Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

GENEVE – Diplomate de carrière, conseiller des Affaires étrangères, Khaly Adama Ndour est l'auteur du livre « La portée du droit conféré à l'obtenteur sur le développement agricole» publié par les Editions Lotus Bleu. La cérémonie de lancement de l'ouvrage a lieu ce jeudi à Montréal au Centre Afrika. L'ambassade du Sénégal, en l'absence de l'ambassadeur Mbacké, est représentée par Mamadou saliou Diouf, ministre-conseiller et chargé d' Affaires, et par le consul honoraire du Sénégal à Montrèal, a –t- on appris de source proche de l'Edition.

Selon la note de l'éditeur portant présentation de l'ouvrage et de son auteur.

« Khaly Adama NDOUR est docteur en droit commercial international et spécialiste du droit de la propriété intellectuelle (doctorat obtenu à l’université de Genève et diplôme d’études supérieures approfondies en droit de la propriété intellectuelle et accords industriels obtenu à l’université de Grenoble/ Centre universitaire d’études et recherches en propriété intellectuelle-CUERPI.)

Sur le plan professionnel, il est diplomate de carrière et, à ce titre, il a été successivement conseiller dans les missions diplomatiques du Sénégal à Genève (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Organisation mondiale du commerce, Conférence des nations-unies sur le commerce et le développement...), à Addis Abeba (union africaine, commission économique des nations-unies pour l’Afrique) et à Paris(Unesco).

Durant cette période, il a activement participé à la négociation et à l’adoption d’importants instruments juridiques internationaux en matière de commerce international et de protection des droits de propriété intellectuelle.

Dans le présent ouvrage, Mr NDOUR fait une analyse des coûts et avantages de la mise en œuvre de l’obligation prescrite par l’OMC/WTO à ses membres (notamment les pays en développement) de protéger les variétés végétales nouvelles, en leur conférant des droits exclusifs d’exploitation commerciale.

Ce faisant, il rassure les pays en développement relativement aux craintes suscitées par une campagne internationale d’activistes des relations internationales.
Suite à une analyse de l’instrument principal en la matière, Mr NDOUR propose un certain nombre de réformes du système normatif international de protection des obtentions végétales.

En diplomate averti, il suggère des solutions aptes à réaliser un «  compromis dynamique » entre les intérêts des détenteurs de droits, les entreprises multinationales, et ceux des pays en développement. La démarche suivie est marquée par une rupture épistémologique dans l’approche de «  la notion juridique d’intérêt général ».

Pour lui, l’intérêt général ne doit plus être perçu comme s’opposant à l’intérêt privé, mais plutôt comme l’intégrant.

Mutatis mutandis, les relations entre les multinationales et les pays en développement peuvent être win-win (gagnant- gagnant) si elles sont gouvernées par un corps de règles approprié.

Cet ouvrage sera sans aucun doute une référence pour les négociateurs internationaux évoluant dans les diverses organisations basées à Genève et dans les autres places fortes de la diplomatie commerciale multilatérale.»

Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE