Ont collaboré à ce numéro

 Alassane DIOP
 Alpha Blondy, EPFL
 Aoua Bocar LY-TALL
 As. Suisse Banquiers
 Boubacar BA
 Bureau Info ONUG
 Catherine F-Bokonga
 El Hadji Gorgui Wade
 Emile Guirieoulou
 M. Mamadou BA
 Mamadou Sall
 Maryline Perrier
 Moustapha K. Gueye
 Muriel Berset Kohen
 Nguessan Yao Antoine
 Serge Bilé
 UNICEF, BIT
 Youssou Ndour

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Les trois prochaines années et surtout les 12 prochains mois sont déterminants pour l'éradication et, plus généralement, pour la santé publique internationale dans son ensemble, selon Margaret Chan, la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (Oms).

L’organisation onusienne cherche 1,3 milliard de dollars pour financer son nouveau plan mondial d'éradication du virus de la polio, soit la moitié du coût global du programme qui s'élève à 2,6 milliards de dollars. Ce nouveau plan s’appuie sur les principaux enseignements tirés à ce jour et notamment sur les résultats d’une importante évaluation indépendante qui porte sur les derniers obstacles vers l’éradication. Il propose des stratégies par district et par région pour cibler les derniers réservoirs, de plus en plus petits, de poliovirus, tire partie du fait que le vaccin antipoliomyélitique oral bivalent change la donne et permet d’accroître l’impact des vaccinations et s’attaque aux faiblesses des systèmes de santé. La réussite du plan repose sur la mise en œuvre d’activités sur le terrain et sur un financement suffisant. En fait, le déficit remet sérieusement en question l’éradication de la poliomyélite. D’ailleurs, certaines activités sont déjà annulées ou reportées en raison du manque de fonds. Pourtant, des progrès énormes ont été réalisés en Inde et au Nigeria… Ces progrès sont particulièrement impressionnants au Nigeria, où le nombre de cas a chuté de plus de 99 %. Alors qu'il y avait trois cent douze cas l'année dernière à la même époque, il n’en existe plus que trois en 2010. En Inde, pour la première fois, les États de l'Uttar Pradesh et du Bihar, où la poliomyélite reste endémique, ne signalent aucun cas de polio depuis plus de six mois, a souligné l’Oms. Il faut donc saisir cette opportunité pour que les conséquences désastreuses de la maladie ne hantent plus l’humanité. Tony Lake, directeur général de l’Unicef, a parlé d’un devoir de finir le travail d’éradication de la polio. Un combat à gagner pour que les différents acteurs puissent demain dire à des millions d’enfants : ‘Vous marchez aujourd’hui grâce à notre ferme détermination d’éradiquer la polio’.
El Hadji Gorgui Wade NDOYE