Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com


Image:Julie de Tribolet – Le Matin

« Avoir failli mourir du palu m’a donné une excellente leçon! »

Propos recueillis par Elise Jacqueson

Comme tant d’Occidentaux, Jean-Charles Simon* ne savait pas qu’on mourait aujourd’hui plus du paludisme que du VIH/sida. Lui-même se pensait inatteignable. En janvier 2004, il a appris que non à ses dépens, ayant bien failli succombé à un paludisme cérébral. Récit et interview d’un homme qui a changé son regard sur la vie et qui en est ressorti :

LES GENEVOIS SONT - ILS SEXISTES?

Publié le, 15 novembre 2005 par

Par Gorgui W. NDOYE
directeur de publication de Continentpremier.com


Dr. Micheline Spoerri

Au moment où s’ouvre à Berne, un congrès commun d'Alliance Sud et de la Direction du développement et de la coopération (DDC) intitulé « L'apartheid du genre, un obstacle au développement» et co – présidé par Mme la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey et Noeleen Heyzer, directrice d'UNIFEM, Genève offre au monde un gouvernement sans femme. Double absence des femmes au Conseil administratif (l’exécutif cantonal) et au Conseil d’Etat ( Gouvernement).

En Suisse, les ministres sont élus par le peuple. Cependant, ici aussi la démocratie montre ses limites. La sagesse, serait devenue dans la Cité de Calvin, l'apanage du sexe fort. 7 sages tous des hommes auront la lourde tâche de redresser les finances publiques, de résoudre le chômage, d’assurer la sécurité de l’Etat de Genève et de ses citoyens de toute origine etc.


Par Kofi Annan*


Du 16 au 18 novembre se tiendra à Tunis le Sommet mondial sur la société de l’information. L’ONU, est accusée de vouloir s’ériger en gendarme de l’Internet par ses détracteurs et attaquée sur tous les fronts par les ennemis du multilatéralisme, soutenus par leurs médias de mauvais augure. Une fois n’est pas coutume, Kofi Annan a écrit de ses mains périssables ce texte que « ContinentPremier.com », vous délivre pour clarifier les règles du jeu, devant l’éternité.

Pour lui l’objectif principal de ce sommet « sera de donner aux pays pauvres les moyens de tirer tout le parti possible des nouvelles technologies de l’information et des communications – surtout l’Internet – pour leur développement économique et social ». « Mais à mesure que le rendez-vous approche, les idées fausses se multiplient», prévient le Patron de l’ONU.( Lire son texte)


Les amputations chez les diabétiques sont une cause préoccupante d'incapacité et de décès. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, l’organisation onusienne de la santé (OMS), et la Fédération internationale du diabète (FID), attirent l’attention sur le fait que la moitié de ces amputations pourraient être évitées moyennant un dépistage et à des soins adéquats.

Selon l’OMS, on estime à plus de 170 millions le nombre de diabétiques dans le monde, chiffre qui devrait doubler d'ici 2030. Le diabète et ses nombreuses complications pèsent très lourdement sur la santé des populations et les économies des pays du monde entier. Dans les pays à haut revenu, par exemple, le traitement des complications du pied représente 15 à 25 % des ressources consacrées aux soins aux diabétiques. Ce ne sont pas seulement de précieuses ressources du secteur de la santé publique, mais des vies humaines qui sont ainsi gâchées. On estime qu'en assurant une prise en charge et des soins de base, jusqu'à 80 % des amputations du pied peuvent être évitées chez les diabétiques.


A la veille de la tenue du 5eme Forum du Programme Faire Reculer le Paludisme/OMS ( Roll Back Malaria) et de la Conférence panafricaine sur le paludisme ( Yaoundé du 13 au 19 novembre 2005), Madame le Professeur Awa Marie Coll – Seck, Secrétaire exécutive du Programme et ancienne ministre de la santé du Sénégal, a bien voulu nous établir un bulletin de santé global de notre Continent. Mme Seck, ne se limite pas a un constat, elle ouvre un débat, donne des pistes tout en dégageant des perspectives salutaires pour améliorer l’état sanitaire de l’Afrique.


