Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par EGWN

GENEVE - Les campagnes de vaccination antipoliomyélitique avaient été suspendues dans divers Etats du nord du pays, dont l'Etat de Kano, en août 2003 à la suite des préoccupations exprimées par certaines personnalités concernant l'innocuité du vaccin antipoliomyélitique oral. Au 3 août, le Nigéria a notifié 430 cas de poliomyélite depuis le début 2004. C'est ce pays qui constitue le risque le plus important dans l'optique de l'éradication mondiale de la poliomyélite à fin 2004. Les principaux partenaires de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, ont salué dans un communiqué rendu public, cette semaine à Genève, la reprise des campagnes de vaccination antipoliomyélitique dans l'Etat de Kano au Nigéria.

L'Initiative réaffirme, par ailleurs, son engagement à appuyer les autorités de l'Etat de Kano, les dignitaires traditionnels et religieux ainsi que le Ministère nigérian de la Santé afin que le pays puisse interrompre la transmission du poliovirus d'ici la fin de l'année.

La décision de l'Etat de Kano de vacciner les enfants contre la poliomyélite intervient, selon l'OMS, à un stade crucial du programme d'éradication. En effet, l'Afrique subsaharienne est actuellement menacée par la plus importante épidémie de poliomyélite de ces dernières années. Le nombre de cas enregistrés depuis le début de l'année est cinq fois plus élevé qu'au cours de la même période de 2003 (483 cas contre 95) en raison de la flambée provenant de l'Etat de Kano et des Etats voisins.

La reprise des campagnes de vaccination dans l'Etat de Kano, dont la première tournée a commencé le 31 juillet et prend fin aujourd'hui, est l'une des mesures nécessaires pour interrompre la transmission de la poliomyélite au Nigéria et empêcher la propagation internationale du virus. Trente des 37 Etats du Nigéria sont infectés. Des campagnes de haute qualité dans l'ensemble du pays et en particulier dans l'Etat de Kano et dans les Etats voisins au cours de journées nationales de vaccination qui auront lieu de septembre à novembre seront au coeur des efforts plus larges visant à éviter une propagation ultérieure de la poliomyélite, souligne l'OMS. Le rétablissement de la confiance des gens concernant l'innocuité du vaccin antipoliomyélitique oral sera déterminant pour assurer que tous les enfants soient vaccinés.

Depuis le 30 juin 2004, tous les voyageurs internationaux se rendant au Nigéria doivent se protéger en mettant à jour leur vaccination antipoliomyélitique, comme le prévoit l'OMS dans Voyages internationaux et santé. L'OMS a également engagé une procédure de consultation avec des experts afin d'évaluer les mesures complémentaires qui pourraient s'imposer pour éviter une propagation internationale ultérieure du poliovirus sauvage à des pays et à des zones exempts de poliomyélite, poursuit le communiqué.