Ont collaboré à ce numéro

 Abd. Djasnabaille
 Babacar Mbaye Diop
 BIT
 Commonground
 daniel rossellat
 Dr Djibril Diop
 Dr. Alpha Ayandé
 facebook
 Isidore FEUJO
 Le Courrier, Genève
 M. Gora Thiaw, CNES
 Mactar Silla
 Min. Abdi H Ahmed
 Min. Sada Ndiaye
 Mme Elisabeth Byrs
 Mme Takia .N. Fall
 Mody Guiro, CNTS
 Notre Sénégal
 opus one
 Paléo Festival
 Pambazuka
 Reed Brody, HRW
 serviceInfoONU
 swissinfo.ch
 unccd
 Xavier Colin

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Aujourd’hui, au plan mondial, 40 % des terres sont concernées par des phénomènes de désertification et environ deux milliards de personnes. Alors que les yeux sont tournés vers la tenue de la 10ème Conférence mondiale sur la Désertification (CoP10, 10-21 octobre, Corée du Sud), les pays africains devraient davantage parler le même langage pour voir se réaliser leur projet pharaonique dit de la « Grande Muraille Verte ».  

 

Continent africain : des atouts méconnus ?

Publié le, 30 septembre 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Lorsque l'on parle d'Afrique, on ne manque pas de relever les maux dont souffre le continent. Guerres, pauvreté, inégalités, exploitation, colonisation, etc. Pourtant l'Afrique possède des atouts indéniables qu'il convient de souligner et surtout d'exploiter. Parmi eux, des richesses minières extraordinaires, une population jeune et des millions d'hectares de terres vierges. On a tendance à l'oublier, l'Afrique subsaharienne connaît un taux de croissance au-dessus de la moyenne mondiale. Les potentiels en Afrique sont nombreux, faut-il encore les faire valoir.

"Afrique plurielle : paradoxes et ambitions" ce sera le thème du Festival international de Géographie à Saint-Dié-des-Vosges du 6-9 octobre. A cette occasion, Geopolitis recense les atouts de l'Afrique, ses réussites et ses échecs.

L'invité de Geopolitis : Gorgui Wade Ndoye, journaliste sénégalais aux Nations Unies, directeur de continentpremier.com



Revenu, récemment, du Tchad et au lendemain de la décision du président Wade de renvoyer le président Habré dans ce pays qui demandait le jugement ou l'extradition de l'ancien chef de l'Etat tchadien en exil au Sénégal, Reed Brody de Human Right Watch, qui fait du jugement du président Habré la priorité de ses priorités jusqu’à refuser un poste aux Nations unies, se dit prêt si le Sénégal ne respecte pas son engagement envers la Communauté internationale, à savoir, de présenter un ‘Plan C’.Etat des lieux avec celui que des médias occidentaux appellent ‘le chasseur de dictateurs’.

« Un aumônier aux côtés des patients musulmans ». C’est le titre du reportage consacré à notre compatriote, Omar Seck, par le quotidien genevois qui nous a autorisé gracieusement à reprendre le texte. Un reportage qui sort du lot des articles souvent négatifs consacrés à l’Afrique et aux migrants Africains.

L’oligarque africain et la mauvaise gouvernance de l’État.

Publié le, 16 août 2011 par Dr. Alpha Ayandé

Les pionniers ont toujours du mal à se faire comprendre pour leur leadership innovant et leur courage qui bousculent nos habitudes et certaines règles établies. Le site Internet Wikileaks de Julian Assange ; nous en révèle beaucoup sur la gouvernance ; aurait-il raison ? La démocratie rimerait-elle avec des sujets tabous ? Notre monde d’aujourd’hui semble être ingouvernable, au constat de la crise de confiance entre les gouvernants et leurs gouvernés : notre « démocratie est-elle détournée voire confisquée » (2) tout simplement de son objectif essentiel ? Toutefois, force est de noter que les percées fulgurantes en matière de technologie de l’information et de la communication ont évanoui des politiques et des décideurs dans leur élan ambigu d’ajustements vers des formes d’exercices du pouvoir plus transparentes et participatives.

Djibouti : Un pays en construction.

