Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Photo (Ndiaga Mbaye et Hamidou Dia)

Par Hamidou DIA, écrivain et philosophe

DAKAR- Il y a deux ans - le 13 février 2005 - disparaissait un des derniers authentiques princes de la musique traditionnelle sénégalaise : nous voulons parler du Maître de la parole : Ndiaga Mbaye.

Il a mérité incontestablement de notre Nation, cet homme qui inlassablement a chanté la Vertu et les valeurs qui firent la gloire du Pays.

Hommage à Seydou KANE: ''L’IMPOSSIBLE DEUIL''

Publié le, 13 février 2007 par

Par BÂ Kassoum Sidiki
ForumDiaspora - al-moultaqa

Des pannes répétées d’ordinateur au point de le changer , une ferme volonté de ne pas dénaturer l’hommage dû à un grand homme en utilisant le clavier anonyme d’un cybercafé où bruits et massification d’internautes pouvaient rompre mon recueillement ont fait que c’est maintenant que je parle de celui qui n’est plus là mais présent parmi nous, dans nos cœurs et dans nos esprits : Saïdou KANE.
La silhouette alerte et longiligne, l’œil extrêmement vif et pénétrant du regard les synergies possibles, l’intelligence toujours en éveil qui cerne d’emblée les finalités d’un projet, les enjeux d’une situation, le rapport de forces : tel était l’homme.
C’est un esprit qui nous quitte au point qu’il est difficile de trouver la révérence juste. Ce digne fils du Fouta, ce noble peulh, synthèse généalogique des grandes familles BÂ, KANE, WANE, LY, etc. jaugeait les faits dans le sens qu’ils portent, dans l’avenir qu’ils dessinent dans les contours de leur actualité, dans l’espoir qu’ils permettent au sein de l’âme meurtrie du monde.

L'ETHIQUE AUJOURD’HUI

Publié le, 13 février 2007 par

Par Kéba Mbaye , *Ancien Président de la Cour suprême Ancien Président du Conseil constitutionnel Ancien Président de la commission d'éthique du CIO

‘Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle’, avait dit Amadou Hampathé Bâ. Le regretté Kéba Mbaye, est de ces illustres qui emportent, toujours, dans leur tombe une partie de ce que l'Humanité aurait souhaité qu'ils lui léguassent. Heureusement, par la magie des archives, Wal Fadjri a pu se procurer la copie d'une allocution, la dernière, peut-être, que Kéba Mbaye a eu à prononcer en public. C'était à l'occasion de la rentrée académique 2005-2006. L'Université avait porté son choix sur l'ancien Président de la Cour suprême pour prononcer le cours inaugural. ‘L'éthique, aujourd'hui’, était le thème de ce cours. " Tout à l'heure en entrant dans la salle, j'ai cru déceler un certain regard, une interrogation. Pourquoi cette mise ? J'emprunte le mot ‘mise’ au vocabulaire d'un humoriste congolais, Joe Ballard.