Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

TUNIS-(communiqué) La Tunisie est le meilleur pays arabes où il « fait bon de vivre ». La société irlandaise « International Living », observateur de la qualité de vie dans le monde vient de la classer en tête des pays arabes en la matière.

Ce classement 2009 est calculé sur la base d’une dizaine de critères touchant au cadre de vie et à la santé des personnes : coût de la vie, économie, environnement, culture, loisirs, libertés, santé, infrastructure, risque, sécurité et climat. Pour chacun des critères, chaque pays est noté sur 100..

Créditée de 56 points sur 100, la Tunisie devance le Maroc (55 points), le Liban et la Jordanie (54 points), Bahrein (51 points), Egypte et Syrie (50 points).

Avec cette nouvelle distinction, la Tunisie joue dans la cour des grands et fait partie des 26 premiers pays au monde sur un total de 194. La France vient au premier rang mondial (80 points), avec en challenger la Suisse (79 points), les Etats-Unis (78 points), le Luxembourg (77 points) et l’Ausqtralie (76 points).

Par sous rubriques, la Tunisie fait un excellent score en matière de climat (84 points), de risque et de sécurité (86 points), de coût de la vie (70 points), d’environnement (65 points) et de santé (65 points).br />

L’indice de qualité de vie (100) est réparti en 15% pour le coût de la vie, 15% pour l’économie (série d’indicateurs macroéconomiques, PIB, PIB par habitant, taux de croissance…), 10% pour l’environnement (par du territoire classée en zone protégée, émissions de gaz à effet de serre par habitant), 10% pour la culture et loisirs (taux de lecture et d’alphabétisation…), 10% pour les libertés (degré de liberté politique…), 10% pour les infrastructures (Nombre d’aéroports, de téléphones mobiles par habitant, kilomètres d’autoroutes par habitant ), 10% pour les risques et sécurité), 10% pour le climat (prise en compte de la pluviométrie des températures moyennes et des catastrophes naturelles).

Cette performance vient illustrer la justesse du modèle de développement tunisien fondé sur la corrélation entre l’économique et le social avec comme résultats probants : recul du taux de pauvreté à 3,9%, amélioration du taux des ménages propriétaires d’un logement (80%), taux d’adduction d’eau potable (plus de 90%), 5,5 millions de tunisiens raccordés au réseau d’assainissement, couverture sociale (+95%), espérance de vie de 76,3 ans pour la femme et 72,4 pour les hommes, un médecin pour 929 habitants, un taux d’urbanisation de 70% , 8,4 millions d’abonnés au téléphone mobile, 2,4 millions d’internautes, 3 millions d’écoliers, élèves et étudiants, une population active de 3,5 millions de personnes.