Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Editorial

Publié le, 23 avril 2004 par

SAUVER L’ AFRIQUE

La chute du "Mur de Berlin" et la fin de la bipolarisation du monde, n'ont pas été suivies du résultat escompté : un nouvel ordre mondial où tous les peuples traiteraient sur le pied d'égalité. Malgré la multitude des déclarations d'intentions des leaders politiques du Nord comme du Sud, il est un fait indéniable, l'Humanité souffre des déséquilibres économique, politique et social. Ce, malgré les progrès des sciences, de la technologie, et l'émergence plus accrue d'une conscience universelle d'une appartenance commune à une planète de jour en jour menacée par la destruction de l'environnement, de la guerre, et des énormes fléaux comme la famine, la malnutrition, le Sida...
Le directeur de
publication

Les perles senghoriennes

Publié le, 23 avril 2004 par

( Les perles sont rassemblées par E.G.W.N)

JACQUES CHIRAC, Président de la République française : retient du Professeur Senghor.
"l'Homme d'Etat et visionnaire, le symbole d'une invitation à ne jamais se replier sur soi-même, du rappel des militaires sénégalais morts pour la France, et la nécessité d'une communauté française solidaire et complice. Plus que fière, Léopold, sache que la France, ton autre patrie te voue une admiration qui l'anoblit"

ABDOULAYE WADE , principal opposant à Senghor, actuel Président du Sénégal.
"J'étais protégé par Senghor pour l'exercice de mes libertés. Senghor me recevait comme Chef de l'opposition parce que pour lui c'était une image qu'il défendait. L'image d'un Chef d'Etat démocrate qui recevait le Chef de l'opposition. Et il me disait quand je sortais de là, il fallait que je fasse des déclarations. ... Sur toutes les grandes questions nationales et internationales, il me recevait. Parfois, nous étions d'accord, parfois nous ne l'étions pas. Il me disait cela n'a aucune importance".


"Il faut relire SENGHOR"
ABDOU DIOUF, Secrétaire général de la Francophonie: SENGHOR était en avance sur son temps.
"Si Léopold Sedar Senghor a connu son épanouissement vers le milieu du XXème siècle, son héritage, sa pensée, sa vision de l'Afrique et du monde se révèlent, en ce début du XXIème siècle, plus que jamais d'actualité. Pour le Sénégal et pour l'Afrique, il fut sans conteste un pionnier et un précurseur. Pour le monde tel qu'il est aujourd'hui, il reste un visionnaire. L'actualité de Senghor, c'est sa vision de la relation entre tradition et modernité, entre les réalités africaines et les valeurs universelles, c'est cette volonté constante de placer l'homme au cœur du développement et de l'action politique, c'est cette primauté de la culture, référence première de la politique, c'est la négritude, c'est la Francophonie, c'est le dialogue des cultures… Senghor est une référence centrale pour tous ceux qui opposent le dialogue des cultures au choc des civilisations, le multilatéralisme et la paix à la loi univoque de la force ".

Interview de l'ambassadeur des USA à Genève

Publié le, 23 avril 2004 par

"Le Président Bush s'est engagé «à assurer que les nations africaines soient des partenaires à part entière dans le commerce et la prospérité du monde»".

AMBASSADEUR KEVIN MOLEY, REPRESENTANT PERMANENT DES ETATS – UNIS AUPRES DES NATIONS UNIES

La Mission américaine publie de manière régulière un livre qui «cherche à mettre en évidence les nombreuses influences des institutions internationales de Genève sur la vie quotidienne des peuples à travers le monde ». « Cette cité demeure au cœur des efforts internationaux pour apporter une assistance humanitaire et promouvoir les droits de l'homme, le désarmement et le développement du commerce international ». L'Ambassadeur Moley nous a fait le plaisir de répondre à nos questions sans détours et revient sur l’importance toute particulière de la visite du Président Bush au Sénégal au mois de juillet dernier. Ce n’était pas uniquement cette image du Président américain devant la porte sans retour, mais également un engagement de l’ Etat le plus puissant de la planète.

«SENGHOR NE MOURA JAMAIS»

Publié le, 23 avril 2004 par

Par Jean Ziegler, Ecrivain, professeur de sociologie, intellectuel très engagé
Rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation

Léopold Sédar Senghor est resté dans ma mémoire telle une lumière puissante. J'ai eu la chance et le très évident honneur de le connaître et de discuter avec lui dans des circonstances et les lieux les plus divers. Dans sa bibliothèque personnelle d'abord, tout en haut du palais présidentiel à Dakar. A presque chacun de mes livres il demandait à me voir. A discuter avec moi des thèses que je développais. Et très souvent il me dit avec franchise, intelligence et souvent beaucoup d'humour chaleureux son désaccord. « Main basse sur l’Afrique » en particulier mais aussi « Les rebelles » ne lui plaisaient pas du tout. Il n’avait aucune connaissance réelle des mouvements armés de libération du Tiers monde. Leurs méthodes n’appartenaient pas à son monde.

Katherine Marshall

Katherine Marshall a une carrière de plus de trente ans dans le domaine du développement international, avec une expérience approfondie dans les régions de l'Afrique, de l'Amérique Latine et de l'Asie. Fervente militante de la dimension humaine du développement. Elle est en quelque sorte la " Pape de la Banque mondiale " en insufflant à l'Institution qu'elle défend merveilleusement une âme. Elle s'intéresse des questions genres, de la réduction de la pauvreté, de la prévention et la résolution des conflits, en allant au développement institutionnel, et à la cohésion sociale de même que de la problématique de la morale et de la religion dans le développement. Pour lier la parole aux actes, elle a envoyé tout récemment sa fille âgée de 23 ans en Afrique dans le cadre du Corps Américain pour la paix. Katherine Marshall est actuellement Conseillère du Président Wolfenshon et Directrice en charge du Dialogue pour le Développement des Valeurs et des Ethiques à la Banque mondiale..

Parmi les questions auxquelles le monde fait face aujourd'hui, il y en a peu qui ont une plus grande importance qu'un défi qui est souvent décrit en termes génériques ou technocratiques - la responsabilisation des femmes, la lutte pour l'équité genre ou l'égalité des opportunités éducatives. Mais derrière ces termes réside la clé à toute une série des changements sociaux, monumentaux, qui peut transformer la vie des plus démunis dans le monde et leur donner de l'opportunité et de l'espoir. Ce sont les cadeaux que nous espérons donner à tous nos enfants.