Ont collaboré à ce numéro

 CONTINENTPREMIER
 M. ADAMA DIENG
 MME Angèle DIABANG,
 MME Ngoné NDOUR
 NATIONS UNIES
 Novartis
 OMS
 OMS, ALERE
 PALEO FESTIVAL
 Pr.Amsatou S. SIDIBE
 RAUL PAZ
 Youssou NDOUR

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Trois questions à ADAMA DIENG, Secrétaire général adjoint de l’ONU, lauréat du Prix pour la Paix, l’Espérance et la Liberté : « La résurgence des génocides est l’un des plus grands défis de l’Humanité »

 

GENEVE- (Nations-Unies)- A l’occasion de son 70e anniversaire, l’association internationale pour la défense de la liberté religieuse (AIDLR) qui a organisé le sommet mondial sur « Religion, Paix et Sécurité » (Genève 23-25 novembre 2016), a établi le Prix pour la Paix, l’Espérance et la Liberté  dont le premier récipiendaire est Adama Dieng juriste de renommée internationale, Conseiller spécial du Secrétaire de l’ONU pour la prévention contre le génocide. Dans cet entretien Adama Dieng explique le soutien onusien à cette association au statut consultatif, son sentiment sur Antonio Gutteres et l’importance du prix qui lui a été décerné.

Pr Amsatou Sow Sidibé tance Me El hadji Diouf et interpelle le Président Sall

Publié le, 25 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

  tyle type="text/css">

Violences faites aux femmes, terrorisme, Islam confrérique, retrait de la loi sur la parité proposé par Me El Hadji Diouf, appel au dialogue politique du Président Macky Sall, Madame Amsatou Sow Sidibé, professeure de droit à l'Université de Dakar, présidente du parti Car Lenen à coeur ouvert, à Genève, avec le magazine panafricain ContinentPremier.Com.

 

GENEVE- (Suisse)- En ce 24 novembre, journée mondiale contre les violences faites aux femmes, Pr Amsatou Sow Sidibé, a fait état de son indignation contre ce fléau mondial. Très impliquée dans l'adoption de la loi sur la parité dans son pays pour avoir vu cette dernière naître dans son bureau par l'écriture des articles de la loi, elle s'en prend très vertement à l'avocat politicien Me El Hadji Diouf qui propose d'amender la loi sur la parité qui n’aurait selon lui « aucun sens ». Agacée, Amsatou Sow Sidibé ne mâche pas ses mots : « El Hadji Diouf est un provocateur qui trouvera sur son chemin les femmes ». « Il fait dans la provocation, on ne peut pas comprendre son attitude.», martèle –t- elle avant de rappeler la  marche historique des femmes vers le Palais de la République pour avoir plus de droits.