Publié le, 30 septembre 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Au plan économique, le pays connaît un regain de croissance depuis 2006, avec un taux de croissance moyen supérieur à 5%. Ces bons résultats s’expliquent par la forte progression de ses échanges commerciaux avec la Chine ainsi que par d’importants investissements directs à l’étranger en provenance des pays arabes (Dubaï, Arabie Saoudite), qui ont connu une progression de 25% en 2008. Pour lutter contre les pirates, le pays qui mène une diplomatie de développement et de paix va abriter un centre de lutte contre la piraterie maritime, selon le porte parole du gouvernement, Abdi Houssein Ahmed, Ministre de la Culture et de la Communication.

A Genève pour rencontrer les responsables de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et de l’Organisation Mondiale pour la Protection de la Propriété Intellectuelle (OMPI), Abdi Houssein Ahmed, ministre de la culture et de la communication et porte-parole du gouvernement de Djibouti a rencontré quelques journalistes de la presse nationale et internationale en Suisse pour sensibiliser l’opinion sur l’impact négatif de la sécheresse qui sévit dans la corne de l’Afrique. 

 

La solidarité internationale s’organise pour sauver encore des vies mais l’argent arrive lentement. L’appel d’urgence de l’Onu estimé à 2, 4 milliards de dollars est financé à 48 %. La famine, qui sévit dans la Corne de l’Afrique, affecte 12,4 millions de personnes en Somalie, au Kenya, en Ethiopie et à Djibouti. Ces chiffres augmentent de jour en jour malheureusement et, il faut faire vite, car chaque jour des victimes meurent. A Genève, la porte-parole du Bureau de coordination humanitaire des Nations unies, Elisabeth Byrs, décrit une situation difficile et chronique et en appelle à plus de solidarité.


Ces dernières années, le président Wade a initié différentes réformes territoriales et administratives dont le redécoupage systématique du territoire, le renforcement du statut de l’élu local entre autres. En regardant de près toute la dynamique en cours depuis plus de 10 ans et en faisant un petit retour sur notre passé colonial nous avons été frappé de retrouver des relents et des similitudes entre l’entreprise coloniale et ce qui se pratique au Sénégal en matière de gouvernance territoriale en particulier depuis 2000. Dans un premier temps, ce texte présentera un bref aperçu de la politique coloniale dans ce domaine et dans un deuxième temps nous reviendrons sur le redécoupage de la région de Dakar et le nouveau statut du chef de village en préparation.

Guerre en Libye : * Les Noirs africains n’ont pas à subir des violences du fait uniquement de leur peau.

Affaire Habré : Je voudrais apprendre le Wolof pour comprendre les tergiversations du Sénégal.

A Genève, pour présenter l’Examen périodique universel (Epu) de son pays au Conseil des droits humains, un exercice auquel les Etats-membres sont soumis, le ministre tchadien en a profité pour nous accorder un entretien dans lequel il exprime toute la stupéfaction de son pays face aux différentes postures du Gouvernement sénégalais sur la tenue du procès de Hissène Habré, l’ancien chef d’Etat tchadien, accusé de crimes contre ses détracteurs et présentement en asile au Sénégal. Le Ministre tchadien s’exprime aussi sur la guerre en Libye et demande que cela s’arrête.

« La leçon de Machiavel est assurément bien assimilée par nos hommes politiques. Le penseur de Florence écrivait en effet que les choses doivent paraître de telle sorte qu’à voir et à entendre le prince parler, on doit le croire « tout plein de douceur, de sincérité, d'humanité, d'honneur, et principalement de religion, qui est encore ce dont il importe le plus d'avoir l'apparence : car les hommes, en général, jugent plus par leurs yeux que par leurs mains, tous étant à portée de voir, et peu de toucher. » 

Il existe une autre voie.

Publié le, 16 août 2011 par Révérend Wayne Lavender,

Virginia Beach (Virginie) - L'histoire des hommes s'écrit dans le sang et dans les larmes. Et les attentats du 11 septembre 2001 ne furent qu'un acte de plus d'une pièce interminable: ils nous tuent, nous les tuons. Et encore un bis. C'est le drame éternellement contemporain qui se joue entre les hommes depuis Caïn et Abel.

New York - Contrairement à l'opinion reçue, de nombreux Américains juifs et musulmans entretiennent des relations chaleureuses. Comment cela, pourquoi ? Nous commençons seulement à le comprendre. Une étude Gallup publiée la semaine dernière va plus loin pour l'expliquer: elle montre que ces deux communautés si différentes ont davantage en commun qu'on ne le croit en général.


Takia Nafissatou Fall : l’écrivain et l’œuvre par Penda Ly*.

