Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

JEAN ZIEGLER : « LA SUISSE, C’EST LA HONTE »

Publié le, 30 octobre 2006 par

" La faim dans le monde et sa progression, est le plus grand scandale de notre temps "

La faim dans le monde et sa progression, est le plus grand scandale de notre temps. Le professeur Jean Ziegler l'a répété devant un parterre extraordinaire de journalistes suisses et internationaux réunis aux Nations - Unies : un enfant qui meurt, meurt assassiné. Le rapporteur de l'ONU pour le Droit à l'alimentation citant des chiffres du World Food Report souligne qu'à l'état actuel, l'agriculture mondiale peut nourrir plus du double de l'Humanité.

Par ailleurs répondant à nos questions sur le durcissement des lois sur les étrangers et le droit d'asile récemment plébiscité par le souverain suisse, Jean Ziegler ne mâche pas ses mots : c'est une honte pour l'Europe. C'est une honte pour la Suisse. Le sociologue suisse de renommée internationale lie la migration clandestine des Africains à la faim qui décime le continent noir. (Entretien).


Pr Ziegler, pouvez - vous nous décrire l'état de la faim dans le monde ?

" 100.000 personnes meurent chaque jour de la faim ou de ses conséquences immédiates. Toutes les cinq secondes, un enfant en dessous de 10 ans, est mort de faim et 852 millions de personnes ont été gravement et en permanence sous alimentées l'année dernière. C'est à dire un homme sur six sur cette planète. Pourtant le rapport mondial sur l'alimentation souligne que l'agriculture dans son développement actuel pourrait fournir 2.500 calories par individu adulte par jour et pourrait nourrir sans problème 12 milliards d'êtres humains. Soit le double de l'humanité car, nous sommes 6,2 milliards d'individus sur cette terre. Il n'y a pour la première fois dans l'histoire des hommes aucune fatalité pour ce massacre, un enfant qui meurt de faim, meurt assassiné. "

Nous savons que vous êtes l'ami des chefs d'Etat africains. Que leur dites - vous pour le respect du droit à l'alimentation de leur peuple ?

" La sous - alimentation en Afrique progresse à cause du dumping agricole de l'Union Européenne. Elle progresse à cause de l'essoufflement des terres qui est incroyable. La destruction des terres est le sujet du rapport que je présenterai d'ailleurs à New York. Il y a bien sûr la corruption qui détruit les caisses publiques et rend impossible l'investissement public. Mais il y a aussi la dette. Les 53 pays d'Afrique, sauf cinq sont les plus endettés du monde. Quand vous avez, une dette extérieure qui est équivalente à 150 à 160 pour cent du produit intérieur brut tout ce que vous pouvez gagner avec votre coton ou votre arachide, va directement dans le service de la dette, amortissement et intérêt aux banques du Nord et aucun investissement social ou économique n'est possible. Il y a tout un mécanisme multiple. Certes on meurt tous de la même manière, l'agonie est le même. Le processus physiologique est identique, mais les causes qui amènent au massacre sont multiples en Afrique comme ailleurs.

En Afrique Sub - saharienne en 1971, il y avait 88 millions de gens sous alimentés, 30 ans après ils sont en 2001, 211 millions, plus que le double. L'Espagne a renvoyé entre janvier et juillet 2006 plus 13 000 réfugiés qui ont abordé les Canaries venant d'Afrique noire et des milliers sont morts dans la traversée depuis la Mauritanie ou depuis le Sénégal. L'immense majorité de ces familles qui risquent leur vie dans l'atlantique sur ce trajet très dangereux, sont grandement des gens qui sont confrontés à la faim. Quand on parle de faim dans le monde, il y a les morts immédiats et ensuite tous les morts annexes consécutifs à cette mort qui augmente puisque entre 2004 et 2005, il y a 11 millions de personnes de plus qui sont tombées dans la sous alimentation. "


Pour revenir en Suisse, votre pays vient de plébisciter une loi durcissant le droit d'asile et les lois sur les étrangers. Quel commentaire faites vous de la nouvelle situation ?

" La Suisse est une honte absolue. C'est très grave pour l'Europe aussi qu'une telle loi puisse passer. Cette loi a été adoptée par 68 pour cent de " Oui " avec même une majorité à Genève. En ville de Genève qui compte pourtant 38 pour cent d'étrangers, un terme que je n'aime pas car je suis moi - même étranger. A Meyrin, il y a une école qui compte 115 nationalités. Qu'une République comme celle - là puisse voter une loi fasciste, c'est que quelque chose s'est détraquée dans la conscience collective.
Il y a trois dispositions contenues dans cette loi :

Quiconque se présente aux centres d'enregistrement à la frontière (Bâle, Kreuzlingen, Chiasso, Vallorbe) et qui ne présente pas un passeport une carte d'identité valable est immédiatement refusée. On n'ouvre même pas une procédure d'enquête sur l'asile.

Selon Amnesty International sur les 192 Etats dans le monde, 111 pratiquent la torture. Comment voulez vous qu'un réfugié d'un régime de terreur avant de pouvoir s'enfuir passe au Commissariat de police qui le recherche probablement et dis écoutez je veux un passeport, je veux m'en allais. C'est absurde. Jusqu'ici on acceptait des papiers d'identité quel qu'il soit, livret de famille, certificat de baptême. Aujourd'hui avec la nouvelle loi c'est carte d'identité ou passeport valable. Absurdité.

Deuxièmement, l'article 116 dit qu'un suisse ou un habitant de ce pays qui accueille un réfugié dont la demande a été rejetée peut aller en prison jusqu'à un an et 50. 000 francs d'amende. C'est-à-dire que même la solidarité est criminalisée.

Troisièmement, le demandeur d'asile qui a été débouté n'aura plus droit à l'assistance. Genève compte 6.000 clandestins. Le demandeur d'asile recevait jusqu'ici que 8 F suisse par jour. Cette loi qui vient d'être adoptée par le peuple est dangereuse pour l'Europe. "

Propos recueillis par El Hadji Gorgui Wade NDOYE