Ont collaboré à ce numéro

 Amb Papa Louis Fall
 Boubacar Boris Diop
 Catherine Morand
 Cheikh Bamba Dièye
 ContinentPremier
 Corinne Momal Vanian
 Electron Festival
 Femmes Exilées
 Khadim Ndiaye
 Khalifa Sall,
 Mairie de Thônex
 Mamadou Diouf
 Marguerite Contat Hi
 Marie-France de Meur
 Mme Karina Gueissas
 Monaco
 OIF GENEVE- ONU
 OIM, HCR
 Taiwan Delagation
 Tim Clark

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

· Canada:
   +1(514)806 80-86

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

A Quito, samedi dernier, 30 juillet, l'hymne Helvétique a été chanté, le discours de Calmy Rey traduit en espagnol pour célébrer la Fête nationale suisse. Les Suisses ont profité de leur week-end, le lundi 1er août n'étant pas férié en Équateur, pour hisser le drapeau national helvétique, communié avec familles et amis autour du Club Suisse de Quito et les diplomates de leur pays. La colonie suisse en Équateur est estimée, en 2010, à 1592 personnes. Par ailleurs, les filiales d'entreprises suisses, souligne le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), emploient actuellement presque 4000 personnes en Équateur.

 

La Suisse, ce si petit pays!

Publié le, 03 août 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le pays a chanté le 1er août le « Cantique » mystique adopté, il y a trente ans, comme l’hymne officiel de la Confédération  dont le pacte fondateur remonterait à cette mystérieuse rencontre sur la prairie du Grütli, en 1291, où les représentants des cantons d'Uri, Schwyz et Unterwald auraient juré de rester solidaires pour défendre leur patrie l’Helvétie.

 

Mamadou Diouf, historien :"Le président Wade doit terminer son mandat et s’en aller"

Publié le, 05 juillet 2011 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

L’historien sénégalais de renommée internationale était hier l’invité des Nations Unies dans le cadre du ‘ face-à-face’ de la session annuelle du Conseil économique et social (Ecosoc) dont le thème portait sur l’Education. Le Pr Diouf qui débattait en anglais avec d’éminents intervenants sur le rôle de l’éducation dans la préservation des conflits et sa place dans le renforcement d’une culture de la paix respectueuse des droits humains a bien voulu nous donner, à la fin de la rencontre, son point de vue sur la situation politique au Sénégal.


Mamadou Diouf, historien :"Le président Wade doit terminer son mandat et s’en aller"

A l’occasion du premier vol direct Genève - Dubaï de la compagnie aérienne Emirates, son patron, le Britannique Tim Clark, qui donnait une conférence de presse à l’aéroport international de Genève Cointrin, a déclaré que son groupe allait étendre plus intensément son réseau dans le continent africain.

Environ 2,5 millions de migrants, originaires d’Asie et d’Afrique, travaillaient en Libye avant le début du conflit. Les occidentaux ont mis à l’abri leurs ressortissants de même que les Chinois qui ont réussi à transporter en 10 jours 35,860 personnes occasionnant une dépense de pas moins de 700,000 euros par jour. Côté Afrique sub-saharienne, certains Etats ont pu dégager du bourbier libyen quelques uns de leurs ressortissants et souvent avec l’aide des organisations internationales. Beaucoup sont morts là bas, dans l’anonymat, et pris comme cibles. Ils seraient du fait de la couleur de leur peau de viles mercenaires soudoyés par le Colonel Kadhafi, qui n’a rien trouvé de plus humiliant que de faire massacrer des Arabes, « le peuple élu de Dieu », par des descendants d’anciens esclaves ! Ils meurent, là bas, sous nos regards, de manière violente, dans l’isolement, dans la détresse. Dans notre silence. Dans notre indifférence. Comme s’ils n’avaient pas de droit, de dignité humaine tout court.

Migrants et réfugiés sub-sahariens : les oubliés de la sale guerre en Libye.

