Ont collaboré à ce numéro

 Amb. Coly SECK
 ECOFIN
 FIFDH
 Jean-Pelé FOMETE
 M S F
 NATIONS UNIES
 RABIA

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 Depuis début janvier, les violences qui ont dégénéré dans les régions du Centre Nord et du Sahel au Burkina Faso ont causé la mort de dizaines de personnes et le déplacement de milliers d’autres. Les déplacés, qui ont fui vers les villages les plus proches, ont besoin d’aide en urgence.

« Nos villages ont été brûlés »

Des machettes, des armes à feu, la fumée des maisons qu’on brûle. Voilà les derniers souvenirs qu’ont emporté beaucoup de déplacés des hameaux qu’ils habitaient.  « J’étais en brousse, c’est là qu’ils m’ont attrapé », raconte Dicko, 17 ans, blessé à l’oreille et au crâne. « Ils voulaient savoir où se cachent mes amis. Mais j’étais seul ! Ils m’ont frappé avec leur machette puis ils m’ont mis à terre. Lorsqu’ils se sont éloignés, je me suis enfuit au village pour retrouver mes parents. Mais notre maison était brûlée ! Heureusement, nous étions ensemble avec toute ma famille. Nous avons continué pour arriver jusqu’ici au camp de Barsalogho ».