Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

L’élection de Barack Obama, un Afro-Américain, dans un pays ; la première puissance du monde, qui a écrit sur sa monnaie « in God we trust » (en Dieu nous croyons) effacera –t-elle du visage des Noirs le spectre du fils maudit de Noé ? Le nouveau livre du journaliste écrivain, Serge Bilé interpelle l’Eglise catholique, de même que les Noirs dont beaucoup croient encore à l’église universelle et à Jésus Christ dont l’Amour pour l’Homme l’a conduit à la Croix.

La crise financière qui a ébranlé le monde capitaliste a caché la crise alimentaire dont souffrent de manière chronique des pays pauvres et elle risque d’impacter négativement l’aide humanitaire qui leur est destinée. « N’oublions pas les personnes en danger!». Le HCR a lancé l’alarme par la voix de son directeur général qui demande aux pays donateurs à qui il réclame des « cacahuètes » de ne pas oublier la souffrance de millions de femmes, d’hommes et d’enfants qui ont presque lié un pacte avec la misère. Les Nations Unies avec ATD Quart Monde ont rappelé, le vendredi 17 octobre, à la planète entière que la Misère existe ! L’heure n’est elle pas venue de créer une vraie alliance mondiale contre la pauvreté qui met plus d'un milliard de personnes dans l'indignité dans un monde de prospérité.

Par Papa Diadji Gueye

Dans le cadre de la réunion tripartite du Comesa, des dirigeants de 26 pays d’Afrique de l’Est et Australe, réunis dans la capitale ougandaise, Kampala, se sont engagés, le 22 octobre dernier, à coordonner leurs efforts en vue de la création d’une zone de libre échange. En effet, ces pays prônent la fusion en un grand ensemble économique des trois blocs que sont la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), le Marché commun des Etats de l’Afrique Australe et de l’Est (Comesa) et la Communauté de développement d’Afrique Australe (SADC).

Au fin fond du Sénégal, à deux pas du Mali, la région de Sabodala se situe sur l’un des plus importants gisements d’or de toute l’Afrique de l’Ouest. Des multinationales australienne, sud-africaine, canadiennes ou suisse se partagent les concessions de ce nouvel eldorado. La phase d’extraction vient de commencer, à coup de dynamite et de bulldozer. Déplacement forcé de villageois, expropriation des terres, pollution des eaux…risquent de plonger cette zone frontalière dans un véritable chaos social
Gilles Labarthe / DATAS
« Attention, nouvelle série d’explosions aujourd’hui à 15 heures. Vous avez 15 minutes pour quitter le village ». Depuis quelques mois, les habitants des localités comme Mamakono, Falombo et Sadobala, situés à 650 km à l’est de Dakar, doivent se plier à ce genre de directive. Les avis sont affichés sur des panneaux géants, en bordure de route. Hommes, femmes, enfants, vieillards ou nourrissons… tous sont sommés déguerpir à au moins deux kilomètres de leur foyer.

Par Chrystel DAYER

L’Organisation des Nations-Unies est créée à la fin de la deuxième guerre mondiale dans le but de maintenir la paix et la sécurité internationale. Quelques années après sa création, avec l’avènement de la guerre froide, l’Organisation rencontre des difficultés à assurer cet objectif. Le système international est alors bipolaire ; deux Etats de puissances égales et supérieures à celles des autres, les Etats-Unis et L’URSS, deux membres permanents des Nations Unies qui s’opposent idéologiquement, bloquent totalement les décisions du Conseil de Sécurité.

L’économie tunisienne a été classée, par le rapport mondial du Forum de Davos sur la compétitivité macro-économique (2008-2009), première au Maghreb et en Afrique, 4ème ex aequo avec le Koweït dans le monde arabe et 35ème au niveau mondial, et ce, sur un total de 134 économies développées et émergentes, contre 131 une année auparavant.

Avec ce classement rendu public, mercredi, le 8 octobre à Tunis, la Tunisie réalise un bon score, de loin supérieur à celui enregistré par des pays de la zone euro tels que le Portugal (43ème), l’Italie (49ème), la Grèce (67ème) et la Turquie (63ème).

EVIAN- (France)- Nous avons eu le bonheur de souffler les 67 bougies du révérend à ses côtés à Evian en marge de la « World Policy Conference ». Le révérend Jackson est le premier noir à avoir gagné une primaire lors d’une élection présidentielle aux Etats Unis. Il a remporté la Caroline du Sud où il est né, aux primaires démocrates lors des scrutins de 1984 et 1988. Celui que l’on peut définir comme «  le gardien du temple » de la lutte des Noirs aux Etats Unis, soutient Barack Obama en qui il voit la réincarnation du rêve et de la puissance américaine. Une puissance basée sur la fraternité humaine et la dignité recouvrée des Noirs. Obama nous a –t-il confié n’est pas uniquement bon pour les Afro-américains et pour les Africains, il symbolise un humanisme universel.

