal Le Monde, bien reçu au Sénégal, titre : « Prenez votre retraite, monsieur Wade.». Des intellectuels sénégalais proches du pouvoir apportent une réponse point par point à ce qui semble pour eux la continuité de l' « ingérence » de la France en Afrique par la main de journalistes qui ont fait preuve de « manque de déontologie », d' « arrogance » et « ignorance » du terrain, se désolent-ils dans une longue lettre de réponse. 

« Le 26 février, Abdoulaye Wade, 86 ans, sera bien candidat pour un troisième mandat à la présidence du Sénégal. Candidat, malgré l'avis contraire de grands juristes ; malgré les bourrasques sociales frondeuses qui depuis plusieurs mois balaient par rafales ce pays d'Afrique de l'Ouest ; malgré les mises en garde américaines et européennes ; malgré son âge. Candidat, donc, mais à quel prix ? » (Voir suite article du Monde plus bas).

FESTIVAL ANTIGEL 2012 : POUR UN HIVER TIGREMENT AVENTURIER !

Publié le, 06 février 2012 par Natacha SAPEY

 Suite à un vif succès remporté lors de sa première édition 2011, le Festival Antigel 2012 revient du 30 janvier au 12 février prochain puis les 23, 24 et 25 février à Genève et dans 16 de ses communes, présentant une programmation foisonnante d'explorations créatives.   

Parmi une cinquantaine d'évènements de danse et de musique innovants présentés dans toutes sortes de lieux souvent insolites, Antigel 2012 fait entre autres la part belle aux musiques et aux danses du monde. A Vernier le 1er février l'on pourra voir et entendre Suliko, ensemble vocal et instrumental géorgien qui possède une maîtrise rare des chants polyphoniques, d'ailleurs classé par L'UNESCO au patrimoine immatériel de l'humanité. A l'église catholique de Bernex le 2 février, l'on invite Savas Ozkök, maître vistuose du kânùn, cithare arable à cordes pincées, reconnu et primé internationalement. Membre de l'orchestre du New Istanbul Orient ou de la formation soufie des Derviches tourneurs de Konya, Savas sera accompagné ce soir-là du tambour de Hakki Ozçimi qui dansera ensuite à la manière des derviches sur la musique de son complice. Le 10 février au Point Favre de Chêne-Bourg, ce sera au tour de l'Ensemble Spitak d'Arménie, formé de la diaspora de Lyon, de réjouir les coeurs avec leur chants d'amour et de fêtes mêlés à un répertoire d'airs plus mélancoliques, cérémoniels et/ou patriotiques. 
Enfin dans le cadre du cycle thématique "Japon Jardins Musicaux"  organisé par les ADEM, auront lieu au théâtre de l'Alhambra les performances du groupe Sanyoko le 3 février, puis celles de Satsuma-biwa le 4 février et celles de l'Orchestre impérial du Japon Gagaku le 5 février. Subtiles, délicates, d’une beauté souvent déroutantes, les musiques présentées dans ce cycle sont les échos d’un art aux saveurs immémoriales, d’un art qui nous plonge dans les profondeurs d’une méditation Zen. 
 
Festival Antigel 2012, du 30 janvier au 12 février puis les 23, 24 et 25 février : www.antigel.ch
 
ContinentPremier.Com avec Natacha SAPEY

 

La deuxième édition du Festival Antigel et les Spectacles onésiens proposent au public, le  jeudi 9 février 2012, à la grande salle communale d’Onex, un spectacle haut en couleurs, né de la magie de la rencontre entre deux musiciens talentueux et d’une très grande complicité. Un régal pour dégeler la neige et passer l’hiver avec allégresse et joie.  

Allocution

du Professeur Iba Der THIAM,

 Agrégé d’histoire et Docteur d’Etat

 Vice-président de l’Assemblée Nationale du Sénégal,

Président du Comité Scientifique

 du 3ème Festival Mondial des Arts Nègres

L’Afrique dans la nouvelle géopolitique internationale : Souveraineté et Démocratie

L’événement, qui nous réunit, m’offre l’agréable devoir de rendre hommage à un journaliste africain, modèle, qui force l’admiration de ses confrères et de son lectorat, par son professionnalisme, son sens élevé de l’éthique et de la déontologie et son esprit de rigueur et de responsabilité.

Ce sont toutes ces qualités qui lui valent les distinctions prestigieuses qu’il vient d’étrenner.

Cette cérémonie, sous ce rapport, consacre les efforts fournis, les résultats obtenus et annonce des succès futurs pour «ContinentPremier» et pour El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Parti de rien, il y a 7 ans, il s’est imposé comme une référence incontournable par ses exceptionnelles qualités et son talent connu et reconnu.

