Ont collaboré à ce numéro

 Alassane DIOP
 Alpha Blondy, EPFL
 Aoua Bocar LY-TALL
 As. Suisse Banquiers
 Boubacar BA
 Bureau Info ONUG
 Catherine F-Bokonga
 El Hadji Gorgui Wade
 Emile Guirieoulou
 M. Mamadou BA
 Mamadou Sall
 Maryline Perrier
 Moustapha K. Gueye
 Muriel Berset Kohen
 Nguessan Yao Antoine
 Serge Bilé
 UNICEF, BIT
 Youssou Ndour

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

L’Afrique est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique. Pourtant, elle n’est que très peu responsable des dégâts dramatiques causés par le réchauffement de la planète.

Et alors que les pays africains sont les grands perdants du dernier Sommet des Nations unies sur le Climat, nous nous devons de poursuivre le combat. Le changement climatique représente une grande menace pour le développement durable de l’Afrique. L’heure est donc plus que jamais à l’action : une action écologique ciblée pour atténuer les effets meurtriers du réchauffement planétaire. Le continent détient les clés L’Afrique possède en elle toutes les ressources pour inverser la tendance. Elle est capable de lutter efficacement contre les phénomènes et désastres écologiques. Les pays africains peuvent même réaliser des gains financiers grâce à leurs forêts à condition de les préserver. A titre d’exemple, les forêts du Bassin du Congo, considérés comme le deuxième « poumon écologique » du monde, détiennent l’une des clés pour réduire les dégâts causés par le changement climatique. Les forêts tropicales africaines absorbent plus d’un milliard de tonnes de dioxyde de carbone rejeté dans l’atmosphère chaque année. A ce titre, les pays africains ont un rôle majeur à jouer dans la régulation du changement climatique. La mise en place de ce Forum, cadre d’échanges et de concertation, est motivée par tous ces faits. Il n’y a pas de fatalité. Mais, il y a urgence.
Mamadou Sall