Ont collaboré à ce numéro

 Alpha Ayandé
 Amadou Bâ
 Axelle KABOU
 Blaise Lempen
 Fesman III
 Gilles Labarthes
 Ibrahima Faye
 IDE
 IKER CASILLAS
 Khadim Ndiaye
 les Intrigants
 Mamoussé DIAGNE
 Mamoussé DIAGNE,
 Michel Sidibé
 Ousmane Sow HUCHARD
 Prix Vasco Sanz
 Salam Sall
 Sandrine Salerno
 Solène MATSUSHITA
 Thônex art spectacle
 UIP,Etat de Genève,
 Université de Pékin

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

L’AFRIQUE ET LA GOUVERNANCE MONDIALE : LES TERMES D’UN DEBAT

Publié le, 21 février 2011 par Mamoussé DIAGNE,

S’adressant le 24 septembre à la communauté internationale du haut de la tribune des Nations Unies à New York dans le cadre du débat général de la 65e Assemblée générale de l’ONU, le président de la République du Sénégal, terre d’accueil de ce Festival a fait, entre autres, deux déclarations. Il a annoncé l’évènement qui nous réunit et qui marque la volonté d’ouverture de l’Afrique au monde ; mais il a surtout consacré l’essentiel de son intervention au thème de la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale. Je veux voir dans la conjonction de ces deux déclarations la pertinence de notre thème et de sa place particulière dans le Colloque. Et parce que nous traitons de la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale, j’emprunte un raccourci.

RENAISSANCE AFRICAINE : LE MOT ET LA CHOSE.

Publié le, 22 février 2011 par Mamoussé DIAGNE

Toutes celles et ceux qui sont présents en ce lieu et à cet instant sentent passer le souffle puissant de l’histoire. Ils ont la claire conscience d’être des privilégiés : en se confrontant à des questions vitales que le siècle pose à toutes les parties de la planète, et en tentant d’y apporter des réponses pour la communauté africaine et sa diaspora, ils agissent au nom de tous ceux qui, pour une raison ou pour une autre sont absents mais fondent tous leurs espoirs sur les résultats de leurs rencontres. C’est ce qui fait de nous tous, ici, réunis des chargés de mission, lorsqu’il s’agit de donner sens et contenu à l’idée de renaissance africaine sur cette portion la plus occidentale du continent où un cinéaste a filmé le soleil qui la bénit longuement avant de plonger dans la grande mer. Ici, se marient la parole ancienne venue des bords du Nil où chaque matin Osiris renaît dans toute sa gloire et les négrospirituals de nos frères qui résistèrent à la mort. Notre privilège vient de ce qu’une telle rencontre solennelle célèbre une renaissance, singulièrement la « Renaissance africaine ».

RENAISSANCE AFRICAINE ET ETATS UNIS D’AFRIQUE

Publié le, 21 février 2011 par Prof. Abdou Salam SALL, Ancien Recteur UCAD

Il me plaît particulièrement de féliciter le Prof. Iba Der Thiam pour son engagement pour la cause Africaine et la dignité des noirs. Il est clair que l’humanité toute entière lui reconnaîtra, dans son histoire, d’avoir organisé le forum du 3éme FESMAN sous le leadership du Président Me Abdoulaye Wade.

RENAISSANCE AFRICAINE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES.

Publié le, 22 février 2011 par Prof. Abdou Salam SALL, Ancien Recteur UCAD

Il est clair qu’en ce 21ème siècle, nous ne pouvons imaginer le développement de l’Afrique sans l’apport de la Science et de la Technologies (ST) dans tous les secteurs d’activités. La mondialisation et les évolutions technologiques aidant, de grandes évolutions se sont produites (1).

Rapport- IIIème FESTIVAL MONDIAL DES ARTS NEGRES 10 - 31 DECEMBRE 2010

Publié le, 21 février 2011 par Pr IBA DER THIAM

« La voie la plus courte, pour aller vers l’avenir,

 Aimé CESAIRE

 

est celle qui passe, toujours, par l’approfondissement du passé ».