Chères lectrices, chers lecteurs, chers amis, pour célébrer son 7ème anniversaire en toute beauté et vous souhaiter une excellente belle année 2012, ContinentPremier vous convie à une grande conférence dont le « thème constitue un bon début d'année pour tous ceux et toutes celles qui  portent l'Afrique dans leurs préoccupations.» selon les termes de notre doyen, l'écrivain Jean Martin Tchapchet, ancien compagnon du grand résistant africain Félix Moumié.

La dix-huitième session extraordinaire du Conseil des Droits de l’Homme, consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne à la lumière du rapport de la commission d'enquête», tenue, vendredi 2 décembre 2011, à Genève, a condamné la Syrie pour la poursuite des violations flagrantes, graves et systématiques des droits humains. La délégation américaine conduite par l’Ambassadeur Eileen Chamberlain Donahoe a déclaré que les Syriens ont exprimé « une soif irrépressible pour un nouvel ordre politique dans leur pays.». L’Ambassadeur de Syrie a pour sa part crié de même que la Chine, la Russie, Cuba et l’Equateur à « l’ingérence ».

Coédité par les Editions d’en bas, Editions Couleur Livres, Editions Charles Leopold Mayer, le livre Dépasser la haine, construire la paix  présenté récemment à la presse nationale et internationale en Suisse, est destiné à faire connaître des témoignages de paix de la région des Grands Lacs africains. Tustsis comme Hutus y prennent la parole comme pour dessiner une mosaïque balsamique représentant dans sa diversité un havre d’unicité et de paix. « Courageux et nécessaire », ce livre porte l’empreinte de Justin Kahamaile, trop tôt disparu en 2009.

A l'instar des intellectuels réunis à Munich dans le cadre du troisième congrès panafricain (29-30 octobre dernier), Sanou Mbaye a démontré, preuves à l’appui, pourquoi il ne faudrait pas désespérer du continent qui a vu émerger les premières civilisations humaines et qui aujourd'hui, malgré toutes ses difficultés, participe solidairement à la richesse économique de la planète. L'économiste sénégalais, basé à Londres, a proposé, pour mieux capitaliser l'argent des migrants, la création d'une banque d'investissement, projet du reste assez avancé selon le conférencier.

En marge de la tenue du 3ème congrès panafricain de Munich où il a tenu en haleine le public en introduisant un thème sur Les exigences panafricanistes vis-à-vis de l'Union Africaine pour les 50 prochaines années“, l'ancien responsable du service politique de Walfadjri et ex-porte-parole d´Idrissa Seck, l'ancien premier Ministre du Sénégal, Souleymane Jules Diop a bien voulu nous parler de ses rapports avec le Président Abdoulaye Wade. Il donne son avis également sur une bonne tenue des élections présidentielles de 2012. 

Le pays a enregistré en 2010 une croissance de 8,4 %.Les agrégats économiques sont au vert pour le Nigeria, le lion africain, qui prend très au sérieux son leadership sous-régional dirigera, selon des experts, le peloton de tête de l’économie de l’Afrique en devançant le premier de la classe, l’Afrique du Sud. Précisions avec le ministre fédéral du commerce et de l’investissement, Olusegun Olutoyin Aganga, présent à Genève pour signer deux accords sur la propriété intellectuelle avec l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Avec un peuple nombreux, avec des ressources naturelles en quantités enviables, et surtout avec une fierté nationale solide, le Nigeria a en main toutes les clés d’un avenir prometteur. Le constat est du Premier ministre français, François Fillon.

L’AFRIQUE DANS LA GEOPOLOTIQUE MONDIALE par Edem Kodjo..

Publié le, 05 novembre 2011 par Edem Kodjo

 Président de PAX AFRICANA,  Ancien Secrétaire Général de l’OUA, Ancien Premier Ministre du TOGO.

«  ….

Aujourd’hui, les grandes découvertes, ponctuées par les révolutions scientifiques, techniques et technologiques, ont considérablement renforcé les interdépendances et transformé la planète en un système technico-économique intégré qui donne corps à la mondialisation des échanges et la géographie qui est aussi une et plurielle rend admirablement compte de ces évolutions.


Dictature, parti unique, succession biologique, Sophie Bessis rend son verdict : ‘Ce n’est pas dans la culture politique des Sénégalais. C’est pourquoi ils se battront jusqu’au bout pour préserver leur démocratie.’ Journaliste reconnue, agrégée d’histoire et économiste réputée, Sophie Bessis co-animait, dans le cadre du Festival international de Géographie (Fig), à Saint-Dié-des-Vosges (6 au 9 octobre), une conférence autour du thème ‘Afrique en mouvements : 2011’ avec Edem Kodjo, ancien gouverneur du Fonds monétaire international, secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine de 1971 à 1983, et ancien Premier ministre du Togo.

