Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication

« Je veux construire une grande école chez moi à Baranquilla»

« En musique: Tout ce qu’il y a de meilleur dans ce monde vient d’Afrique »

« L’Afrique  m’apportera beaucoup d’inspiration » Shakira

Genève, 7 mars 2007, 13 H 45, le 77ème Salon International de l’automobile retient son souffle. Le Constructeur automobile SEAT sponsor officiel de la tournée "Oral fixation" a attiré des foules immenses à son stand.

APE: OXFAM MET EN GARDE L'AFRIQUE !

Publié le, 30 mars 2007 par

GENEVE – ( 20 mars)-  La prolifération des accords commerciaux hypothèque l'avenir des pays pauvres. Une étude commanditée par l'UE prévoit que l'Accord de Partenariat Economique ( APE) avec l'Afrique de l'Ouest va conduire à une hausse de 15% des importations de produits de base essentiels comme les oignons, la pomme de terre, le boeuf et la volaille, ce qui va dévaster le secteur rural. Vingt-cinq pays en développement ont à ce jour signé des accords de libre-échange avec des pays en développement et de nombreux autres sont encore en négociation, selon le dernier  rapport d'Oxfam dénommé « L'avenir hypothéqué ». Au total, il y a plus de 250 accords commerciaux régionaux et bilatéraux en vigueur, régissant 30% du commerce mondial.

Par Papa Diadji Gueye

S’appeler Karamokho ou Seynabou est-ce la carte d’identité au royaume  des cancres ou des indolents dans le monde occidental ? La rhétorique de la nullité  et de l’incompétence dans le milieu professionnel a-t-elle pris une nouvelle forme dans les entreprises françaises et suisses? Au vu des données fournies par le BIT (Bureau International du Travail) dans son rapport rendu public le 14 mars dernier ainsi que des conclusions de l’étude réalisée par l’Institut de pédagogie curative de l’université de Fribourg et publiée le 13 mars, nous sommes tentés de répondre à l’affirmative.

Par Dr Aly Tandian, Sociologue, Enseignant-Chercheur
CIERVAL/Ugb & Centre d’Anthropologie Sociale (Toulouse)
Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis
Collaborateur Scientifique du CEDEM – Université de Liège
Courriel – Aly.Tandian@gmail.com  

Saint – Louis du Sénégal - Quelle lecture faut-il porter sur les flux des barques sénégalaises qui accostent aux îles Canaries ? Pourquoi l’Europe continue d’être la destination rêvée pour les populations subsahariennes et plus particulièrement les Sénégalais ?

GENEVE – Diplomate de carrière, conseiller des Affaires étrangères, Khaly Adama Ndour est l'auteur du livre « La portée du droit conféré à l'obtenteur sur le développement agricole» publié par les Editions Lotus Bleu. La cérémonie de lancement de l'ouvrage a lieu ce jeudi à Montréal au Centre Afrika. L'ambassade du Sénégal, en l'absence de l'ambassadeur Mbacké, est représentée par Mamadou saliou Diouf, ministre-conseiller et chargé d' Affaires, et par le consul honoraire du Sénégal à Montrèal, a –t- on appris de source proche de l'Edition.

PASCAL OBISPO S’ENGAGE CONTRE LE RACISME

Publié le, 30 mars 2007 par

Par Aline THOMAS

Présent dans la lutte contre le SIDA, l’artiste français se montre aussi engagé contre le racisme. Il a récemment déclaré qu’il était contre le racisme. Son nouvel album « Les Fleurs du Bien » présenté à Genève en janvier dernier lors d’un grand concert qui a réuni des milliers de fans à l’Aréna, Pascal Obispo a, non seulement, dans une mise en scène parfaitement réussie, fait vibrer son public au son de rythmes entraînant mais il a aussi ému plus d’uns. Sa Chanson « Rosa » ( voir paroles au bas de cet article) a fait pleurer une partie du public suisse sensible au combat pour les Droits humains.