Par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

« Nous désirons, plus que jamais auparavant, que des femmes soient des leaders. Des leaders qui n'ont pas peur des injures, qui sont prêtes à se battre. Je crois que les femmes peuvent sauver la civilisation. Les femmes sont des personnes. »

( Mohamed Lotfi, selon Emily Murphy, 1931)

« La Doctoresse Aoua Bocar LY-Tall recevra le 15 novembre 2005 à 10:30 le Prix de la Gouverneure générale du Canada, Son Excellence la très Honorable Michaëlle JEAN », informe un communiqué du Réseau FEMMES AFRICAINES, Horizon 2015 (FAH2015) basé au Canada, dont la lauréate est la Présidente-fondatrice. Docteure Aoua Bocar LY-Tall sera la première Africaine à être lauréate de ce prestigieux prix qui est remis annuellement depuis 26 ans (1979 – 2005) au Canada.

« L’écart est encore beaucoup trop important et les efforts accomplis bien trop inégaux pour qu’une société de l’information véritablement mondiale, propice à un développement social et économique durable, puisse s’instaurer sans un engagement à long terme des pouvoirs publics, des entreprises et de la société civile, et la solidarité tangible de la communauté internationale » souligne la CNUCED. Continentpremier.com, vous délivre le résumé en français du rapport 2005 sur l’Economie de l’information publié par la CNUCED ( Conférence des Nations – Unies sur le commerce et le développement). (Cf UNCTAD/SDTE/ECB/2005/1 (Overview) GE.05-51679 (F) 191005 201005).

Par ELISE JACQUESON, Rédactrice en chef


Il y a une dizaine d’années, une jeune suissesse de 20 ans, Carine Koehler tombe follement amoureuse de l’Afrique lors d’un voyage au Kenya avec ses parents. S’étant jurée d’y retourner, elle repart en 2000 pour un périple d’une année au cours duquel elle rencontre en Zambie, Murray, un Australien qui deviendra son mari trois ans plus tard. Après quelques séjours en Australie et en Suisse, les jeunes mariés décident de repartir sur le continent qu’ils aiment tant.

GENÈVE - Qu’est-ce qui motivent les étudiants sénégalais à venir en Suisse ? Pourquoi Genève et pas ailleurs ? Entre études et apprentissage de la vie, qui sont ces Sénégalais ? Comment s’organise leur quotidien ? Face aux vicissitudes de la vie et à une Europe qui se ferme de plus en plus, nos compatriotes réussissent-ils ou voient-ils leur rêve se briser ? Comment se pose l’équation du retour au pays natal ? Apprendre à être adulte, être responsable, tel est le sentiment qui se dégage en premier pour un étranger, notamment africain, quand on lui demande de parler de son expérience d’étudiant à l’Université de Genève.

LE SENEGAL PEUT - IL EVITER LE CHAOS?

Publié le, 24 octobre 2005 par

Par ABIBOU DIALLO, Rédacteur responsable questions africaines

Si Senghor, dés les années 80 a su régler sa succession il en fut tout autrement d’Houphouët Boigny. S’agrippant au pouvoir jusqu’à la mort, « le vieux » partit avec son époque et ouvrit une crise de succession dont on connaît fort bien la suite. Un mythe se brisait, à l’orée du nouveau millénaire, celui d’une stabilité structurelle de la Côte-d’Ivoire, qui allait connaître cinq coups de force en l’espace de douze mois : querelles de leadership, instabilité institutionnelle, putsch, clivage ethnique et clanique, division territoriale, etc.


Photo: H.Abdel Nabi

Lautenbacher, Jr. defends US warning systems vis a vis Hurricane Katrina

By Hedayat Abdel Nabi, journalist, writer and KUNA Chief - Geneva –

US Under Secretary of Commerce for Oceans and Atmosphere, Administrator, National Oceanic and Atmospheric Administration, Conrad C. Lautenbacher, Jr. defended the US warning systems prior to the Katrina Hurricane.

Hamidou Dia, philosophe, écrivain
Président du club des 121
www.manifestedes121.com

Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

Ils ont décidé de se réunir en ce mois de novembre 2005 autour du thème : « les élites sénégalaises face à leur responsabilité». Jean Paul Sartre, le compaganon de Simone de Beauvoir, avait regroupé en son temps des intellectuels de renom pour dire « Non à notre nom » face à la France des Lumières, qui avait dangereusement sombré dans les ténèbres en menant une politique génocidaire en Algérie.

