Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Pape Djadji Guèye

Des psycholinguistes s’accordent sur le fait que les enfants sont capables d’apprendre de manière naturelle plusieurs langues quelle que soit leur origine. A la différence des personnes d’un certain âge, les enfants avant l’âge de dix ans apprennent de façon intuitive de la même manière qu’ils acquièrent la langue maternelle. A ce stade aucun effort particulier n’est requis de la part de l’enfant. Le débat est vif, et les parlementaires ne manquent pas de propositions. Les parents d’élèves et les enseignants ont aussi leurs idées sur le projet de loi visant à établir l’enseignement de l’anglais en marge de l’apprentissage du français à l’école primaire au Sénégal.La crainte d’un bourrage de l’esprit de l’enfant dès le bas âge installe chez les parents d’élèves et, encore chez les enseignants (professionnels supposés polariser une clairvoyance et un discernement sans conteste), des doutes quant à la nécessité d’introduire le bilinguisme à l’école primaire.