Par Professeur Moustapha Kassé
www.mkasse.com

En ouvrant la Conférence des Economistes Africains sur « l’opérationnalité du Plan Oméga » en 2001, le Président Abdoulaye Wade observait que l’histoire économique de l’Afrique est faite d’un cimetière de Projets et de Programmes qui étaient souvent un assemblage de vœux pieux bien articulés par des techniciens, certes compétents, mais beaucoup trop éloignés des préoccupations véritables des grands décideurs politiques. Tirant les enseignements de cette histoire et à la différence des Grands Projets de l’époque comme le Plan de Lagos, les Nouvelles Initiatives  notamment  le « Programme de la Renaissance Africaine pour le Millénaire" (MAP) du Président sud-africain Thabo M'BEKI et le Plan Oméga du président Abdoulaye Wade, étaient le résultat de réflexions engagées par les dirigeants africains qui formulent pour la première fois leur vision pour assurer le renouveau de l’Afrique.

CANNES – ( Envoyé spécial de retour)- Ce sera certainement le dernier sommet de l’Histoire entre la France et ses anciennes colonies. La dernière conférence entre la France et ses Amis africains. Il y a eu des absents comme Laurent Gbagbo, Khaddafi, Abdoulaye Wade, mais la 24ème conférence des Chefs d’Etat de France et d’Afrique a eu un grand mérite. Celui d’être le Sommet des VERITES. Chirac aime l’Afrique, il a renouvelé sa Flamme à cette grande Dame, la plus vieille de l’Humanité qui a gardé malgré l’âge avancé, son charme et son élégance « un tiers des ressources minérales de la planète», rappelle Chirac.

Une belle Dot que l’Afrique tente de mettre aujourd’hui en valeur pour son propre développement. Vérités d’un Homme désigné comme « l’avocat de l’Afrique » par Abdoulaye Wade ou affectueusement « Chirac l’Africain » par Abdoul Aziz Boutéflikha. Vérité du Président Kufuor qui, au nom de l’Union Africaine, a fustigé l’image négative que véhicule la presse occidentale sur l’Afrique Mère.

L’AFRIQUE ET LA SOCIETE DE L'INFORMATION

Publié le, 30 mars 2007 par

Par Mamadou Diouf, History and CAAS, University of Michigan, Ann Arbor.

Il faisait partie des six personnalités invitées comme témoins par le Président Jacques Chirac à la 24ème Conférence des Chefs d’Etat de France et d’Afrique ( probablement le dernier sommet du genre entre la France et l’Afrique), Mamadou Diouf, écrivain, et éminent historien sénégalais, souvent désigné comme un politologue, a délivré cette réflexion en présence de son hôte qui n’a pas manqué de réagir. ContinentPremier.Com, vous propose ce texte en exclusivité.

CANNES – (France) - Lorsque l’on s’intéresse autant à la place qu’au rôle de l’Afrique dans la société de l’information – en train de se mettre en place ou déjà mise en place – il est nécessaire de faire un détour par les différentes représentations de l’Afrique sur la scène du monde. Celles-ci sont des images produites par les non-Africains mais aussi par des Africains. Elles se sont influencées et continuent de s’influencer, entretenant ainsi des relations très complexes dans un dialogue rythmé par des moments d’hostilité ou de complicité.

Par Thierry PERRET , Journaliste à RFI et écrivain

L’image de l’Afrique projetée à l’extérieur du continent constitue une préoccupation récurrente. Les Africains et nombre d’observateurs ne cessent de dénoncer une vision jugée trop souvent négative et réductrice qui, notamment à travers le prisme des médias, privilégie la perception d’une Afrique en état de crise permanente, soumise à des fléaux multiples (sida, pauvreté, instabilité, corruption...). Institutions internationales et organisations non gouvernementales ont souvent réfléchi à la question ces dernières années. Avec le lancement, en 1996, de l’Initiative spéciale des Nations unies pour l’Afrique (UNSIA), l’organisation mondiale avait mis l’accent sur la nécessité d’améliorer l’image de l’Afrique, intégrant cette dimension à sa stratégie de communication.

GENEVE - Le Secrétaire général de l'OCI ( organisation pour la conférence islamique), M. Ekmeleddin Ihsanoglu, accompagné de ses plus proches collaborateurs dont le Sénégalais Babacar Bâ, représentant permanent auprès de l'ONU, a confirmé la tenue en mars 2008 du prochain sommet de l'OCI à Dakar. « Je suis fier d'annoncer que le 1er sommet du millénaire se tiendra à Dakar au Sénégal » a –t- il déclaré devant la presse internationale et de justifier : « Il y a un grand potentiel de coopération sur tous les domaines entre les pays africains ».

Les attentats du 11 septembre ont bouleversé les relations internationales et remis au goût du jour la thèse du choc déclaré des civilisations, l’enseignement de l’histoire des religions connaît un succès grandissant. Les étudiants de l’Université de Genève s’intéressent beaucoup plus aux sciences de l’antiquité. Est - ce une volonté de fuir la réalité cruelle de notre monde moderne ou une envie de mieux le connaître en le questionnant pour découvrir ses mystères profonds. Le professeur Philippe Borgeaud apporte une première réponse qu’il propose en terme de questionnement : « Nous étudions des choses très anciennes. C’est là où les étudiants viennent en masse » et d’ajouter « Il y’a un besoin de recul peut - être?». Une distanciation nécessaire pour aborder et comprendre le fait religieux car, l’enseignant genevois qui constate que « Beaucoup de questions sont posées relativement à l’Islam », le dit tout net : « beaucoup de stupidités sont dites dans les médias concernant l’Islam ». L’Université de Genève a récemment organisé, dans le cadre de ses rencontres intitulées "D'un autre point de vue", un atelier de formation en histoire des religions destiné aux médias. ( voir explication de Mme Sylvie Delèze)

GENEVE - Le public genevois a « savouré » un petit moment de dédicace en compagnie de l’international camerounais du football, le " Lion indomptable", Roger Milla. L’Ambassadeur itinérant du Cameroun et ambassadeur de bonne volonté de l'ONUSIDA ( organisation des Nations - Unies pour la lutte contre le SIDA) présentait son ouvrage autobiographique « l’Epreuve de ma foi » à « Zenoo », la première librairie africaine en Suisse créée par sa compatriote Mme Caroline Ntchatcho.

" Tariq Ramadan n’aurait pas pu vivre en Suisse s’il avait des liens avec le terrorisme. On ne va pas comparer ce qu’a dit Al Banna en 1949 avec ce que dit Ramadan en 2007. Dans beaucoup de pays, on veut diaboliser l’islam On préfère un musulman avec une barbe qui dit « je bats ma femme » Défenseur des Noirs, Ramadan a fait de nombreux voyages en Afrique. On veut lui couper les ailes de même qu’à tout intellectuel critique sur la diabolisation de l’islam.S’il pouvait voter, il serait contre Monsieur Sarkozy. Un lobby musulman en France. Pourquoi pas ?"

GENEVE – Né à Genève en 1962, Tariq Ramadan est diabolisé et terrorisé par des médias et des Etats qui se sont fait une religion : « Tariq Ramadan est un terroriste », « il a des liens avec le terrorisme», « Il est le spécialiste du double langage ». Pourtant Ian Hamel, journaliste spécialiste du renseignement pose un autre regard sur le petit-fils de l'Egyptien Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans dans son livre : « La vérité sur Tariq Ramadan, sa famille, ses réseaux, sa stratégie » aux Editions Favre, préface de Vincent Geisser» présenté comme la première biographie de M. Ramdan. Ian Hamel, révèle un Tariq Ramadan aux antipodes de tous les écrits sensationnalistes qui lui sont consacrés depuis une décennie. Pour lui le fils de Saeid Ramadan, se pense en futur leader des 15 millions de musulmans européens. Notre collègue soutient que Tariq Ramadan appelle de ses vœux l’émergence d’un lobby musulman, aussi efficace et influent que le lobby juif américain, capable de protéger les intérêts de la communauté juive, comme de soutenir l’Etat d’Israël. Tariq Ramadan n’a t-il pas déjà annoncé, argumente Ian Hamel, que les 3 millions de Français de confession musulmane pourraient bien avoir leur mot à dire dans le choix du futur Président de la République en 2007?

Une interview de l’auteur réalisée par Sopeonline.net

LYON - Malick Niang est né le 16 Janvier 1974 à Kaolack au Sénégal. Après des études au Lycée Maurice Delafosse de Dakar et à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, il vient poursuivre ses études en France. Il réside à Lyon depuis 1999.Anthropologue, diplômé de l'Université Lumière de Lyon, il s'intéresse particulièrement aux évolutions des sociétés africaines contemporaines et s'interroge sur leurs blocages à se réformer durablement.

