Ont collaboré à ce numéro

 AfricanManager
 Comité Olympique
 Courrier Internat.
 Dr Bakary Sambe
 Dr Djibril DIOP
 Kaaw Toure
 Mamadou Ndao
 SEN 24 Heures
 SG. Ban kI Moon
 Tribune de Genève
 Walfadjri

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Durcissement des conditions de l'Asile en Suisse: Henri Dunant reconnaîtrait-il son pays?

Publié le, 30 juillet 2013 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

 

Le peuple suisse a accepté à 79% contre 22% des votants la révision de la Loi sur l'Asile. Le taux de participation est de 39%. Cette révision a été commanditée par l'ensemble des partis politiques helvétiques à l'exception des Verts. Le parti socialiste qui y était opposé, a mené une campagne plus que timide, notons que la Ministre fédérale en charge du dossier est issue des rangs même du parti socialiste, de même le Conseil fédéral soutenait ce dossier. Mme Simonetta Sommaruga a soutenu que la révision permet «d'assurer la crédibilité de la politique d'asile».  

L'Italie, ce pays où il fait bon être raciste !

Publié le, 30 juillet 2013 par GAD LERNER

 Par GAD LERNER – LA REPUBLICA

La ministre noire Cécile Kyenge a de nouveau été victime d'un acte raciste : des jets de bananes en plein meeting. Trop c'est trop, s'insurge l'éditorialiste Gad Lerner, pour qui la banalisation de la xénophobie est une redoutable arme politique.

 

Maintenant ça suffit. Les offenses et les menaces à l'encontre de la ministre Cécile Kyenge ne sont plus supportables. Elles déshonorent notre pays et appellent une réponse collective ferme. Si nos dirigeants ne parviennent pas à expulser les racistes des institutions – comme le laisse penser l’inamovibilité du vice-président du Sénat, Roberto Calderoli [qui a comparé Cécile Kyenge à un orang-outan], protégé par son parti - chacun d'entre nous devra se mobiliser.