Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Interview de Janet Voûte, Déléguée générale de la Fédération Mondiale du Cœur.

La première cause de mortalité chez les femmes est liée aux maladies cardio vasculaires. Pensez- vous que cette vérité qui fait froid au dos soit assez connue du grand public?

« Les maladies cardio-vasculaires tuent chaque année 8,6 millions de femmes dans le monde – soit plus que le VIH/SIDA, tous les types de cancer, la malaria et la tuberculose réunis. Mais la plupart des femmes ne savent pas que les maladies cardio-vasculaires et les attaques cérébrales sont la première cause de mortalité chez les femmes et il est urgent d’agir pour les en informer, c’est pourquoi nous avons lancé la campagne Go Red for Women.

Une étude récente démontre en effet que lorsqu'elles éprouvent des symptômes cardiaques aigus, de nombreuses femmes sont incapables de les reconnaître en tant que tels et d'agir en conséquence.  Une femme a ainsi 40% de risques de plus qu’un homme de ne pas être diagnostiquée à temps d’un infarctus du myocarde. Connaître les facteurs de risques les plus courants et reconnaître les premiers signes d’alarme et les symptômes des cardiopathies constitue la première étape pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires et sauver la vie de nombreuses femmes. Parmi les principaux facteurs de risques il convient de citer l’hypertension, un taux élevé de cholestérol, le tabac, l’inactivité physique, le surpoids ou le diabète.
Ces tristes réalités sont méconnues du grand public, et la campagne Go Red for Women que nous engageons permettra aux femmes de prendre conscience de ces risques et de ce qu'elles peuvent faire pour les réduire. »

Quelles sont les actions envisagées pour conscientiser les populations notamment les femmes?

« La campagne Go Red for Women comporte plusieurs actions de marketing incluant de la publicité, des relations médias mais aussi des événements aussi bien au niveau local qu’international. En informant aussi bien les législateurs que les professionnels de la santé, ces opérations visent à augmenter la prise de conscience de la menace que représente les maladies cardiovasculaires chez les femmes et à mettre ce fléau à l’ordre du jour des acteurs politiques et de la santé.
L’Afrique du Sud, l’Australie ou Singapour ont par exemple organisé des partenariats avec des magazines féminins, des dépistages cardiovasculaires et des marches collectives comme « The Heart Walk ».

Quelles sont les difficultés rencontrées par la Fédération pour mener à bien sa mission?

« Go Red for Women est une campagne de très grande envergure qui vise à informer les femmes du monde entier que les maladies cardio-vasculaires constituent la principale menace sur leur santé et à les éduquer sur les facteurs de risque. Il s’agit d’un challenge car elle implique à la fois une participation active des membres de la Fédération Mondiale du Cœur et un engagement des gouvernements pour en faire une des priorités dans le secteur de la santé. Cependant, dès le lancement de la campagne 30 de nos membres se sont engagés à nos côtés, ce qui ce qui est très encourageant dans notre lutte contre les cardiopathies chez les femmes. Par ailleurs, la campagne a déjà remporté un franc succès aux Etats-Unis et nous sommes confiants quant à l’engagement d’autres membres au fur et à mesure du déroulement de la campagne. »

Avez-vous des programmes en Afrique, lesquels?

« Dès le mois d’Avril, Heart and Stroke Foundation South Africa, membre de la Fédération Mondiale du Cœur, lancera le mouvement Go Red for Women. Tout d’abord, elle organisera une conférence de presse de lancement de la campagne, en partenariat avec Elizabeth Arden. Un site Internet dédié à Go Red for Women sera disponible et des pins en forme de robe rouge, à la fois accessoires de mode féminin et signe de soutien de la campagne, seront disponibles à la vente. Pour récolter des fonds et sensibiliser les femmes aux maladies cardiovasculaires et leurs facteurs de risque, Heart and Stroke Foundation South Africa mettra en place plusieurs événements à travers le pays, soutenu par des personnalités nationales du sport et du cinéma entre autres. Des rencontres petits déjeuners Go Red for Women seront organisées pour les femmes d’affaires et les tournois de Golf annuels seront l’occasion d’inviter des golfeuses à se joindre au mouvement. L’illumination de monuments nationaux, tels que le Table Mountain au Cap, fera l’ouverture du « Heart Awareness Month » qui aura lieu en septembre. »

Qui finance vos activités?

« Nous avons conclu un contrat international de trois ans avec Elizabeth Arden, Inc., société de produits de beauté de prestige, pour soutenir la campagne Go Red for Women mais cet engagement va bien au-delà de l’aspect financier. Elizabeth Arden travaille en collaboration avec les membres de la Fédération Mondiale du Cœur au niveau local sur des activités communes de communication pour sensibiliser les acteurs clés de cette démarche mais aussi pour récolter des fonds. »

Le sport permet - il de réduire le nombre de cas de maladie cardiovasculaire?

« Prendre soin de soi constitue la première étape vers une vie plus saine, et le sport fait partie des moyens dont une femme dispose pour réduire ses risques liés aux maladies cardiovasculaires.
Avec seulement 30 minutes d’activité sportive par jour, elles aident leur cœur à mieux battre. Le sport combiné avec une alimentation équilibrée aide le corps à lutter contre les maladies cardiaques, les attaques cérébrales et le diabète. Un professionnel pourra par ailleurs aider les femmes à améliorer leur santé par une démarche constante et à long terme. »

Les astuces pour maintenir le corps en pleine santé :

Des informations sont disponibles sur le site internet : http://www.worldheart.org/awareness-goredforwomen.php

 

Lockyer L. Eur J Cardiovascular Nurs. 2005 Mar;4(1):29-35

Madrid Willingham, SA et Kilpatrick, ES. Heart 2005 ;91 :237-238.