Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Clin d’oeil : LA MISSION FINLANDAISE A GENEVE

Publié le, 31 juillet 2004 par

Son Excellence M. Vesa Himanen « La Finlande cultive un partenariat privilégié fondé sur la cohérence et le long terme avec les pays du Sud»

Par Cécile QUAN

Pays pauvre jusqu’en 1945, la Finlande n’a pas eu de passé colonial. Un peu méconnu des Africains surtout francophones, ce pays a connu un développement économique fulgurant. Pourtant la Finlande n’a rien renié à son histoire et aux côtés des Africains lutte modestement et avec détermination pour une mondialisation plus humaine. Que connaissons-nous de la Finlande ? Ce pays scandinave situé au Nord de l’Europe dont la population - d’un peu plus de 5,2 millions d’individus - jouit d’un niveau de vie fort enviable. Rien ne vaut un micro-trottoir en ville pour palper une certaine réalité ou représentation collective.

Bécaye Amalah Traoré, Conseiller technique Ministère des Affaires étrangères, coordonnateur du projet TOKTEN du PNUD au Sénégal :

Par El Hadji Diouf, Rédacteur en Chef

Nous revenons dans cette interview sur le projet TOKTEN (Transfer of Knowledge Through Expatriate Nationals :Transfert de connaissance par l’intermédiaire des nationaux expatriés), initié par le Programme des Nations – Unies pour le développement en accord avec certains pays. Notre interlocuteur explique l’expérience sénégalaise qui pourrait faire tache d’huile dans le reste du Continent. Il assure que l’Afrique a besoin de ses fils et le projet TOKTEN peut soutenir le développement économique de nos pays.