Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

LA MISSION DU SOUDAN REPOND A « CONTINENTPREMIER »

Publié le, 15 novembre 2004 par

“Le Gouvernement soudanais n’a jamais nié les violations des Droits de l’Homme au Darfour”

L’Ambassadeur adjoint aux Nations – Unies, M. El Sadig Al Magli
  • Le Soudan, était une terre d’asile depuis des siècles des pays africains.
  • Nous sommes un pays mosaïque, multiethnique et multiconfessionnel
  • La guerre, n’a rien à voir avec l’ethnicité et la religion.
  • Nous n’armons ni les rebelles, ni les milices. Alors, je vous renvoie la question : qui arme les rebelles ?

NOBEL POUR LA PAIX ET DE 7 POUR L’AFRIQUE QUI GAGNE

Publié le, 30 septembre 2004 par

Femme Noire, Femme Africaine, Ecologiste et secrétaire d'Etat à l'environnement et aux ressources naturelles du Kenya. Soixante quatre hivernages (64 ans), Wangari Maathai, a fait grandir l’arbre de la paix. Trente (30) millions d’arbres, plusieurs milliers d’employés au service de l’environmment. Telle est la prouesse de cette Dame, que le Prix Nobel de la paix basé à Oslo, a honoré en or, en diplôme, et 10 millions de couronnes suédoises, prix qu’elle recevra le 10 décembre prochain. « Pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix", c’est ainsi que le Comité du prix Nobel de la paix a justifié sur 194 candidats, son choix porté sur la biologiste et écologiste africaine, la kenyanne Wangari Maathai.

REPENSER L’IMAGE DE L’AFRIQUE

Publié le, 30 septembre 2004 par

Gorgui W. NDOYE

L’Eternel retour d’images et de stéréotypes, sur l’Afrique, l’Africain et les Noirs d’une manière générale, ne devrait – il pas interpeller les consciences des politiques, intellectuels, …sur toutes les latitudes. Ceci est un tableau peint depuis au moins 600 ans. Les pinceaux et les couleurs, ont semble –t- il résisté aux effets des Lumières !
La peur du diable et de la mort constituait l’univers quotidien de l’occidental qui a cru se réfugier vers un univers où « survivrait l’âge d’or perdu », ce paradis terrestre que Dante et Lulle placèrent successivement sur les bords de l’Indus et aux sources du Nil... Dans l’imaginaire de l’occidental chrétien, le Nil est identifié au Géon qui avec le Fison, le Tigre et l’Euphrate (l’ancienne Mésopotamie et l’actuel Irak), constituent les quatre fleuves du Paradis.

«Je trouve déplorable le fait de traîner un homme quelle que soit sa couleur»

  • Asile : pas d’options péremptoires
  • L’été est moins chaud que l’été dernier
  • La police doit être le reflet de la population
  • Bientôt une femme dans l’Etat – Major
  • L'importance accrue de la communication induit davantage de responsabilités

Mme la Présidente, vous avez demandé à des policiers suite à l’affaire "CHICO", de vous présenter des excuses. C’est quand même exceptionnel tout ça. Est ce à dire que vous étiez-fâchée ?

Ces excuses je les ai demandées vis à vis de la Collectivité genevoise comme des ressortissants étrangers et vis-à-vis de l’Institution policière elle-même. Oui j’étais aussi fâchée car vous savez que la police qui représente l’ordre et le respect a une image à défendre. Comment expliquez que des policiers fassent des démonstrations aussi douteuses. Sur le scénario, je trouve déplorable le fait de traîner un homme quelle que soit sa couleur, derrière une voiture. Je n’y vois que de la dérive.

Mme Micheline Spoerri

LA MISERE ET LA FAIM SONT UNE PRISON

Publié le, 30 septembre 2004 par

JACQUES CHIRAC*
Président de la République Française

NEW YORK - ETATS-UNIS - La misère et la faim sont une prison, une prison où plus d'un milliard de femmes, d'hommes et d'enfants consument leur existence. L'un des grands scandales de notre temps, c'est notre incapacité à les libérer de ces maux alors que nous en avons les moyens. Dans une époque de richesse et de progrès, nous ne pouvons nous résigner à être, par négligence voir par mépris, les complices de l'injustice qui leur est faite.

«CE N'EST PAS VRAI, L’AFRIQUE NE REGRESSE PAS»

Par Papa Djadji Guèye et EGWN


Joseph K. Ingram

Au lendemain de la clôture de la réunion annuelle de la B.M à Washington, son représentant à Genève nous en dit plus. Très détendu, ce canadien, alternant l’anglais et le français, connaît bien sa banque, l’Afrique et ses dirigeants comme les doigts de la main.

  • Environnement, pauvreté, chômage des jeunes, priorités pour le Président Wolfenshon
  • Annulation de la dette des pays pauvres « Oui » mais avec une augmentation à long terme des flux financiers, l’arrêt de la corruption et de la concussion…
  • La Suisse, avec la Banque Mondiale et le PNUD, va créer une plateforme pour la formation à distance en faveur des pays sous développés

Dans la bataille de la réduction de la fracture numérique, les innovations ne manquent pas. Un étudiant sénégalais en Suisse a, dans sa thèse, mis au point une solution efficace à moindre coût.

GENEVE - Alassane Diop, un ancien étudiant de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis vient de soutenir, avec la mention « Très Bien », une thèse à l’université de Genève en Suisse. Le thème de sa thèse a porté sur : « Étude et réalisation d’un laboratoire réel distant de télématique et réseaux pour l’enseignement en ligne ».