Publié le, 16 août 2011 par Mme Penda Ly

Takia Nafissatou Fall, administrateur civil, Chef du Bureau de la Coordination et du Suivi, en service à la Direction Centrale des Marchés Publics, Ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal a publié deux ouvrages d’une belle intensité poétique, humaine qui s’enracinent dans la société africaine pour s’ouvrir généreusement au reste du monde dans un langage clair et accessible. Mes joies de vie ( ndlr, un recueil de poèmes empreint d’humanisme), Paris, L’Harmattan, 2010 et Comme un ciel d’hivernage (ndlr un roman très actuel et engagé), Dakar, l’Harmattan, 2011, un recueil de poèmes empreint d’humanisme et un roman très actuel et engagé ont été présentés au Centre culturel Blaise Senghor.    

 

Communiquer en politique. L’art de coudre et d’en découdre, publié aux Editions Les Trois Fleuves, 2011 d’Ibrahima Silla, Docteur en science politique, Enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, décortique l’importance de communication en politique. Dans cet entretien, à cœur ouvert, l’auteur étonnera le lecteur par son érudition et sa simplicité. « Je n’écris pas pour devenir un homme célèbre mais pour rester anonyme » souligne Dr Ibrahima Silla.  Pourtant l’homme politique a besoin d’être compris, d’être admiré et d’être célèbre pour convaincre le maximum de citoyens à adhérer à son projet politique et à voter pour lui. (Entretiens).

Critique de la notion d'art africain: Livre disponible à Dakar.

Publié le, 16 août 2011 par Babacar Mbaye Diop

Critique de la notion d’art africain de Babacar Mbaye DIOP, livre – Essai, préfacé par Yves Michaud, Paris, Editions Connaissances et Savoirs, 294 pages, 2011. Le livre Essai est désormais disponible à la Librairie 4 Vents à Mermoz Dakar. 

Résumé:

Peut-on parler de continuité entre l'art de l'Afrique noire et celui de l’Égypte antique ? Peut-on attribuer l'origine de la création artistique africaine à une origine étrangère ? Peut-on réellement opposer l'art ancien à l'art traditionnel et à l'art contemporain de l'Afrique noire en s'appuyant sur le temps pour différencier les créations artistiques d'hier de celles d'aujourd'hui ? L'ancien et le traditionnel ne sont-ils pas la mémoire du contemporain ? Existe-t-il une esthétique et une critique d'art en Afrique noire ? Comment lire et comprendre les arts négro-africains ? La réponse à ces questions a amené l'auteur à déceler les faux discours qui ont alimenté l'étude des arts de l'Afrique noire.

 
 

Je pense qu'un autre monde est possible et qu'il y a de la place pour l'Afrique pour se prendre en main, devenir la 5ème économie mondiale vers 2020 en terme de PIB en valeur nominale (après le Japon, l'Inde, les USA et la Chine), devancer tous ses anciens colonisateurs, se faire respecter et éviter ainsi d’être marginalisée. C'est dur et très dur pour un continent de vivre dans l'HUMILIATION alors qu'il dispose des atouts pour reconquérir sa dignité et son honneur. Je ne suis pas chaud pour la CROISSANCE car je préfère le DEVELOPPEMENT mais la DECROISSANCE n'est pas pour l'Afrique, un continent qui abrite près de 500 millions de pauvres soit 50% de sa population et qui affiche un Indice de Pauvreté Monétaire ou  IPM très élevé, du moins pas dans le contexte actuel.

Représentant une partie du Patronat sénégalais ( la confédération nationale des employeurs du Sénégal- CNES) à la centième session de la conférence internationale du travail (CIT), Gora Thiaw salue l’environnement propice dans lequel la délégation sénégalaise a travaillé. Toutefois il reconnaît qu’il y a des problèmes basiques à résoudre pour que l’amélioration de la condition des travailleurs, notamment, des domestiques pour lesquels une convention internationale a été adoptée par les délégués, soit effective.

Le Ministre sénégalais du travail et des organisations professionnelles se félicite de l’adoption par le Bureau International du Travail de la Convention internationale protégeant les travailleurs domestiques. Dans cet entretien exclusif, il explique comment son gouvernement compte mettre en œuvre le nouvel instrument juridique international. 

