Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Le livre de Paul Fournel, Chamboula qui appartient à la littérature oulipienne*, est l’histoire faussement naïve d’un village africain (le « Village Fondamental ») où vit la belle Chamboula «à la démarche élastique, qui fait tourner les têtes et provoque de grandes élévations». Tout le monde vit paisible et heureux jusqu’à l’arrivée du Blanc -prénommé S.A.V. (Service Après Vente)- qui vient tout chambouler en amenant la modernité : le frigo pour lequel on finit par se battre pour profiter de sa fraîcheur, la télévision qui vient remplacer l’arbre à palabres, etc. et qui ne manque pas de creuser la terre pour trouver le pétrole qui fait même gicler les ancêtres !  En changeant le village en ville, l’anarchie, le désordre et l’irrespect vont s’installer.

Ce qui fait le charme de ce livre, c’est l’écriture de l’histoire, qui prolifère, se ramifie comme le veut l’Oulipo. Ainsi du personnage de Boulot qui sera, au gré de l’auteur, soit un émigré congelé dans le train d’atterrissage d’un avion, ou décongelé et immigré clandestin à Paris, soit surdoué à l’Ecole Normale Sup,  ou encore champion de 400 m, ou joueur de foot à l’AS Saint-Étienne. De retour au village, il sera « un peu chef » ou promu maître d’école pour enseigner son savoir.

Chamboula est une fable savoureuse et jubilatoire, pleine de sagesse et de messages à destination de nos sociétés dites évoluées. C’est aussi une satire politique et sociale, c’est un livre engagé, pas aussi léger qu’il n’y paraît.  Paul Fournel joue avec les mots, invente des proverbes africains, construit une histoire rocambolesque avec des accents de possibles et nous amène à méditer sur notre monde qui marche sur la tête. On boit du petit lait tout au long de ce livre.

* L'OuLiPo (acronyme  d'« ouvroir de littérature potentielle »)  www.oulipo.net ? C’est un groupe international de littéraires se définissant comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir ».  Cette association fut fondée en 1960 par l'écrivain et poète Raymond Queneau et le mathématicien François Le Lionnais et dont le propos était d'inventer de nouvelles formes poétiques ou romanesques. Elle comprend actuellement une trentaine de membres, dont Italo Calvino, Georges Perec, Jacques Roubaud, etc. et Paul Fournel en est le Président.  Les Oulipiens s’inventent des contraintes littéraires, stimulants de l’imagination, et ces explorations méthodiques des potentialités de la langue donnent des textes étranges, voire farfelus mais toujours jubilatoires.

Jocelyne Déruaz 

1  Paru en 2007 aux Editions du Seuil