Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Aminata Ndour,
élève au CM2


Photo: diambars.com

PARIS – « Au Sénégal, les enfants ne vont pas souvent à l’école .Pourquoi ? » Telle est la question que se pose cette internaute qui nous écrit depuis Paris. Elève au CM2, Aminata est la plus jeune collaboratrice de ContinentPremier. Vous vous rappelez de sa lettre adressée au Président Wade où elle exprimait sa conviction pour développer le Sénégal(cf:
www.continentpremier.info/magazine/modules.php?name=News&file=article&sid=278)

Loin de son pays, Aminata n’oublie pas malgré son jeune âge qu’elle est sénégalaise et que l’avenir de son pays l’interpelle autant que les adultes qui décident de tout. Ce qui devrait plaire à Maître Wade qui a institué la « Case des tout petits » pour insuffler la créativité dès les premiers hivernages de la vie. Pour ne pas dire dès le berceau. Dans son argumentaire, elle propose que le Sénégal donne des bourses d’études aux élèves du primaire pour fixer les enfants à l’école au lieu de les laisser entre les mains d’adultes qui vont les exploiter. Aminata, est le moins qu’on puisse dire en phase avec l’UNICEF et le BIT qui préconisent « l’éducation universelle pour tous » et banissent le « travail des enfants ».

« Au Sénégal, les enfants ne vont pas souvent à l’école.Pourquoi ? Nous n’avons pas construit assez d’écoles pour permettre aux enfants dont les parents n’ont pas les moyens d’y aller. Les enfants des plus riches (les ministres et les députés) vont dans les écoles privées.

L’école publique doit assurer un enseignement de bonne qualité aux enfants. Pour cela, il faudrait que les enseignants aient une bonne formation pour qu’ils puissent améliorer l’éducation des enfants.Les sorties culturelles sont aussi importantes pour développer l’intelligence des enfants et leur permettre de connaître la vie en dehors de l’école.

Il faut avoir une bibliothèque dans chaque école et une salle informatique pour apprendre aux enfants à se servir d’un ordinateur.
Il faut aussi éviter que les enfants ne quittent l’école avant l’âge de 16 ans et également interdire le travail des mineurs. Ma proposition : donner des bourses d’études aux élèves du primaire. »