Ont collaboré à ce numéro

 BBC
 ESC Grenoble
 La Redaction
 M. Mamoussé DIAGNE
 Nations Unies

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Alors que vient de s’achever à Genève (le 10 décembre) la 32ème Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, les conflits armés en cours à travers le monde continuent d'infliger l'horreur et la souffrance aux civils innocents dans les pays en proie aux conflits. Il est également regrettable que la souffrance soit perpétrée par ceux ayant pour principale obligation de respecter les règles relatives à la conduite des conflits armés, en particulier la protection des civils et le ciblage exclusif des objets d'utilité militaire. Les récents événements à Kunduz en Afghanistan, où des civils ont perdu la vie et un hôpital a été partiellement détruit, appellent nos efforts concertés pour s'assurer qu'en déclarant ou en menant des conflits armés, l'un de nos objectifs principaux soit de minimiser les pertes en vie humaine. En effet, ce qu’il s'est passé à Kunduz n'est pas un cas isolé. Au Yémen des attaques incessantes sur des structures médicales ont été dénoncées par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). En Syrie, des installations sanitaires ont aussi été attaquées par les Forces syriennes et alliées. Nous continuons de voir des développements similaires dans d’autres pays touchés par des conflits comme le Nigeria, la République centrafricaine, le Soudan du Sud, et ailleurs. Ce qu’il y a de commun à toutes ces régions est que les civils sont touchés de façon indiscriminée et dans la plupart des cas, ils paient de leur vie.