Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication.

Aucun État ne défend ouvertement la pratique de l’esclavage! Aujourd’hui en Mauritanie, des géniteurs mâles, eux-mêmes esclaves ou affranchis -harratines- s’accouplent avec des femmes esclaves pour perpétuer l’esclavage, j’allais dire « l’esclavagerie ». Le virus est ainsi transmis par l’intermédiaire d’une mère. Oui, c’est impersonnel car dès qu’elle met au monde sa progéniture, son maître en dispose comme d'un « bien ». L’esclavage devient ainsi un héritage. Comme un sort, il poursuit l’être sans être, déraciné, sans identité, sans état civil, sans passé… Se révolter, oui mais comment, dans une ambiance de peurs, de douleurs, d’incertitudes et dans un présent qui ne se conjugue qu’au passé, lié à celui du maître. Et ce dernier aura même le double culot de parler au nom de son bien d’esclave et de Dieu. Oui, Dieu est invoqué pour perpétuer dans la mémoire de l’esclave sa condition d’infériorité dont le Seigneur a bien voulu le doter. Ainsi donc, pour mériter d’entrer dans son paradis, l’esclave devait obéir à son maître.

L’Association Araignées Artisanes de Paix, Madame Fabienne Bugnon, directrice générale de l’Office des droits humains, Département des institutions, Etat de Genève, Monsieur Patrice Mugny, conseiller administratif de la Ville de Genève vous invitent à participer au Colloque sur les violences faites aux femmes au nom de l’Honneur. La manifestation aura lieu le Samedi 4 avril 2009 au Théâtre de l’Alhambra, rue de la Rôtisserie 10.

Par Dr. Zidane Meriboute, auteur de la « Fracture islamique : demain le soufisme ? Fayard, Paris, 2004 et Islam’s Fateful Path, I.B.Tauris Publisher, London, 2009.

Historiquement, l’esclavage a existé au sein des anciennes civilisations grecque, romaine, asiatique et égyptienne1. Cette pratique est mentionnée dans les Grands Livres (Tora, Evangiles). Mais, en Islam, sa reconnaissance « juridique » est antérieure au message et aux fondements de la foi islamique prônés par le prophète Mahomet dès le VIIè siècle.

L’Islam et l’esclavage en Mauritanie

Publié le, 30 mars 2009 par

Par Dr Mohamed Yahya ould Ciré*

L’esclavage existait en Arabie et en Afrique, bien avant l’arrivée de l’Islam. Il avait surtout un caractère local : les Arabes réduisaient à l’esclavage d’autres arabes, les Berbères, d’autres berbères et des Noirs de leur voisinage. Chez les Noirs, l’esclavage était aussi pratiqué. L’esclavage, dans tous ces cas, était fondé sur des rapports de force.

L’introduction de l’Islam en Arabie et Afrique va amener des changements significatifs.

En un siècle, l’Islam va conquérir non seulement la Péninsule arabique mais aussi une grande partie de l’Asie. Il va s’étendre jusqu’à l’Inde et la Chine. Il touchera une partie de l’Europe, au sud (Espagne), à l’ouest (la France) et à l’Est (la Bosnie, le Kosovo et l’Albanie).

GENEVE- Bertrand Delanoë, Maire de Paris, a présidé à Genève les 26 et 27 mars la réunion du 65ème Bureau de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF). Les 25 maires membres du Bureau de l’AIMF ont statué sur le financement de plusieurs projets d’équipements publics représentant un montant total supérieur à 1,6 million d’euros. La subvention de l’AIMF devrait atteindre près de 50 % de cet investissement. Les maires ont également examiné le projet de développement de l’Association pour les années 2010 à 2013. Enfin, ils ont adopté le programme du 30ème anniversaire de l’AIMF qui sera célébré à Paris, les 1er, 2 et 3 octobre prochains. Accueilli par le Maire de Genève, Manuel Tornare, M. Delanoë clarifie sa position sur le statut des homosexuels au Sénégal et s’explique sur le projet financé par l’AIMF en Mauritanie.


Dépénalisation de l’homosexualité : Rama Yade mène sa croisade aux Nations-Unies

La Secrétaire d’Etat française chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme a déploré, à Genève, que plus de 80 pays dans le monde pénalisent encore l’homosexualité. Rama Yade a ainsi poursuivi sa croisade pour la dépénalisation de l’homosexualité devant le Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies.

