Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

LES DESSOUS DE L’ACTIVISME DE LA CHINE EN AFRIQUE

Publié le, 12 décembre 2005 par

Par Dr Abdou FALL*, Correspondant permanent à Toulouse
abdoufall@hotmail.fr


Avec la récente reconnaissance de la Chine populaire par le Sénégal et sa rupture simultanée avec Taiwan, il ne reste plus que six pays africains à entretenir des relations diplomatiques avec Taipeh : Le Burkina Faso, la Gambie, le Malawi, le Swaziland, Sao Tomé et Principe et le Tchad. Il semblerait tout de même que certains d’entre eux entretiennent des « contacts » avancés avec la grande Chine.

A l’assaut de l’Empire du Milieu

Publié le, 12 décembre 2005 par

Par Emilya CERMAK

En visite en Chine, notre rédactrice donne ses impressions du pays de Mao.

BEIJING- Que ce soit dans le domaine des faits divers, des catastrophes naturelles, ou des exploits technologiques, la Chine envahit chaque jour nos tabloïds. Mais que se cache-t-il réellement derrière ces pages de papier glacé ? Nous avons décidé d’aller voir de plus près qu’est-ce que l’empire du Milieu réservait aux curieux qui voulaient s’en approcher de plus près. Notre visite fut plus un parcours touristique qu’une réelle investigation sur le terrain et pourtant… certains éléments témoignent d’eux-mêmes.


Le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays rompues sous Abdou Diouf, n’ont rien à voir avec la volonté sénégalaise, bien affichée, de jouer dans le Concert des Grands au sein du Conseil de sécurité. Cheikh Tidiane Gadio, ce docteur en communication, ministre d'Etat en charge des affaires étrangères et de l'Union Africaine, veut que personne n’en doute. Alors devant la représentation nationale il donne le mot d’ordre: « Ne mentionnez plus Conseil de sécurité parce que ce n'est pas cela qui motive le Sénégal ». Qu’est ce qui a donc motivé Abdoulaye Wade?