Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Frédéric Burnand – (SWISSINFO)

GENEVE- En matière de discrimination raciale, la Suisse assure redoubler d'efforts et profiter des relais cantonaux. Mais à l'ONU comme du côté des ONG, on souhaiterait un pouvoir central plus fort.

C'est un défi qu'affronte chaque fois la diplomatie suisse devant des instances internationales: expliquer les rouages du fédéralisme, le poids des cantons et la difficulté à mettre en place des instruments nationaux forts.
Ce constat s'est une nouvelle fois vérifié ce lundi, à l'occasion du passage de la Suisse devant le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD), un organisme chargé de surveiller la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies ad hoc.
Ce lundi, la délégation suisse menée par l'ambassadrice Christine Schraner Burgener s'est efforcée de convaincre le Comité des efforts accomplis par rapport aux précédents passages de la Suisse devant les instances onusiennes de Genève. Des représentants cantonaux genevois, vaudois et zurichois sont même venus présenter leurs expériences sur ces questions.