L'Université de Genève a honoré, le vendredi 14 octobre 2011, Toni Morrison et Dick Marty en les élevant au grade de Dr Honoris Causa de l’Université, vieille déjà de 450 ans. L’Alma Mater genevois a voulu, au-delà de ses deux personnalités, célébrer leur engagement constant pour le triomphe des humains. Interrogée, Mme Toni Morrison dira toute sa joie empreinte de regret d’avoir été en contact avec la littérature noire et africaine au-delà des Etats unis, un peu par hasard, en entrant il y a 7 ans dans une librairie.

Laudatio pour la Professeure Toni Morrison.

Publié le, 05 novembre 2011 par Guillemette Bolens

 

Toni Morrison a été non seulement professeure de littérature à l'Université de Princeton et auteure d’essais critiques importants, mais elle a égalementété éditrice chez Random House, maison d’édition qui, grâce à elle, a permis l’impression et la diffusion d’auteurs noirs américains, jusque-là écartés par principe des presses.

La littérature américaine par cela a été changée, laissant émerger des voix qui font partie maintenant de la grande tradition littéraire et des cursus universitaires.

Cela est en soi considérable.


Par Dick Marty

La Déclaration universelle des droits de l’homme, approuvée à Paris le 10 décembre 1948, est une première et significative réaction aux horreurs et à la barbarie de la Seconde Guerre mondiale. Le texte, néanmoins, a une valeur plus symbolique qu’effective. La présidente de la Commission qui l’a rédigée, Eleanor Rooswelt, l’admet d’ailleurs dans son discours introductif au Palais de Chaillot devant les délégués des Nations Unies. Elle reconnaît qu’il a fallu faire des compromis et que chaque partie n’a pas pleinement obtenu ce qu’elle aurait voulu. D’ailleurs, pas tous les Etats membres n’ont souscrit à la Déclaration.

Par Madame Micheline Calmy-Rey*, Présidente de la Confédération Suisse, Cheffe du Département fédéral des affaires étrangères.

Mme Calmy Rey souhaite un échange fructueux, riche en perspectives nouvelles sur les défis que pose un monde devenu multipolaire. Un plaidoyer fort à propos! ( Lire plus bas)

1/ "Résistance, révolte, quelle action?"

A première vue Socrate, le philosophe qui accepte de mourir et se fonde pour cela, si l'on en croit Platon, sur le respect des lois de sa cité, ce philosophe n'est pas une figure qui puisse prendre place dans la galerie des contestataires ou des réfractaires qu'on attendrait à l'occasion d'une thématique définie comme : "Résistance, révolte, quelle action?".

En effet, s'il peut arriver qu'on meure pour protester, et les exemples illustres ne manquent pas, il semble pour le moins inattendu de mourir par respect des lois.

10 ans de la loi sur la solidarité internationale.

Publié le, 04 novembre 2011 par Mme Isabel Rochat

Par Madame Isabel Rocaht, Conseillère d'Etat République et Canton de Genève.

15'876'879 millions de francs : c’est le montant attribué en 2011 par le Grand Conseil à la solidarité internationale. Un montant significatif, qui témoigne de la volonté des autorités de mener une politique active dans ce domaine, par attachement à la vocation de paix et de coopération internationale de notre cité. Ce montant a une histoire et de belles réalisations à son actif. Un certain nombre d’entre vous, qui nous font l’honneur d’être présents aujourd’hui, ont commencé à écrire cette histoire il y a 10 ans. En effet, en date du 4 octobre 2001, le Grand Conseil votait la loi sur le financement de la solidarité internationale, invitant le canton à consacrer au moins 0,7% de son budget annuel de fonctionnement à la solidarité internationale en « soutenant des projets de coopération, d'aide au développement, de promotion de la paix et de défense des droits sociaux et de la personne ».

Dracunculose (maladie du ver de Guinée)!

Publié le, 03 novembre 2011 par OMS

Principaux points

       La dracunculose est une maladie parasitaire invalidante sur le point d’être éradiquée, avec moins de 1800 cas notifiés en 2010.

       Elle n’est transmise que lorsque des gens n’ayant que peu ou pas accès à un approvisionnement en eau potable ingèrent de l’eau contaminée par de petits crustacés parasités.

       Sur les 20 pays où la maladie était endémique au milieu des années 1980, seuls 4 (tous en  Afrique) notifient encore des cas.