Le Sénégal va-t-il dépénaliser l’homosexualité ? D’après le directeur exécutif d’Onusida, ‘les négociations sont en bonne voie avec le gouvernement’, alors que les chefs religieux du pays le disent clairement : ‘Jamais, l’homosexualité ne sera autorisée au Sénégal’.
GENEVE - Le débat fait rage au Sénégal et oppose les gardiens de la morale religieuse et coutumière aux homosexuels soutenus par des organisations des Droits humains et d’autres lobbies. Ainsi, à Dakar, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ont déclaré faire face à la stigmatisation et à la violence généralisée. De même, dans une étude conduite à Nairobi, un homme sur quatre ayant des rapports sexuels avec des hommes avait fait l’objet d’agression ou d’humiliation en public au cours des douze derniers mois. Une autre recherche a montré que les hommes qui avaient subi des violences physiques ou autres, étaient moins susceptibles d’utiliser le préservatif lors de rapports anaux. Mais est-ce une raison pour dépénaliser une pratique largement condamnée en Afrique noire ?

Stockholm le 26 mars 2009- En tournée de précampagne électorale dans la vallée, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz président du HCE vient, dans un discours à Kaëdi que les flagorneurs saisonniers du régime ont qualifié "d´historique", de clore définitivement, selon ses dires, l´épineux dossier du "passif humanitaire" et de tourner la "page faite d´atrocité et de grandeur d'âme, une page où le pardon et la miséricorde l'ont emporté sur l'aveuglement et l'obstination"(sic).

GENEVE- Sauver un million 300 mille personnes du Sida, faire en sorte que 70 millions de femmes aient accès aux préventions de la transmission de la mère à l'enfant et éviter deux millions 600 mille nouvelles infections et surtout permettre l'accès aux traitements aux six millions de personnes qui n'en ont pas.C'est le défi que veut relever l'Onusida. Le nouveau directeur exécutif du Programme commun des Nations unies sur le Vih/Sida (Onusida), le Malien Michel Sidibé, a un cheval de bataille : l'accès universel aux traitements contre la pandémie. L'objectif affiché par le nouveau Patron de l'Onusida est ambitieux et réaliste en attendant l'avènement du vaccin qui seul pourra éradiquer le Sida.

Par Abdou Karim DIARRA Correspondance particulière, Canada

MONTREAL- Le secrétaire général de la Francophonie, le Président Abdou Diouf a reçu le mardi 24 mars le titre de docteur honoris Causa de l’université du Québec en Outaouais (UQO) a constaté Apa. Devant un parterre de prés de 250 invités et de nombreux dignitaires provenant d’une quinzaine de pays, dont la Tunisie, la Suisse, le Mali, le Togo, le Cameroun et la République arabe d'Égypte, le recteur de l’UQO Jean Vaillancourt a indiqué à l’endroit du récipiendaire que « l’Université du Québec en Outaouais a l’honneur de rendre hommage à un homme exceptionnel en lui conférant le titre le plus prestigieux de l’Université du Québec, sous l’égide de l’UQO, soit celui de docteur honoris causa ».

GENEVE – Le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) a lancé un appel en faveur de mesures d’urgence pour l’emploi et en faveur d’un «Pacte mondial pour l’emploi», pour contrecarrer une crise de l’emploi «sévère et prolongée» et une augmentation massive du nombre de chômeurs et de travailleurs pauvres.

Cet appel fait suite à une discussion tripartite de haut niveau qui s’est tenue au Conseil d’administration du BIT, discussion au cours de laquelle le Directeur général du Fonds monétaire International Dominique Strauss-Kahn a souligné qu’une plus grande coopération entre le FMI et l’OIT était cruciale face à la crise financière et économique mondiale actuelle.

DAKAR- SENEGAL- II convient de se souvenir d'abord que la crise du système bancaire intervenue dans les années 80 dans la zone Umoa avait essentiellement été imputée à une politique de crédit laxiste sans rapport avec les ressources disponibles. Cette politique qui avait généré une importante accumulation de créances gelées avait, en définitive, conduit à une crise financière généralisée de liquidités et de solvabilité des banques de la zone.

Nos Etats étaient alors pointés du doigt en raison de leur forte implication dans la gestion des institutions bancaires. La politique monétaire de la Bceao, fondée sur des règles dites ‘administratives’ ou dirigistes, n'avait pas également été épargnée. Une politique de redressement du système bancaire avait été alors courageusement mise en œuvre par nos Etats avec l'appui des partenaires au développement. Sous l'inspiration de ces derniers, l'orientation générale retenue consistait à restaurer le marché et ses vertus. Ainsi diverses mesures furent mises en œuvre, dont les plus importantes étaient les suivantes :

Chrystel Dayer, rédactrice,

Le documentaire de l'américain Kief Davidson, «Kassim the Dream», diffusé lors du Festival du Film et Forum International pour les droits humains de 2009, soulève la terrible réalité de l'enfant soldat. Alors que la convention pour les droits de l'enfant a été universellement ratifiée, l'enfant reste dans beaucoup de pays sans protection immédiate et est soumis à de nombreuses violations de ses droits.


