Ont collaboré à ce numéro

 CERIM
 ECOFIN
 Edition
 FMI
 HRW
 M. Brian T. NEUBERT
 Mme Audrey Azouley
 OMS
 RADDHO
 UE
 UIP
 UNIS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

La fondation Bill & Melinda Gates a fait part, fin janvier, de son intention de contribuer au plan d'investissement extérieur de l'UE.

La fondation Gates contribuera à hauteur de 50 millions de dollars (40,9 millions d'euros) de financement, et de 12,5 millions de dollars (10,2 millions d'euros) d'assistance technique, à des projets d'investissement dans le secteur de la santé en Afrique, par le truchement de l'UE, afin d'améliorer les investissements durables en Afrique. Cette mise en commun des ressources vise à attirer de nouveaux investissements privés en faveur de la réalisation des objectifs de développement durable et permettra d'accélérer la montée en puissance des projets au mérite avéré. La Commission européenne salue ce soutien résolu aux efforts qu'elle déploie en faveur du développement durable en Afrique et assortira cette contribution d'une autre enveloppe de 50 millions d'euros.

L’Algérie et Cuba ont signé, ce mardi, un accord bilatéral en vertu duquel l’Ile sera approvisionnée en pétrole algérien sur les trois prochaines années, en échange de l’envoi d’un nombre important de médecins cubains dans ce pays d’Afrique du nord. La baisse de l’approvisionnement en pétrole à partir du Venezuela, ces dernières années, a poussé le gouvernement cubain à se tourner vers l’Algérie pour subvenir à ses besoins en énergie. En 2017, par exemple, Cuba a importé 2,1 millions de barils de pétrole algérien.

De son côté, l’Algérie fait face à une grave crise au niveau de son système de santé. Les médecins résidents étant en grève depuis environ trois mois. Ajouté à cela, la crainte d'un départ massif des médecins algériens vers la France. Ceci, en raison d’un décret exécutif français permettant, depuis novembre 2017, aux médecins étrangers d’obtenir une autorisation d’exercice « temporaire » dans le pays.

A noter, par ailleurs, qu’un tel accord n’est pas nouveau pour Cuba. Le pays avait, en effet, déjà envoyé plus de 13 000 médecins au Venezuela en 2004. En contrepartie, 53 000 barils par jour, était destiné à l’île.

Remarques du FMI sur l'économie africaine

Publié le, 19 février 2018 par FMI

Le ralentissement de l’activité économique qui a touché la majeure partie de l’Afrique subsaharienne s’atténue, mais la situation de la région reste fondamentalement difficile. Le taux de croissance devrait atteindre 2,6 % en 2017, mais ce rebond s’explique principalement par des facteurs ponctuels, notamment le redressement de la production pétrolière au Nigéria et l’atténuation de la sécheresse en Afrique orientale et australe, et par une amélioration relative de la conjoncture extérieure. Même avec cette embellie, la croissance dépassera à peine le taux de croissance démographique. Un tiers des pays de la région continuent d’enregistrer des taux d’au moins 5 %, mais dans 12 pays de la région, qui abritent plus de 40 % de sa population, le revenu par habitant devrait diminuer. En 2018, la croissance devrait continuer de se redresser et atteindre 3,4 %, mais les incertitudes qui entourent actuellement la politique économique au Nigéria et en Afrique du Sud freinent son élan, et elle ne devrait pas progresser davantage en 2019. Dans beaucoup de pays qui connaissent une expansion plus rapide, la croissance continue d’être tributaire des dépenses publiques, ce qui alourdit la dette et son service.