Par EGWN


Photo: www.cpj.org

GENEVE – En réponse à notre question lors d’un briefing au Palais des Nations – Unies sur la position de l’organisation onusienne à la suite de la demande d’extradition de Hissène Habré formulée par la justice belge, le Secrétaire général M. Kofi Annan, s’est voulu prudent « Je n’ai pas encore discuté avec le Président Wade ». Toutefois, il a promis « je parlerai avec le Président ».

M. ADAMA DIENG, Sous – secrétaire général des Nations – Unies, Greffier du Tribunal pénal international du Rwanda

Par Mame Seynabou Sall ( Stagiaire) et EGWN

Monsieur le Greffier, le TPIR parvient - il à remplir les missions qu'il s'est donné d'accomplir ?

« Votre question est pertinente pour plusieurs raisons. Beaucoup de personnes, au lieu de regarder le travail quotidien de l'institution se contentent de raconter des contre vérités.

« Après deux ans d’activités, nous allons démontrer que c’est une affaire qui marche »

Par Elise Jacqueson et EGWN


photo: www.interet-general.info

Si le financement des grandes infrastructures est relativement bien assuré par les mécanismes financiers existants, il n’en est pas de même pour les projets communautaires, créateurs de nouvelles activités et de nouveaux emplois. C’est pourquoi l’Union africaine, sous l’impulsion du Président du Sénégal Abdoulaye Wade, a proposé de créer un Fonds pour la solidarité numérique, alimenté par un nouveau mécanisme de financement et mobilisant tous les partenaires intéressés (collectivités publiques, entreprises privées et société civile).

Par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE, de retour du Soudan


photo: www.rfi.fr

Le Président soudanais Mohamed El Béchir a appelé au « dialogue des civilisations, à la solidarité internationale et à une meilleure sensibilisation des médias » pour combattre le terrorisme. Il s’exprimait à l’ouverture officielle de la deuxième conférence régionale sur le contre terrorisme, qui réunissait des chefs de services de sécurité et de renseignements venus de la sous – région, des Etats – Unis d’Amérique …

Par EGWN


photo: permanent.nouvelobs.com

Cher collègue, peux - tu nous décrire la situation générale de la presse en Afrique ?

« On a une presse en Afrique qui est de plus en plus remuante, de plus en plus contestatrice par rapport au pouvoir. On voit les conséquences tragiques avec l’assassinat de Deyda Hidera en Gambie qui était notre correspondant et le correspondant de l’AFP dans ce pays. On voit aussi ce qui est arrivé en Côte d’Ivoire. On voit le nombre de journalistes qui sont emprisonnés ou pris en partie que ce soit en RDC ou au Zimbabwé.

What is next for Israel and Palestine?

Publié le, 24 octobre 2005 par

Par Sarah Ozacky-Lazar


photo: www.accu.or.jp

ISRAEL - After a deadly hot Middle Eastern summer, dominated by the unilateral withdrawal of Israel from the Gaza Strip, autumn is here bringing light winds, chilly nights, and trees full of new juicy fruits.

This year the holy Muslim month of Ramadan coincides with the holy Jewish month of Tishrei. Muslims and Jews are engaged in fasting and eating, family gatherings, social visits, prayers and wishes for forgiveness and renewal.

Par Papa Diadji Guèye

L’histoire se répète à contresens. Elle dément tous les appels à la gratitude et à la reconnaissance minimale. « La thématique traditionnelle s’étiole », note Frankétienne dans son Journal d’un paria. Le sud s’effondre sous le couperet implacable et affûté de l’ouragan du « libéralisme internationalisé, du libre échangisme, du plan néo-libéral, de la mondialisation, du nouvel ordre mondial » dessinant un enfermement bipolaire et binaire où s’opposent fatidiquement riches et pauvres, forts et faibles, présents et absents, alignés et non-alignés…

Mme Mulegwa Kinja, Membre fondatrice de l'Association de femmes d'origine Africaine à Genève (AFOA)

Ils avaient fui la misère pour trouver le bonheur au grand eldorado européen. Ils espéraient y arriver en comptant sur la "compréhension" des européens, sur ‘l’humanisme’ des pays de transit et le soutien des opinions publiques (surtout la société civile) européennes. Ils n’ont rencontré que cynisme, indifférence, humiliation, un soutien mou de la société civile européenne, qui n’a pas su éviter le pire.