Abd Al Malik (Victoire de la musique 2009) est attendu le 27 mai et le spectacle du Jamel Comedy Club (avec Jamel Debouze) le 13 juin. Après Yuri Buenaventura venu apporter « De la lumière» sur Genève, le Service Culturel de Thônex (ThônexArtSpectacles), propose d’autres activités. Tout au long de l’année, la culture est au rendez-vous dans cette ville qui relie Français et Suisses par sa position géographique. La Ville a un programme culturel et artistique alléchant dont la philosophie est dévoilée par le responsable du Service, M. Gérard Héritier. (Entretien)-

Zoom sur : Conférence‐débat autour de M. Stéphane Hessel et M. Edouard Glissant

(Palais des Nations, Genève)- A l’occasion de la célébration du 20 mars, journée internationale de la Francophonie, et en marge de la 10ème session du Conseil des droits de l’Homme, la Mission permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève a organisé, le vendredi 20 mars dernier, en partenariat avec la Mission permanente de Djibouti, en qualité de Président du groupe des Ambassadeurs francophones, et la Représentation permanente de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, une conférence‐débat autour de M. Stéphane Hessel, Ambassadeur de France, et de M. Edouard Glissant, poète et philosophe martiniquais.

La Cour pénale Internationale de la Haye (CPI) a émis, le 4 mars 2009, un mandat d’arrêt contre le Président soudanais Omar El BECHIR, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité dans le conflit du Darfour.

Les Organisations internationales de la Société civile africaine AIPD-GL et CIRAC, à l’instar de l’Union Africaine, de la Ligue des Etats Arabes, de l’Organisation de la Conférence Islamique, du Mouvement des Pays Non-Alignés et de plusieurs Organisations de défense des droits de l’homme, expriment leur vive indignation et leur réprobation face à cette décision inique et sélective.

Lucie HAGE, correspondante en Belgique.

TUNIS- Ce nouvel aéroport se situe au centre est de la Tunisie, sur la côte, au milieu du golfe de Hammamet. Environ quarante kilomètres le sépare d’Hammamet et septante kilomètres de Monastir. Quelques six millions sept cent mille touristes ont visité la Tunisie en 2007 et ce chiffre devrait atteindre sept millions pour 2008, selon les prévisions de Khelil Laajimi, ministre tunisien du tourisme. Une grande partie de ces voyageurs transitent par un des sept aéroports internationaux qui existent pour le moment en Tunisie. Le futur aéroport d’Ennfidha pourra soulager le trafic de l’aéroport international de Monastir-Bourguiba et même celui de Tunis-Carthage, les deux plus importants aéroports tunisiens. Ceux-ci sont aujourd’hui à la limite de leur extensibilité vu leur localisation à l’intérieur du tissus urbain.

‘Nino’ Vieira : Qui était l’homme ?

Publié le, 30 mars 2009 par

Justin Mendy Journaliste, Consultant en Communication Email : justin_mendy@yahoo.fr

S’il est un homme dont l’action sur le terrain a été des plus déterminantes dans la décolonisation portugaise sur tout le continent africain, c’est bien ‘Nino’ Vieira, de son vrai nom Joao Bernardo Vieira. Car, c’est de l’avancée intenable de la guerre de libération en territoire bissau-guinéen qu’est parti le coup d’Etat, qui a chassé à Lisbonne, le régime fasciste portugais et ouvert la voie à des négociations avec les combattants de toutes les colonies portugaises en Afrique.

Du déclenchement de la lutte armée par son parti, le Parti africain pour l’indépendance la Guinée et le Cap-Vert (Paigc), le 23 janvier 1963, à l’indépendance complète de la Guinée-Bissau, en septembre 1974, il fut l’un des chefs de guerre les plus efficaces et les plus respectés, tant par ses propres troupes et l’ensemble de ses camarades de parti que par les contingents militaires portugais d’occupation, du fait, aussi bien de ses hauts faits d’armes que de ses capacités de mobilisation populaire.

SHAME ON ME, SHAME ON AFRICA!

Publié le, 30 mars 2009 par

By Momar Mbaye, mbayemomar@yahoo.fr

The Ghanaian writer Ayi Kwei Armah seems to be right when asserting “the beautiful ones are not yet born”. In this novel published in the sixties, he laid emphasis on the way African leaders managed to banish the word “hope” from their vocabulary. He tried to demonstrate as well, how Africans are immature and refuse to change and take their destiny within their hands. I am unable to find the adequate words to express my disappointment this week when I bumped into a press article entitled “Africa: the 29 presidents or leaders assassinated within 40 years”. It seems to me that this kind of news occurs nowhere but in Africa, this land we dear so much. There isn’t the slightest doubt that Africa is the continent where democracy suffers most. After about fifty years of independence, African countries still lag behind, unable to look forward, as far as the implementation of democratic principles is concerned.