Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Gorgui W. NDOYE


Photo: joburg.org.za

YAOUNDE - Très critique vis à vis de l’utilisation des fonds que recoit l’Afrique pour son développement, Mme Chaka Chaka pose cette question : « Que faisons nous de l’argent du Global Fund ? Dès que l’argent arrive, il suit le chemin de l’extérieur. Nous devons arrêter d’être des consommateurs et produire les outils de notre développement».

Artiste Sud africaine de talent, ambassadrice de l’UNICEF, Mme Chaka Chaka ne veut pas de dirigeants corrompus. Pour elle, l’argent doit « aller à celles et à ceux qui souffrent ». Invitée du 5ème Forum « Faire reculer le Paludisme » qui s’est tenu à Yaoundé, elle nous a accueilli avec un « Viva Afrika! ». L’élection de Ellen Johnson-Sirleaf, une femme africaine, à la magistrature suprême du Libéria, renforce son optimisme pour l’Afrique.

MMme Chaka Chaka, que pensez - vous des femmes africaines ?

« Elles sont fortes. Les femmes doivent cependant se battre pour être les égales des hommes. Je suis contente de l’évolution actuelle. Une femme présidente élue en Afrique. L’exemple du Libéria, permet d’être optimiste tout en restant vigilant »

Corruption et misère en Afrique, cela vous dit quoi ?


« J’ai honte de voir l’Afrique dilapidée »

Comment expliquez – vous votre engagement pour l’éradication du paludisme ?

« L’année dernière, de retour du Gabon, où j’étais en tournée, un de mes musiciens a succombé à la suite de la Malaria. Cela m’a motivé pour lutter aux côtés des organisations humanitaires qui veulent réduire les effets du fléau du paludisme en Afrique »

Quel est votre message aux femmes africaines ?

« La femme apporte la vie, donc elle peut apporter le changement. Je souhaite tout le meilleur à la Présidente du Libéria. Elle est désormais un symbole pour la Femme africaine. Je reste très optimiste. J’ai envie de dire donnez le pouvoir aux femmes et elles changeront le monde».