       Le Sud-Soudan, indépendant depuis peu, rapporte la plupart des cas (97 %).

       À partir du moment où l’infestation se produit, il faut entre 10 et 14 mois pour que le cycle évolutif s’achève et qu’un ver parvenu à maturité émerge de la peau.

=========================================================

Sur les traces de Aminata Sow Fall, de Mariama Bâ, Ken Bougoul, Nafissatou Dia Diouf écrit depuis son adolescence et publie depuis environ dix ans. L’auteure de ‘Cirque de Missira et autres nouvelles’, Présence africaine, 2010, est nantie d’une bibliographie assez éclectique qui va des nouvelles à la littérature de jeunesse en passant par la poésie ou les chroniques journalistiques. L’écriture romanesque fait aussi partie de son champ d’expérimentation même si, à ce jour, ses romans ne sont pas encore publiés. Nafissatou Dia Diouf a, à son actif, une dizaine de publications très variées et surtout des expériences très intenses en matière d’écriture et de partage avec ses lecteurs ou ses confrères.

Paris Le paradis de l’enfer!

Publié le, 04 novembre 2011 par Oupa Diossine Loppy

Un livre de Oupa Diossine Loppy aux Éditions EDILIVRE A PARIS- 93200 Saint-Denis – 2011

" Il était zéro heure zéro minute zéro seconde.
C’était le début du 14 février de l’an deux mille…
La Saint Valentin est très attendue par les amoureux. C’est un moment que choisissent les uns et les autres pour acheter les plus beaux cadeaux pour leur bien-aimée.
L’amour étant la chose la plus utile dans la vie, même s’il n’est pas la chose la mieux partagée, il est donc naturel de lui consacrer un jour dans l’année.
Quand on vit dans un pays où l’amour du prochain n’est pas une nécessité, encore moins une priorité, créer un événement pour convier les gens qu’il y a quelque chose dans la vie que l’on appelle « amour » est important.
Quand on raconte à un homme de couleur, même s’il n’en est pas un ; car dire cela est juste une vision de l’esprit blanc, que l’homme qui était venu civiliser ses arrière-grands-parents ne connaît pas son voisin de pallier, il ne peut qu’être étonné ; et quand on lui apprend qu’il ne le salue ni ne lui adresse un regard, on imagine son étonnement pour la cohésion sociale d’une telle société."  Extraits du livre

La langue wolof écrite des 19ème et 20ème siècles au Sénégal.

Publié le, 05 novembre 2011 par El Hadji Mansour Mboup

Résumé du livre du Dr El Hadji Mansour MBOUP, publié aux Editions Universitaires.

 

" La langue wolof écrite des 19ème et 20ème siècles au Sénégal. L'arabe et le wolof au Sénégal Deux langues et une écriture en contexte de domination."

Doit-on ranger les influences de l'arabe sur le wolof dans le cercle anodin d'un contact historique civilisateur ou commercial ? Peut-on faire fi du wolofal en parlant de littérature sénégalaise ? Qu'est-ce qui a été à l'origine des emprunts arabes dans le lexique wolof ? Sachant que le wolof a été en contact avec plusieurs langues locales et étrangères, quelle est celle qui prédomine dans son lexique d'emprunts aujourd'hui ? Des explications s'imposent. Car, le français seul n'est pas l'unique langue qui exerçât une influence sur la langue wolof avec le phénomène de domination coloniale. L'arabe était présent au Sénégal et a pu se maintenir à travers des cercles intellectuels si nous nous référons à un arrière-plan historique. Nous avons touché dans ce travail aux éléments qui ont favorisé le maintien de l'arabe chez un peuple qui n'avait jusque là pas de langue écrite. Un point focal de l'apprentissage de cette langue et de l'expertise des intellectuels reste la poésie qui semblait un mode d'écriture très populaire au Sénégal.


Biographie


Né en 1971 à Khombole, Sénégal, El Hadji Mansour MBOUP est titulaire du Doctorat d'Etudes anglaises, Option linguistique et Du Certificat d'Aptitude à l'Enseignement Secondaire (CAES). Il a enseigné  l'anglais au Gabon et professeur d'anglais. Il a été lauréat du Prix d'Honneur de l'Ambassade de Côte d'Ivoire en français en 1990.

Comprendre la guerre contre la Libye de Kadhafi.

Publié le, 05 novembre 2011 par Massamba Mbaye

Boubacar Boris, écrivain s'entretient avec la Tribune du Sénégal.

Les forces rebelles libyennes aidées par L’Otan ont finalement fait tomber le régime de Mouammar Kadhafi après sept mois de combats quotidiens ininterrompus. Que vous inspire une telle issue ?

