Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Khadim NDIAYE, Philosophe

Parmi les débats en cours dans le milieu universitaire, en Europe, Afrique et Amérique, il en est un qui fait rage depuis quelques années et qui continue de l’être. Il s’agit de la confrontation entre ceux qui sont appelés africanistes eurocentristes et le groupe d’intellectuels désignés du nom d’afrocentristes, en majorité composés d’Africains et d’Africains Américains, et qui envisagent d’émanciper l’histoire de l’Afrique de la vision eurocentriste. Les bases du mouvement afrocentriste ont été en grande partie posées par le savant sénégalais Cheikh Anta Diop (1923-1986) dont les travaux avaient pour but de renverser le paradigme hégélien (l’Afrique est un continent anhistorique) et de redonner une conscience historique aux Africains.