Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

BENJAMIN STORA, Ecrivain, Spécialiste du Maghreb Arabe

Présent à Genève à l'occasion d'un colloque organisé les 3 et 4 septembre par la Croix rouge sur " L'histoire comme arme de guerre : l'instrumentalisation du passé en situations de crise", Benjamin Stora, spécialiste de renommée internationale, écrivain, professeur des universités, a accordé à " Continentpremier" cette interview exclusive où il parle de l'injustice faite aux " Tirailleurs Sénégalais ", de même il donne son avis sur la décision chiraquienne de faire d'Alger la Capitale de la France libre. Il analyse par ailleurs les enjeux de la présence de Jacques Chirac le 1er novembre 2004 à Alger date marquant au demeurant, le cinquantième anniversaire de l'acte fondateur de la Nation algérienne.

"JE ME SENS SOLIDAIRE AVEC LES TIRAILLEURS"

Publié le, 31 août 2004 par

Monsieur RAYMOND LEGRAND, Officier de l'armée française en Algérie

(BLONAY - Vaud - Suisse). " Le paradoxe d'un pays comme la France, c'est d'avoir un comportement colonial qui différenciait les Blancs et les Noirs, mais qui quand elle ouvrait les portes de l'armée, l'ouvrait de manière assez démocratique. Sur 700 élèves officiers de ma promotion, il y avait 12 à 20% d'Africains du Nord et d'autres de l'Afrique Occidentale Française et de l'Afrique Equatoriale Française" nous renseigne M. Legrand. A l'école des officiers, notre interlocuteur, a partagé, la même promotion que l'actuel ministre français des anciens combattants, M. Hamlaoui Mekachara, de même qu'avec des Africains de diverses origines.


LE VIEUX NEGRE ET LA MEDAILLE

Publié le, 31 août 2004 par

Par Abibou Diallo, Responsable Desk Afrique

Dans l'histoire contemporaine française, très peu de place a, jusqu'à présent, été réservé au rôle des troupes coloniales (africaines et asiatiques), durant les deux guerres mondiales. La mention de ces troupes dans les livres scolaires et d'histoire tient une part congrue, voire inexistante dans bien des ouvrages dits " officiels ". Il est vrai que la construction d'une histoire officielle nationale est souvent largement sélective et la France n'échappe pas à la règle. Bien des pages sombres de l'histoire récente française (colonisation, politique des travaux forcés, gouvernement de Vichy, déportation des juifs, guerre d'Algérie…) ont pendant longtemps été victime d'une amnésie collective et étatique. Le " devoir de mémoire " (terme très à la mode dans les médias hexagonaux) est remplacé dans ces cas là par le " devoir de l'oubli " : cachez-nous ces événements que nous ne saurions voir !