GENEVE- Dans son nouveau livre « La Haine de l’Occident » publié chez Albin Michel, le Pr Jean Ziegler poursuit avec courage son œuvre consacré essentiellement à la dénonciation des mécanismes d’assujettissement des peuples du monde. Jean Ziegler, ancien rapporteur onusien pour le droit à l’alimentation, élu récemment membre du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies veut remettre l’église au milieu du Village en demandant à l’Occident de reconnaître sa part de responsabilité dans la misère du monde en réparant les injustices passées qui influent sur le présent de nombreux peuples affamés et humiliés et qui, aujourd’hui, organisent une résistance à laquelle des balles n’arriveront pas à mettre fin et dont on ignore les conséquences sur la stabilité du monde. C’est pourquoi, Jean Ziegler considère que face à une résistance basée sur le formidable et redoutable levier que constitue la mémoire, il faut taire les rancœurs et se débarrasser de l’arrogance fatale pour créer les conditions d’un dialogue, condition sine qua non, pour envisager l’avenir de l’humain dans la sérénité et la fraternité. Le livre de M.Ziegler est traversé par les lumières rasantes d’un Aimé Césaire et de Soyinka à qui il rend hommage. Très certainement affecté par le discours de Sarkozy le 26 juillet 2007 à Dakar, le sociologue suisse analyse les dangers de ce qu’il appelle « le désastre de Dakar ». Un livre à lire !

SION- ( Envoyée spéciale) Du 14 au 18 octobre, l’Institut International des Droits de l’Enfant en collaboration avec le Bureau des Nations Unies sur les Drogues et la Criminalité, le Bureau International des Droits de l’Enfant et le Centre de Recherches Innocenti de l’UNICEF, a mis en exergue cette année la problématique de l’Enfant victime et témoin. Des experts, dont Mme Renate Winter, Présidente de l’Association Internationale des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille, ainsi que Juge à la Cour spéciale pour la Sierra Leone, ont présenté, pendant quatre jours, leur point de vue et leurs expériences sur cette question délicate. Le séminiare est par ailleurs ponctué d’une exposition photos sur les enfants d’Hélène Tobler, photographe suisse, et d’ateliers autour de la question de l’enfant victime et témoin. Ce séminaire s’inscrit dans la lignée des rendez-vous importants pour l’évolution normatif et pratique des droits de l’Enfant.

GENEVE- Palais des Nations Unies- Les derniers chiffres de l’OMS datent de 2004! Le tétanos tue encore dans 46 pays une personne toutes les trois minutes, soit 140. 000 enfants et 30. 000 mères par an. Maladie oubliée en Occident, le tétanos dont le vaccin a été découvert il y a 80 ans, décime dans l’indifférence la vie de nourrissons et de mamans dans les pays pauvres. Salma Hayek, actrice mexicaine s’est rendue au Sierra Leone pour mesurer la gravité de la maladie. Hier à Genève, elle a appelé toutes les mères à se joindre à une campagne pour éliminer le tétanos d'ici 2012.

By Professor Shahryar Sheikh, President of the World Heart Federation.

Heart disease and stroke is the world’s number one killer, causing 17.5 million deaths each year or more than one death every two seconds, and 80 per cent of the victims are from low- and middle-income countries. Not enough of us are aware of how much our own lifestyle and heritage could be contributing to our risk of developing heart disease and stroke. The theme of this year’s World Heart Day is encouraging people to “Know Your Risk” and take the appropriate action to control it.

Et si c’était dans certaines pratiques de l’Islam qu’il fallait chercher de nouveaux modèles pour la coopération Nord-Sud ? Depuis quelques années, des spécialistes s’intéressent au mouridisme, montrant comment cette confrérie sénégalaise axée sur la valeur du travail et la solidarité de ses fidèles a pu générer un développement économique endogène étonnant. Exemple à Ndem
Par Gilles Labarthe / DATAS
« Travaille comme si tu ne devais jamais mourir et prie comme si tu devais mourir demain. » Le mot d’ordre de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie des mourides au 19ème siècle, est bien connu au Sénégal. Il explique en partie la réussite peu commune d’une modeste association villageoise, pourtant établie aux portes du désert.