GENEVE- «Le dessin doit être dérangeant» affirme Jean Plantu présent au vernissage de l’ exposition « Dessins pour la Paix » qui se tient du 7 mars au 5 avril au Palais des Nations – Unies à Genève. Mais peut – on tout caricaturer ? Que faire face aux pressions des dictateurs et à la censure objective du marketing ? « L'ONU nous aide à ouvrir les portes». Entendez celles de la liberté en garantissant les droits inaliénables du créateur à créer et de la personne à être informée. Autour de Jean Plantu, célébre dessinateur du journal « Le Monde », dix – huit ( 18) artistes du monde entier présents à Genève à l’occasion du Festival International du film des droits humains ( FIFDH) ont essayé de montrer comment à travers une cinquantaine de dessins, la caricature de presse peut contribuer à promouvoir la paix.

« Mon père est du Sud du Sénégal, un catholique conservateur. Ma mère est musulmane et une vraie Wolof » a confié à ContinentPremier l'artiste qui faisait la première partie du concert d'Ismaël Lô au Château Rouge à Annemasse ( France). Ouz Kaly fils spirituel des "Touré Kounda", héritier de "Xalam 2" et de "Missal", sort prochainement son premier album, composé d’une dizaine de morceaux et réalisé par Denis Denarroch, ancien batteur de Francis Cabrel et de Nougaro. Avec un style afro – fusion entrant dans la rubrique World, cet album fera sûrement un énorme tabac.

Parrainé par Sergio Vieira de Mello, le diplomate brésilien et envoyé spécial de Kofi Annan, sauvagement assassiné à Bagdad le 19 août 2003, le Festival des Droits humains regroupe les grandes ONGS des droits de l'Homme dans son Comité d'organisation. Il se veut une tribune Libre qui semble plus que nécessaire face aux multiples violations des Droits de l'Homme, notamment perpétrées par des Etats.

Genève, 25 mars (APS) - Pour la première fois à Genève, les étrangers ayant accompli 8 ans de séjour sur le territoire suisse ont voté dimanche aux élections municipales, a constaté le correspondant de l'APS.

Au total 75'000 étrangers représentant 26 pour cent des électeurs inscrits, étaient appelés à choisir au même titre que les Suisses leurs représentants au niveau communal. Au finish, Robert Hensler chancelier de l'Etat de Genève a déclaré à la presse que 25 pour cent des étrangers ont effectivement exercé leur droit de vote.

LA SUISSE MISE FACE A SES DERIVES RACISTES

Publié le, 30 mars 2007 par

Une Interview de Swissinfo réalisée par Frédéric Burnand à Genève

Pour Doudou Diène, en matière de racisme, la Suisse connaît « un discours politique ambigu ». (swissinfo)

Doudou Diène, l'expert indépendant de l'ONU sur le racisme, souligne dans son rapport final sur la Suisse l'urgence de débattre et de faire face aux courants xénophobes.

Trois villes en ruines d'époque médiévale ont été découvertes en Éthiopie en janvier dernier dans le cadre de la mission de prospection Gendebelo/Nora I(1) coordonnée par le Centre Français des Études Éthiopiennes(2) à Addis Abeba dirigé par François-Xavier Fauvelle, chargé de recherche au CNRS(3).
Ces villes disparues sont probablement le premier témoignage matériel du royaume de Shoa, un important royaume musulman connu par les textes pour avoir dominé la région entre le 10ème et le 16ème siècle et que personne ne savait encore localiser sur une carte. Celui-ci contrôlait l'une des plus importantes voies commerciales de l'époque, entre les hauts plateaux chrétiens d'Éthiopie et les ports musulmans de la mer Rouge et du golfe d'Aden.

Le Conseil d’administration d‘UNITAID s’est réuni au siège de l’Organisation Mondiale de la Santé à Genève le 8 mars dernier pour sa 3ème session. A cette occasion, les membres du Conseil ont élu à l’unanimité le ministre français des Affaires Etrangères Philippe Douste-Blazy à la Présidence de l’institution, pour un mandat de deux ans. L’Espagne et la Corée du Sud ont officiellement annoncé leur adhésion au programme, la Corée, avec l’allocation d’une partie des ressources issues de sa contribution sur les billets d’avion (dont la loi a été adoptée le 6 mars dernier) à UNITAID, et l’Espagne, qui a indiqué qu’elle contribuerait à hauteur de 15 millions d’euros en 2007.