Cette guerre a été dès le premier jour celle des Occidentaux. A chaque étape décisive, ils ont violé la résolution 1973 du Conseil de sécurité. En plus des bombardements de l’Otan, il y a eu le parachutage d’armes et l’envoi d’unités spéciales sur le terrain. Je crois cependant que la chose la plus frappante, ca a été l’implication quasi militaire des medias dits globaux dans le conflit. Personne ne s’est jamais fait d’illusion sur CNN, la BBC et Al-Jazeera mais ils semblaient jusqu’ici s‘être malgré tout fixés un seuil à ne pas dépasser, juste pour mériter un minimum de crédit. Cette fois-ci ils n’ont fait preuve d’aucune retenue. Un exemple parmi des dizaines d’autres, c’est l’histoire de l’arrestation des fils Kadhafi. Il n’y a aucune image, ils savent que c’est faux mais ils répètent l’info pendant toute une journée, car ce qui importe pour eux c’est de désorganiser le commandement ennemi. De même ils ont refusé de s’étendre sur le bilan de 50.000 morts avancé par le CNT lui-même. C’est un chiffre colossal, rien ne le laissait prévoir, puisque les bombardements de l’Otan étaient supposés épargner des vies humaines. Le communiqué du CNT montre que ça été une véritable boucherie et ces medias très partiaux l’ont repris furtivement et sont aussitôt passés à autre chose.

Par Khadim Ndiaye, Philosophe (Canada)

Il y a de ces lectures dont on ne sort pas indemne, tant le flot d’émotions qu’elles suscitent, bouscule le lecteur jusqu’au tréfonds de son être. Tel est l’effet que procure la lecture de l’ouvrage, A Muslim American slave, The Life of OMAR IBN SAID. Il s’agit de la traduction en anglais de l’autobiographie rédigée en arabe par un natif du Fouta au Sénégal et vendu comme esclave en Amérique. Un livre émouvant où l’on s’imprègne du récit d’un homme qui exprime ses peines et joies, rusant pour garder intacte sa foi dans un milieu hostile, et où l’on découvre que l’esclave pouvait être plus docte que son propriétaire.

Angelina Jolie appelle les gouvernements à redoubler d’efforts pour sauver des vies humaines dans la corne de l’Afrique.

GENÈVE, (HCR) - L’Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a exhorté mardi la communauté internationale à intensifier ses efforts pour gérer la crise dans la corne de l’Afrique, car la vie de centaines de milliers de réfugiés en dépend.


Parole et Présence par Felwine Sarr, économiste et écrivain

Publié le, 05 novembre 2011 par Felwine Sarr

Une petite gêne m’habita lorsque l’on me demanda de faire un papier sur les 50 ans d’indépendance du continent africain, de raconter ce demi-siècle en prenant une perspective personnelle. Je soupçonnais que le lecteur attendait peut-être de moi que je fasse quelque chose comme un bilan économique et sociopolitique de ce demi-siècle de souveraineté politique, et que fatalement j’y dise quelque chose comme : l’Afrique n’a pas décollé, d’ailleurs que pouvais-je dire d’autre, n’était-ce pas un fait attesté par tous les indicateurs ? Peut-être s’attendait-on aussi à ce que j’analyse les causes de ce retard et/ou que je projette des espoirs, ou même que je déconstruise un discours afropessimiste par un optimisme nécessaire et pathétique avec des phrases du genre : « l’Afrique, bien sûr que c’est le continent de l’avenir ! » niant par la même occasion sa présence au temps présent.

Le correspondant permanent de WalFadjri à Genève, El Hadji Gorgui Wade Ndoye, est nommé par ses confrères francophones Observateur pour l’utilisation du français dans les organisations internationales. Ce journaliste au siège des Nations unies revient dans cet entretien, accordé au magazine Un Spécial, sur sa carrière au sein de l’organisation onusienne.

Anniversaire de Gordon Martin: Les souvenirs du Doyen de la Presse à l'ONU.

Publié le, 14 novembre 2011 par Gordon Martin, O.B.E

Gordon Martin (O.B.E), Officer of the Order of the British Empire, permanent correspondent at the United Nations in Geneva.

I know that many witty things have been said about birthdays, and old age.

An eighty year old lady called Nancy Astor, said: I used to dread getting older, because I thought I would not be able to do all the things I wanted to do. But now that I am older, I find that I don’t want to do them.” The American actor Bob Hope said: “I don’t feel 80. In fact I don’t feel anything till noon. Then it’s time for my nap.” And he added: “You know you’re getting old when the candles cost more than the cake.”