Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

RESISTANCE !!!

Publié le, 16 janvier 2008 par

L'Europe devrait essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête des Africains. Ces derniers ont marché le vendredi 11 janvier 2008 (un millier selon la Police Belge) devant le Parlement européen pour dire NON. Non à un commerce mondial déséquilibré. Non à un combat inégal, inamical et injuste! Non aux mensonges de l'Occident qui dit civiliser les Nègres alors qu'il ne fait que les exploiter depuis le 15ème siècle. Cette marche là est symbolique. Elle est aussi pleine de sens! Des pétitions sont aussi visibles sur le Net demandant aux Vivants de ce monde de dire NON aux APE au nom de l'Afrique (je soutiens ces initiatives. Voir par exemple http://www.signforafrica.com. S'il y a une chose sur laquelle par ailleurs, je suis d'accord avec Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa c'est quand son gouvernement annonce "l'acte de décès de la Françafrique". Personne n'ignore à quoi a servi ce mafieux réseau, puissant et sombre comme les ténèbres.

Par Cheikh Tidiane TOURE, Regional Coordinator of the Program of Non Governmental Diplomacy/ Email: congad@ngo-diplomacy.org, Web: http://www.ong.ngo.org

DAKAR- La gestion des migrations est devenue un enjeu de débat qui influence fortement les relations publiques internationales et réveille les tensions entre peuples de différentes régions, l'Europe et l'Afrique en particulier, comme a pu récemment en témoigner le récent sommet UE-Afrique. Aujourd'hui, l'Europe cherche à déconstruire ce paradigme qui a longtemps nui à la qualité du dialogue Nord-Sud pour lui substituer un modèle nouveau, qui vise à porter un regard plus positif sur le phénomène migratoire et la politique qui la sous-tend. Le concept de « co-développement » qui véhicule une idée de solidarité, de rapports plus profitables aux deux parties est de plus en plus usité. Cependant, une analyse critique et plus approfondie de cette politique et de sa mise en pratique est nécessaire si l'on veut véritablement prendre la mesure des enjeux et préserver les intérêts du continent.

Réflexions sur la contribution du Président Wade sur les relations UE/Afrique 
 

Dans une tribune publiée dans la presse sénégalaise le 19 Novembre dernier et intitulée « Europe-Afrique : La coopération en panne », le président de la République du Sénégal donne un avis sur les Accords de Partenariat Economique (APE) entre l’Union Européenne et les pays africains et propose comme alternative des Accords de Partenariat pour le Développement (APD). Dans les lignes qui suivent, nous nous évertuons à donner notre point de vue sur les questions soulevées. Nous avons pris le parti de nous focaliser exclusivement sur les aspects juridiques des questions commerciales abordées. Ce faisant, nous laissons les questions purement économiques de la contribution à la compétence d’experts mieux outillés dans ce domaine. 

LE TEXTE DE ABDOULAYE WADE:

L’Ong britannique Oxfam, s’est émue dans un communiqué en anglais du forcing européen face à l’Afrique. Pourquoi Oxfam rejette t elle les APE?  
Cette Ong qui lutte contre la pauvreté, considère que les accords proposés par la Commission Européenne sont des accords de libéralisation plutôt que de véritables partenariats. Ils vont obliger les pays ACP à ouvrir leurs marchés sur 80 à 97% de leurs tarifs, remettant en cause toute tentative de protection des petits agriculteurs et des industries naissantes. Ces accords, justifie OXFAM, auront également un impact important sur les ressources financières tirées des droits de douane, ainsi que sur les processus d'intégration régionale en cours, notamment en Afrique.

Nous économistes ressortissants des Etats de la CEDEAO, de la CEMAC et de la Mauritanie, réunis dans les locaux de l’Ecole de Dakar, sous la co-présidence du Professeur Moustapha KASSE, Kader DIAKITE et SIDI BABA, après une analyse approfondie des Accords de Partenariat Economique et des diverses déclarations de la Réunion de Lisbonne entre l’Union Européenne et l’Union Africaine (les 8 et 9 décembre), suite aux positions et propositions défendues par les Présidents Abdoulaye WADE et Tabo MBEKI au nom du Continent, déclarons solennellement ce qui suit :

Par Dr Hamid FALL, Inspecteur principal des Impôts, Analyste financier, fallhamid@yahoo.fr

L'Etat doit être déterminé a promouvoir une nouvelle culture basée sur l'économie des dépenses publiques et allant dans le sens d'une réduction de son train de vie, par une lutte systématique contre le gaspillage, en particulier dans le domaine des dépenses de fonctionnement, la définition de normes d'établissement des dépenses publiques, l'amélioration de l'efficience et de l'impact social de ces dépenses, la lutte contre la corruption et les privilèges. 

Parallèlement, l'Etat doit être résolu à clarifier et à moraliser les procédures de passation des marchés publics et à impliquer davantage les opérateurs nationaux. Il devrait veiller à consolider les comptes du budget de l'Etat et à renforcer le contrôle parlementaire en matière d'exécution des dépenses publiques. 

- Palais des Nations-Unies- Louise Arbour, Haut Commissaire aux Droits de l’Homme, a emboîté le pas à Ban Ki Moon en lançant à Genève une vaste campagne de promotion de la Déclaration universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948 qui aura 60 ans en 2008. Dans une interview exclusive, elle clarifie que la Déclaration qui est un humanisme, n’est pas contraire aux valeurs des grandes religions. Par ailleurs, elle a plaidé pour que notre pays soit soutenu dans ses efforts de juger le Président Habré. Elle explique ici le sens qu’elle donne à l’ouverture à Dakar du Bureau régional de l’Afrique de l’Ouest, et se prononce sur la situation générale des Droits de l’Homme en Afrique, et sur le dossier «Mugabé».  