ÊTRE FEMME et NOIRE AFRICAINE AU QUÉBEC

Publié le, 30 mars 2007 par

PAR Aoua Bocar LY, Ph.D. Sociologue et chercheure associée à l’Institut d’Études des Femmes de l’Université d’Ottawa, Présidente-fondatrice du Réseau FEMMES AFRICAINES, Horizon 2015 (FAH2015)

OTTAWA – ( CANADA) - ( …) - Etre femme Noire Africaine au Québec, c’est porter sur ses épaules tout le poids de son continent, l’Afrique. Oui, cette Afrique combattue et conquise, cette Afrique exploitée, cette Afrique dénigrée pour justifier le pillage de ses immenses ressources minières et matérielles, et surtout, la déportation de ses ressources humaines les meilleures à travers la «Traite des Noirs ». Mais pour pratiquer cet acte barbare que fut l’esclavage humain, il fallut à l’esclavagiste, – tout comme d’ailleurs au Nazi par rapport à l’holocauste – de développer toute une idéologie justificatrice de son acte, une idéologie de classification raciale. Ainsi naquit le racisme.

Mame Bassine Niang,  Ministre, Haut – Commissaire des Droits de l’Homme. 

GENEVE – 13 mars 2007- Mardi matin, clôturant la liste des orateurs à la quatrième session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations – Unies ( Genève 10 au 30 mars 2007), Mme Mame Bassine Niang a rappelé que le Sénégal, membre élu du Conseil « a une vraie tradition de respect des droits humains ». 1789, notre pays, est le seul pays africain, avec la présentation des Cahiers de doléances de Saint – Louis du Sénégal, à être présent aux Etats généraux de Paris avec la prise de la Bastille, « pour réclamer plus de justice et d’égalité au niveau des Droits économiques et sociaux ». « C’est un lourd héritage que nous nous efforçons de préserver ».

Par Mme Benita Ferrero-Waldner

(membre de la Commission chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage)

BRUXELLES - Il y a cinquante ans, six pays européens s’unissaient pour donner naissance à une forme unique d’organisation régionale. Leur objectif était de veiller à ce que le continent européen ne soit plus jamais ravagé par la guerre, laissant morts et ruines dans son sillage.

Le projet européen constitue indéniablement un succès phénoménal. Depuis cinquante ans, l’Europe connaît un niveau de paix, de prospérité et de stabilité inégalé. Et c’est donc pourquoi elle s’est employée à pousser cette union encore plus loin. Au fil des années, l’Europe a évolué pour devenir bien plus qu'un simple bloc économique responsable de la coordination de la politique commerciale de ses membres et de la fixation de tarifs communs. Avec les 27 membres qu’elle compte aujourd’hui, l’Union européenne est une organisation politique active dans tous les domaines posant des défis majeurs à la société du XXIe siècle.

LES FONDEMENTS IDEOLOGIQUES DU DEVELOPPEMENT

Publié le, 30 mars 2007 par


Par Mouhamadou Sédar Ndiaye
E.mail :dewparadise@yahoo.fr

LYON – ( France) - Lorsque Axelle Kabou avait posé la problématique du retard de l’Afrique imputable à des facteurs bloquants foncièrement endogènes au continent, des voix sporadiques se sont partout levées pour crier au scandale. Et pourtant son analyse aussi partielle et partiale qu’elle pouvait apparaître posait des questions particulièrement importantes dont celles du développement et de ses obstacles. Plus d’une vingtaine d’années ont passé et ces mêmes questionnements nous traversent parfois l’esprit. C’est dire donc que la situation ne s’est point améliorée si elle ne s’est pas empirée .

Par Jimmy Kenga, Coordinateur Initiative AFRIKA 2000.


WUPPERTAL
– ( Allemagne) -  Les valeurs et m?urs forment-elles un système? On l'affirme généralement. Ainsi, les identités politiques dans la société congolaise sont fortement liées à nos traditions bantu, à l'influence sur les individus de la colonisation belge et des régimes politiques de Mobutu et Kabila. Quelles valeurs et comportements avons-nous hérités de ces trois régimes antidémocratiques? C'est justement dans cette problématique que réside le mal congolais. Par "mal congolais", on entend l'inversion des m?urs et valeurs dont ont été victimes les citoyens congolais suite à la longue colonisation belge et aux régimes successifs de Mobutu et Kabila. Par exemple, sous le règne du parti-Etat MPR de 1967 à 1997, la corruption avait été érigée en mode de gestion. Détourner les deniers publics était devenu une pratique courante et normale aux yeux de beaucoup de gens. Faire le bien représentait une faiblesse, et pratiquer le mal était une fierté.