Publié le, 31 mai 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Environ 2,5 millions de migrants, originaires d’Asie et d’Afrique, travaillaient dans ce pays avant le début du conflit. Face à une situation désastreuse et aux violations incessantes de leurs droits humains, migrants et réfugiés africains quittent, dans une détresse indescriptible la Libye de Kadhafi en proie à une rébellion armée et à des bombardements incessants du monde occidental sous la houlette de l’OTAN.  A ce jour, l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et ses partenaires ont rapatrié plus de 136,000 personnes vers une trentaine de pays  (y compris plus de 300 ressortissants sénégalais).

Alors que le monde entier avaient les yeux rivés sur Londres, le 29 avril dernier, pour le mariage du Prince William et de Melle Kate Middleton, toute la principauté de Monaco se prépare, depuis des mois, à fêter dignement le mariage civil du Prince Albert II et Mlle Charlene Wittstock qui aura lieu le vendredi 1er  juillet, à 17h, dans la Salle du Trône, au Palais princier. C’est en Afrique, Berceau de l’Humanité que le couple princier passera son voyage de noces. L'Afrique du Sud qui a accueilli la coupe du monde 2010 a été choisie pour recevoir le couple princier.

C’est avec le conseiller municipal genevois, le philosophe et socialiste, Manuel Tornare, membre de l’exécutif municipal de la ville de Genève, que le maire de Dakar, Khalifa Sall, s’est présenté au Club suisse de la presse, en chemise et cravate, laissant tomber la veste, pour annoncer sa belle moisson sous le regard admiratif de son ami et collègue. Ce dernier n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son homologue sénégalais.

Le maire de la ville de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye, a participé à la troisième session de la Plate-forme mondiale pour la réduction des risques de catastrophe qui s’est tenue au Centre international de conférences de Genève (Cicg) du 10 au 13 mai. ‘Nous sommes, le Maire de la ville de Mexico et moi-même, les invités d’Honneur de la Conférence. C’est ce qui explique la présence des posters géants de Cheikh Bamba Dièye et des films à cette rencontre’, s’est réjoui le jeune maire.

SENEGAL- Présidentielle de 2012 : Pourquoi Bamba Dièye est candidat.

Publié le, 02 juin 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le doute n’est plus permis : Cheikh Bamba Dièye qui a l’ambition de présider aux destinées du Sénégal, sera candidat en 2012. La candidature unique de l’opposition voulue par ses leaders est ‘une chimère’, selon lui.Le maire de la ville de Saint-Louis, invité par les Nations Unies à Genève, à une conférence sur les réductions des risques liés aux changements climatiques, avertit, par ailleurs, le président Wade dont il prédit la défaite : ‘Il y aura plus qu’un printemps arabe si quelqu’un veut dévier le vote des Sénégalais pour se maintenir au pouvoir’.

Invité au Salon international du Livre et de la Presse (Genève- 29 au 3 mai), Boubacar Boris Diop, nous a accordé cet entretien avant de s'envoler aux Etats-Unis pour donner le discours d'ouverture du colloque consacré à son œuvre par l'Université de Northwestern. L'écrivain sénégalais aborde différents sujets, dont la Côte d'Ivoire après Gbagbo, le personnage de Daour Diagne assimilé au Président Wade dans son roman Doomi Golo, la ‘panthéonisation’ de Césaire et pose son regard sur les jeunes auteurs sénégalais notamment Felwine Sarr et Nafissatou Dia Diouf.


Le Salon africain du livre à Genève : Au banquet des écrivains africains

Publié le, 31 mai 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le Salon africain du livre à Genève est un lieu d’échanges entre écrivains, éditeurs et lecteurs. Le Sénégalais Fewine Sarr y a présenté ses deux ouvrages Dahij et 105, rue Carnot.