Ce laboratoire combine « le réel et le virtuel ». Les personnalités du monde scientifique, qui ont assisté à la soutenance, se disent convaincues que le travail de M. Diop est un moyen efficace pour réduire le fossé numérique.

Marcel Mikala - ONU-CHA

Au cours des dix dernières années, la République Centrafricaine (RCA) a été secouée par une série de crises politico-militaires récurrentes. Des mutineries et des tentatives de coups d'Etat se sont multipliées. Les dernières qui ont eu lieu le 25 octobre 2002, et qui se sont prolongées jusqu'au 15 mars 2003, ont été particulièrement meurtrières et dramatiques, tant par le nombre de victimes que par l'ampleur et l'étendue des dégâts. Plus du tiers du pays a été touché et plus des deux tiers de la population, soit 2 millions de personnes, ont été affectées.

Il n’est pas aisé de parler du Soudan, les rapports changent d’une personne à une autre, d’une organisation à une autre. A qui faire confiance ? L’Ambassadeur du Soudan à l’ONU, a nié toutes les allégations contre son pays, lors d’un déjeuner auquel il a convié notre directeur. Nous lui avons adressé des questions écrites, pour l’heure sans réponses. Annan parle de situation grave, Colin Powell a utilisé le mot génocide. Une forte délégation des Etats – Unis a réaffirmé cette semaine, face à la presse, la gravité de la situation avec comme conséquences la famine et la réduction de l’espérance de vie. L’UE, l’ONG Human rights watch, ne disent pas autre chose. En attendant d’aller sur le terrain, voici la lecture accablante de la situation des femmes et des filles faite par Mme Yakin Ertürk, rapporteuse spéciale de la Commission des droits de l'homme.

Par EGWN.

Genève compte 38,5% d'étrangers. Abritant sur son territoire un grand nombre d'organisations internationales, gouvernementales ou non, le canton de Genève, 430 000 habitants, compte 165 000 étrangers. Avec 15. 684 âmes, dont 1 000 sénégalais, les Africains représentent 9, 3% de la population résidente et 4% de l’effectif total de la Police. 90% des personnes présentant une demande d'asile en Suisse reçoivent une décision négative.

Confréries au Sénégal: La Tidjâniyya

Publié le, 30 septembre 2004 par

Par IBRAHIMA DIOUF.
E-mail :papaibou@bluewin.ch

L’islam est un et indivisible. Ses principales sources sont le Coran et les hadiths ( la tradition) du prophète Muhammad (Paix et Salut sur Lui).Du vivant du Prophète c’est à lui que les compagnons s’adressaient pour s’éclairer des questions liées à la religion. Il arrivait qu’on lui pose des questions en rapport avec la gestion quotidienne de la société. Ainsi il exerçait à la fois un pouvoir temporel et spirituel. Après sa disparition et des années plus tard nous assistons à la séparation de ces deux pouvoirs grâce à l’expansion de l’islam et surtout la remise en cause du pouvoir califal dans les contrées les plus éloignées.

A la veille d’une rencontre décisive entre le Sénégal et le Libéria qui s’est soldée par la victoire de 3 buts à 0 au profit des Lions de la Téranga et devant compter pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique et du mondial 2006, l’international sénégalais de football, El Hadji Diouf a été laissé en rade à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, à la suite de la notification de sa suspension de l’équipe nationale pour cause « d’indiscipline », a –t- on appris des radios dakaroises captées sur Internet. « 3 heures du matin passées, il ( Ndlr El Hadji Diouf), était encore en boîte au Dream Club, à Fann - Résidence, un quartier huppé de la Capitale sénégalaise» écrit « L’Info 7 », un quotidien dakarois alors que ses co – équipiers étaient en regrouprement à l’Hôtel Ngor Diarama. Le sélectionneur national le français Guy Stéphan n’a pas donné pour sa part plus de détails sur le comportement de Diouf considéré comme « l’enfant terrible du football sénégalais».


© photo: site.voila.fr
A Dakar, comme à Saint – Louis, sa région natale, les Sénégalais semblent apprécier la décision du Français.

« Les Américains ont négligé la pluralité et l’identité de la société irakienne chapeautées par un nationalisme fort »

Docteur en Sciences religieuses et sociales, auteur, chercheuse au CNRS - "Monde iranien", Sabrina MERVIN (1958), est depuis le 4 septembre 2004, rattachée à l'IFPO à Beyrouth.(lire l'interview)

Comment expliquez vous les difficultés de la coalition anglo-américaine de venir à bout de la rébellion irakienne?

La situation irakienne est devenue très complexe, et les éléments qui concourent à produire ces difficultés s’imbriquent, s’enchevêtrent : les facteurs locaux et régionaux, la société irakienne dans sa pluralité, les partis politiques et les partis que j’appellerai partisans d’un leader, les groupes islamiques, sunnites et chiites, les solidarités tribales, etc. Le tout étant paradoxalement chapeauté par un nationalisme fort et une identité irakienne que les Américains ont négligé.


© photo: Oumma.org

Par DIOP Moussa
Université Paris-Dauphine

En l’espace de deux semaines d’intervalles, deux reportages diffusés respectivement sur M6 et France 2, ont porté sur les plates-formes téléphoniques (PCCI, Call Center) qui fleurissent au Sénégal. Le développement que connaissent ces « call-center » participe aux mouvements d’externalisation de certaines entreprises françaises, européennes en générale et qu’il est convenu aujourd’hui, de cacher pudiquement sous le vocable de « délocalisation », née de la mondialisation.