Convention internationale protégeant les travailleurs domestiques : Mody Guiro, Secrétaire Général de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS): « Les travailleurs, le gouvernement et le patronat sénégalais ont travaillé la main dans la main » 

Patron incontesté des centrales syndicales du Sénégal, l’héritier du regretté Madio Diop dont le syndicat sorti victorieux des élections de représentativité du 20 avril dernier a donné à notre pays son premier Centre d’écoute des travailleuses domestiques inauguré le 26 mai dernier, en présence d’une délégation de la Confédération Syndicale Internationale (Csi) exprime sa fierté d’avoir été à Genève en ce moment historique. Mody Guiro donne aussi son point de vue sur des questions relatives à l’évolution socio-politique du Sénégal.  

Les délégués à la 100ème session de la Conférence internationale du Travail (Cit) ont adopté, le 16 juin 2011, la  Convention concernant le travail décent pour protéger  quelque 53 à 100 millions de travailleuses et de travailleurs domestiques dans le monde, par un vote de 396 contre 16 et 63 abstentions, ainsi que la Recommandation qui l’accompagne par un vote de 434 contre 8 et 42 abstentions.

Quand la danse du « fou » interroge les maux du corps!

Publié le, 16 août 2011 par Amy Niang, Aboubakr Tandia

Selon une socialisation traditionnelle assez ancrée, le corps de la femme était modelé, dans beaucoup de sociétés africaines, en tant qu’objet de jouissance esthétique et sexuelle pour l’homme. Les technologies du corps proprement mobilisées à cet effet faisaient du corps de l’homme un outil de travail manuel, mais aussi intellectuel et moral. En d’autres termes cette division sexuelle du travail s’accompagnait d’une distribution des positions de pouvoir dans la société.


Rassemblement contre la candidature du Président Wade devant les Nations Unies.

Publié le, 16 août 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le Mouvement «Notre Sénégal» transmet une pétition avec 10.000 signatures à l’intention de Ban Ki Moon.

GENEVE- C’est en présence de Talla Sylla, que le mouvement «Notre Sénégal» qui regroupe sur Facebook plus de 40 mille amis, a transmis au Service de sécurité de l’ONU une lettre portant une pétition destinée au Secrétaire générale des Nations Unies signée, selon le mouvement par 10.000 personnes qui réclament la non candidature de Wade à l’élection présidentielle de 2012, une candidature jugée «illégale»par Mamadou Diouf, le porte parole du Mouvement, qui a lu lors du rassemblement les motifs de leur action ( lire plus bas lettre envoyée au Sg de l’ONU). A l’issue de la manifestation qui a regroupé une cinquantaine de personnes et qui s’est déroulée sous l’encadrement de la police suisse et dans le calme malgré les mots durs portés contre le régime de l’alternance, des manifestants nous ont donné leur réaction.

Le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Joseph Deiss, a donné le 4 juillet 2011, à Genève, une conférence de presse à l'occasion de l'ouverture de la session de 2011 du Conseil économique et social (ECOSOC) de l'ONU.

Pourquoi la Palestine veut adhérer à l’ONU?

Publié le, 17 août 2011 par Frédéric Burnand

Face au blocage des négociations avec Israël, les Palestiniens brandissent une demande d’adhésion à l’ONU, synonyme de reconnaissance de leur État. Ancien diplomate et chercheur suisse, Yves Besson analyse le contexte et les chances de cette offensive diplomatique.

Paléo Festival: quand la musique joue l'humanitaire.

Publié le, 16 août 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

L'édition 2011 jette un regard sur la richesse culturelle et humaine des Caraïbes, région invitée au Village du Monde.Une autre manière pour les organisateurs de dire au monde : 'N'oubliez pas Haïti.'

 

BOB DYLAN & MARK KNOPFLER A GENEVE ET A ZURICH.

Publié le, 16 août 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Deux dates, deux lieux pour deux grands artistes considérés comme les plus influents de l’histoire du rock. Dans une elle communion, Bob Dylan et Mark Knopfler invités par les organisateurs de spectacles Opus One et Good News Productions, pour le plaisir de leurs fans, seront le 15 novembre à l’Arena de Genève et le 16 novembre au Hallenstadion de Zurich.

Médecins du Monde sensibilise au Paléo.

Publié le, 16 août 2011 par Médecins du Monde

La santé n’est pas un luxe une couverture maladie pour tous !

Entre le Chapiteau et la Grande Scène, le stand de Médecins du Monde recevait les festivaliers, entre deux concerts pour sensibiliser autour de son exposition  « la santé n’est pas un luxe » qui a été également présenté sur la Place des Nations –Unies à Genève.

La santé n’a pas de prix mais elle a un coût.