Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Genève, 25 mars (APS) - Pour la première fois à Genève, les étrangers ayant accompli 8 ans de séjour sur le territoire suisse ont voté dimanche aux élections municipales, a constaté le correspondant de l'APS.

Au total 75'000 étrangers représentant 26 pour cent des électeurs inscrits, étaient appelés à choisir au même titre que les Suisses leurs représentants au niveau communal. Au finish, Robert Hensler chancelier de l'Etat de Genève a déclaré à la presse que 25 pour cent des étrangers ont effectivement exercé leur droit de vote.

Genevois, autochtones comme étrangers, ont élu les 896 conseillers municipaux et conseillères municipales des 45 communes genevoises, ville de Genève comprise, pour la prochaine législature 2007-2011. Il y a eu 1.759 candidats de toutes tendances politiques, âgés de 18 à 79 ans.

Tout étranger résidant à Genève qui a le droit de vote depuis octobre 2006 pouvait participer à l'élection. Pour les fonctionnaires des organisations internationales (BIT, HCR, OMS, ONU, etc.), il fallait juste l'accord de leur employeur et s'inscrire au Service des étrangers à l'OCP (Office cantonal de la population). Par contre, sont exclus les fonctionnaires des ambassades, missions et consulats.

Il a fallu une bataille de longue haleine menée par les syndicats et les partis politiques notamment de gauche comme les Verts pour que l'initiative dénommée ‘'J'y vis, j'y vote'' aboutisse, mettant ainsi fin à ce que Antonia Hodgers, le jeune député des Verts a appelé une ‘'injustice''.

Particulièrement fier, il a souligné que ‘'c'est un jour historique''. ‘'Il faudra cependant, a-t-il ajouté, que cette liberté puisse être accompagnée d'une grande responsabilité pour faire face aux défis de demain''.

Professeur à l'Université de Genève, Uli Windisch a pour sa part estimé que ‘'faire voter les étrangers est un acte hautement symbolique qui participe à leur intégration''.

Candidat des Verts au Conseil municipal de la ville de Genève, Alpha Dramé, ancien étudiant guinéen devenu Suisse, ‘'a déjà fait ses preuves, sur la question des finances publiques notamment'', soutient la Suissesse d'origine finlandaise Anja Oksalampi.

Pour elle, les étrangers deviendront ainsi beaucoup plus visibles. C'est le souhait exprimé par Valérie Bourquin, jeune candidate des Verts et employée des Transports publics genevois pour qui ‘'la lutte pour l'environnement de même que l'intégration des étrangers'' sont des défis que les démocraties dites majeures doivent relever pour ‘'un développement durable dans un environnement social apaisé et stable''.

GWN/ADC/BK
Lien : http://www.aps.sn/articles.php?id_article=29177&PHPSESSID=d1ad918a10cddb4d5c0218f35fbef875