(Genève) - La huitième édition du salon africain du Livre qu’abrite le Salon international du Livre et de la Presse, à Genève, a été, du 29 avril au 3 mai 2011, encore une fois, un lieu de débats et de rencontres intenses entre beaucoup d’auteurs et le public venu d’horizons divers.

 

Comment expliquer que les rapports sur des droits humains en Côte d’Ivoire et en Tunisie ne soient disponibles qu’en anglais ? L’Onu est bien consciente de ce grave problème qui nuit à la diversité et qui induit une certaine pauvreté dans ses débats. Le porte-parole de l’organisation mondiale, à Genève, Corinne Momal Vanian, clarifie, dans cet entretien, la position de l’Onu à la suite d’un séminaire qui a réuni de nombreux ambassadeurs dont le sénégalais Pape Louis Fall chargé de présenter un rapport sur le multilinguisme à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Bien qu’unanimement reconnu comme indissociable d’une pratique éclairée du multilatéralisme respectant les principes d’universalité et d’égalité, la pratique du multilinguisme est quelquefois perçue comme une contrainte et un coût dispendieux. Conscient du droit fondamental des peuples à comprendre et à se faire comprendre et de la nécessité d’assurer la parité dans la publication de la documentation ou la publication de l’information pour tous et de disposer d’un personnel véritablement multilingue, le système des Nations Unies a mandaté un Sénégalais fin connaisseur de la diplomatie pour lui présenter un rapport sur «La situation du multilinguisme dans les organismes du système des Nations Unies». 

Séminaire ONU/OIF sur le multilinguisme: Synthèse des débats

Publié le, 02 juin 2011 par OIF GENEVE/ONU

Une centaine de représentants de missions permanentes, d’agences, fonds et programmes des Nations Unies, d’institutions académiques et de la presse ont assisté à la deuxième table ronde sur le multilinguisme, consacrée à la thématique « Le multilinguisme dans les organisations internationales : quels investissements pour quels objectifs ? », qui s'est tenue au Palais des Nations à Genève, le lundi 28 mars 2011.

Organisée à l’initiative de la Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations Unies à Genève et du Département de l'information de l'ONUG en partenariat avec le Groupe des Ambassadeurs francophones, cette deuxième Table ronde s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie et des « Journées de la langue » de l’ONU. Elle marque la poursuite de la réflexion sur les défis de mis en œuvre du multilinguisme menée lors d’un événement similaire, organisé en mars 2010.


Smashing Electrons

Publié le, 31 mai 2011 par Erika Anderson

At worst, electronic music is repetitive and uninspired; at best, it’s fresh, catchy, and extremely danceable. Familiar cadences provide a soundtrack for the audiences’ collective high or surprising mixes enliven the crowd. The audience of individuals bopping their heads on their personal cloud nine can be transformed by masterful DJs who provide the kiss that wakes sleeping beauty, reviving her with hip grinding moves and waving arms.

Les Têtes Raides à Thônex : Un concert époustouflant

Publié le, 09 juin 2011 par Maryline Perrier

Les Têtes Raides ont donné, le 14 avril dernier, un concert mémorable à la salle des fêtes de Thônex. Le public emporté par les rythmes ensorcelants du rock du groupe français n’a cessé de danser tout le long du spectacle.

 Les musiciens ont su enchanter leur public par leur présence scénique et leurs instruments variés et atypiques. L’utilisation de chaînes martelées sur le sol par le chanteur lors de la chanson « Les prisons » « a fait résonner fortement en nous la problématique lancinante des prisons », a déclaré Stéphanie venue d’Annecy écouter ses compatriotes. « A travers leurs chansons, les musiciens ont fait réfléchir le public quand aux problèmes leur tenant à cœur », lance son ami François.  

 «La leçon n°6 », parodie de la leçon d’anglais infligée à tous les collégiens français pour localiser les différents personnages dans les différentes pièces de la maison a eu un franc succès.

EN L’HONNEUR DE DJEMAA CHRAITI LAUREATE DU PRIX « FEMME EXILEE, FEMME ENGAGEE»

Publié le, 02 juin 2011 par Marguerite Contat Hickel

Son père disparaîtra dans les geôles de Bourguiba et on ne retrouvera jamais son corps. Sa grand-mère, valaisanne, prendra soin d’elle en Tunisie jusqu'à ce que Djemââ rejoigne la Suisse à l’âge de 10 ans. Djemââ traque les injustices, les faux semblants, informe et mobilise.

Par Marguerite Contat Hickel, coprésidente de l’Assemblée constituante de Genève

 

Je dirai que si présenter Djemââ Chraiti relève du défi, le faire en cinq minutes relève de l’inconscience…

EN L'HONNEUR CATHERINE TETTEH LAUREATE DU PRIX « FEMME EXILEE, FEMME ENGAGEE »

Publié le, 02 juin 2011 par Dr Marie-France de Meuron

Il est inadmissible qu'au XXIe siècle,  la couleur de la peau définisse l'identité d'une multitude de femmes.

 Par Dr Marie-France de Meuron, spécialiste en médecines alternatives

 C'est en qualité de médecin et de présidente de l'association Le GRAMI oeuvrant en Afrique que j'ai été contactée pour présenter Mme Tetteh, d'origine togolaise.

 Mme Tetteh est une digne représentante de l'univers africain, de cet univers qui n'est pas limité aux frontières artificiellement installées par la colonisation. Elle présente un tempérament puissant, de cette puissance que nous voyons chez les Africains bien ancrés dans leurs corps et dans leurs terres.

 Les épreuves de la vie hors normes par lesquelles Catherine Tetteh a dû passer lui ont développé un caractère apte à affronter les difficultés avec bon sens, fermeté, clarté et persévérance. Elle trouva à chaque obstacle des solutions pour reprendre les rênes de son existence.

Sa noblesse d'origine lui a imposée une éducation très stricte et lui a forgé une honnêteté résistant à toute lâcheté. Cette éducation lui permet aussi d'être très déterminée dans ses objectifs.

LA VILLE DE GENEVE A FETE DEUX FEMMES AFRICAINES.

Publié le, 02 juin 2011 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le prix intitulé «Femme exilée, femme engagée», a été décerné cette année, le 1er avril dernier, à l’auditoire Rouiller de l’Uni Dufour (Université de Genève),  à sept lauréates dont deux du Continent africain. La Maire de Genève Sandrine Salerno y a représenté le Conseil administratif en présence d’autres personnalités comme Liliane Maury Pasquier, conseillère nationale et son homologue Bernasconi.

 

Taiwan – La nouvelle force de la santé dans le monde.

Publié le, 10 juin 2011 par Min. CHIU Wen-ta

Taiwan, situé à la charnière de l’Asie du Nord-Est et de l’Asie du Sud-Est, est non seulement la 18ème puissance économique mondiale, mais aussi un pays plein de vitalité et d’esprit d’humanité. Depuis son invitation à participer à l’Assemblée Mondiale de la Santé en 2009, les occasions pour Taiwan de s’impliquer dans les programmes de coopération internationale en matière de santé se sont multipliées, et nous sommes très heureux d’appliquer le principe humanitaire qui sait que les maladies ignorent les frontières. Il s’agit de la tâche de tout membre de la communauté internationale, et c’est aussi la nouvelle force de notre contribution au monde.

(CANADA)- A force de s’indigner du nombre important de « Noirs » dans l’équipe de France de football dirigée à l’époque par Raymond Domenech, des politiciens et intellectuels médiatiques en France ont réussi la prouesse de faire introduire la question au sein de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération française de football qui semble l’accueillir favorablement. C’est ce qui résulte en tout cas du compte rendu d’une réunion divulguée par Mediapart et qui fait depuis quelques jours, les choux gras de la presse mondiale.