Le Ghana accueillera cette année pour la quatrième fois la CAN ( Coupe d’Afrique des Nations). Dans deux ans, l’Afrique du Sud sera l’imago-mundi en organisant la Coupe du monde. L’enjeu est de taille. Le Roi Pelé dans une interview exclusive accordée à ContinentPremier déclarait que «l’Afrique a beaucoup donné au football mondial». Des stars comme Drogba, EtO’O, et tant d’autres sont là aujourd’hui pour étayer les propos du brésilien, le meilleur footballeur, dit-on, de tous les temps. Mais pour l’Afrique, il s’agira de montrer un football propre, techniquement mûr, dans la discipline et le fair-play. Que chaque joueur se dise, au delà de son pays dont il défend les couleurs nationales, porte en lui l’image de l’Afrique. Une image que nous sommes les seuls à pouvoir défendre au regard de nos amis qui s’amusent bien de certains «enfantillages africains». Alors jouez grand, dans la Dignité et la Classe! C’est le minimum que la jeunesse africaine est en droit d’attendre de ses ambassadeurs.

Togo/après les législatives

Publié le, 16 janvier 2008 par

Les indices pour un nouveau décollage économique se précisent 

Par Edem Ganyra 

Après avoir été mis au ban de la communauté internationale pendant près de deux décennies, le Togo renoue progressivement ses relations avec ses principaux partenaires occidentaux. Il faut dire que l’apaisement du climat socio-politique consolidé par la tenue des dernières législatives en est pour beaucoup. 

L'éviction de Blocher du Conseil fédéral pourrait en représenter un symbole, mais ne suffira pas pour affaiblir durablement l’UDC et à «déblocheriser» ce pays. « Le défi à venir passe par la reconstruction de nouvelles solidarités sur tous les terrains, contre toutes les formes d’exploitation, d’exclusion ou d’oppression» défendait Pierre Vanek, leader du parti de gauche solidarités, lors d’une manifestation organisée devant la Tour de la Télévision suisse romande(TSR). En effet, l’UDC selon ses détracteurs, ne cesse de désigner ses boucs émissaires, étrangers-ères, réfugié-e-s, sans-papiers, salarié-e-s au chômage, personnes handicapées... comme responsables de la précarité croissante.

« Au-delà de 30 %, je pense qu’on prendrait de vrais risques parce que soudain ça pourrait basculer mais si ça reste une petite progression, à ce moment-là ce danger pourrait être évité». Le Président du Club de la Presse nous avait reçu deux jours avant les élections d'octobre qui auront donné une victoire historique à l'UDC. Cependant, l'euphorie udéciste s'est vite estompée après l'éviction du tribun zurichois, Christophe Blocher. Retour sur un entretien plein d'enseignements

Comme promis, ContinentPremier a donné la parole à différents hommes politiques suisses. Les étrangers étant souvent les ingrédients de débats au dessein purement populiste et électoraliste. Yves Nydegger est réputé intelligent et pragmatique. (Entretien).

Ce discours célèbre a été tenu le jour de l’indépendance du Congo (RDC) devant le roi des belges, Léopold II. Il est célèbre parce que Lumumba a dit clairement et sans détour ce qui s’est réellement passé sous la colonisation que l’on ne pouvait passer sous silence. Il a signifié que leur indépendance a été acquise avec la lutte et non octroyée comme on voulait le faire croire. Il ne voulait plus d’une relation avec les ex colons où on efface tout et on continue comme si de rien n’était. Ce discours a scellé son destin implacable que seuls les grands esprits possèdent.

ABDOU DIOUF AFFECTE, REAGIT A LA MORT DE BEJART :

Publié le, 16 janvier 2008 par

« Je salue l’ami de Léopold Sédar Senghor »

« Mon sang noir est de plus en plus important pour moi. Quand on vieillit on retombe en enfance ». Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie psalmodie les propos de Béjart. Et comme s’il voulait partager ses émotions avec la grande famille de la Francophonie, lui qui est d’une très grande retenue, réagit avec intimité et pudeur à la mort de Maurice Béjart. C’est à Genève que l’ancien président du Sénégal a rencontré pour la dernière fois le Maître des Ballets, Maurice le fils de Gaston Berger, philosophe sénégalais et père de la prospective.

FEMME NOIRE

Publié le, 16 janvier 2008 par

Femme nue, femme noire 
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté 
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux 
Et voilà qu'au cœur de l'Eté et de Midi, 
Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné 
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, 
comme l'éclair d'un aigle.

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée

 

A MA MERE

Publié le, 16 janvier 2008 par

Femme noire, femme africaine, ô toi ma mère je pense à toi...

Ô Dâman, ô ma mère, toi qui me
portas sur le dos, toi qui m'allaitas,
toi qui gouvernas mes premiers pas,
toi qui la première m'ouvris les yeux
aux prodiges de la terre, je pense à toi...

Femme des champs, femme des rivières, femme du grand fleuve,
ô toi, ma mère, je pense à toi...

Ô toi Dâman, ô ma mère, toi qui
essuyais mes larmes, toi qui me
réjouissais le coeur, toi qui,
patiemment supportais mes caprices,
comme j'aimerais encore être près de toi, être enfant près de toi...