Par DJ – BOUBS, boubsdj@hotmail.com

" Léopold Sédar Senghor est reçu à l'Académie française le 29 mars 1984. Déjà membre des Académies des Sciences morales et politiques comme associé étranger depuis 1969, et membre de l’Académie des Sciences d’outre-mer, il est élu à l’Académie française en 1983. Il y est reçu solennellement en 1984 par son ami Edgar Faure.". ContinentPremier a consacré son premier dossier spécial à Léopold Sédar Senghor avec qui nous partageons cette noble ambition d'une « Négritude debout ». cet ancrage et cette ouverture qui au travers du dialogue des cultures, demeure un message universel.

Pour nous de ContinentPremier, défendre le métissage culturel, est répondre à une nécessité historique. C'est donc une pétition de principe.

Nous remercions toutes celles et ceux qui ont collaboré avec nous depuis 2004, année de lancement du site ContinentPremier.Com par de jeunes africains basés à Genève et leurs amis.

DAKAR – SENEGAL - Léopold Sédar Senghor (1906-2001): une vie entre Sine et Seine

Par Pathé MBODJE, Journaliste, sociologue

La timide marche de protestation de la puissante Confédération générale des Travailleurs, en France, le 14 octobre dernier contre la fusion « Gaz de France–Suez » et les perspectives de rachat détourné remet à l'honneur une question de la souveraineté nationale sur laquelle la France s'est voulue sourde depuis 2003 au moins et, subsidiairement, celle de l'Etat - providence. Le phénomène, encore latent, était pourtant perceptible avec les différents échecs enregistrés dans l'Europe en reconstitution, depuis l'Allemagne de Kohl jusqu'aux révolutions en Europe de l'Est : Azerbaïdjan, Ukraine.

Par Pathé MBODJE, Journaliste, sociologue

DAKAR – ( SENEGAL) - L'Espagne est un paradoxe européen : elle est un pays de montagnes très visibles et très impressionnantes mais qui ne troublent guère la circulation sur des routes parfaitement plates ; elle est un pays d'eau pour des populations restées longtemps de grands agriculteurs dont le pays garde encore la trace et la marque, bien que se détournant de plus de plus d'une économie essentiellement rurale. C'est ce pays métissé sur le plan cultuel que l'Afrique noire a décidé de revisiter avec l'émigration clandestine. Retour sur une mer patrie.

CONSCIENT UNI. UN GROUPE DE RAP QUI PROMET !!

Publié le, 30 mars 2007 par


CONAKRY – (GUINNEE) - Longtemps galéré dans les rues de Conakry, ce groupe est à l'instant à la recherche d'un producteur. Crée le 9 Février 1998 à la Cité de l'air, dans la commune de Matoto, l'un des banlieues de Conakry. Etant tous des élèves au lycée, ce groupe est composé de 3 membres : David Camara (le leader), Dimio Sandouno et Alhassane Camara.

David Camara : (déclaration)

Par DIENG Moda, Centre Morris Morris Janowitz, IEP Toulouse



TOULOUSE – ( France) - Au cours de la seule année 2007, 16 pays d’Afrique subsaharienne auront organisé des élections présidentielles ou législatives, ou les deux à la fois, si tous les calendriers sont respectés et les conditions de paix réunies. D’ailleurs, en l’absence d’une situation stable, des élections ont été reportées en Côte d’Ivoire, au Tchad, au Zimbabwe, et risquent de l’être en Guinée. Mais la tenue d’élections, aussi consubstantielle qu’elle soit à l’État de droit, est-elle un passage suffisant pour permettre à un régime politique d’acquérir un caractère démocratique ? Autrement dit, la démocratie, est-elle exclusivement électorale ? L’Afrique noire compte 48 États, dont peu d’entre eux connaissent des évolutions importantes en matière d’ouverture politique. Comment se fait-il qu’il y ait autant de pays, autant de consultations électorales et si peu de démocraties ? Ne pourrait-on pas avancer l’idée d’une résistance africaine contre la démocratie ? Si résistance il y a, est-elle celle des sociétés ou celle des régimes politiques, leurs réticences à s’engager dans des processus de libéralisation politique au cours desquels ils seront des perdants potentiels ?