Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Biram Dah ABEID*

Naples le 14 février 2009) Le Maghreb, à l’instar du monde Arabo Musulman, est traversé par des courants et idéologies à fortes connotations culturelles et religieuses intimement liées à une large et systématique culpabilisation de l’Occident Judéo-chrétien perçu comme source de décadence, de morcellement et d’affaiblissement des Oumma Arabe et / ou Islamiques. Et à l’image de sa nourrice, l’Orient, il est un terrain ou s’expriment la violence et l’extrémisme religieux sous un angle assez large. L’une des résultantes de cet expression est la nébuleuse de mouvements jihadites armés et leurs confrontations meurtrières avec les différents pouvoirs centraux de la sous région maghrébine.

Le Conseil des droits de l'homme lors de sa session extraordinaire sur «les graves violations des droits de l'homme dans le territoire palestinien occupé, y compris la récente agression dans la bande de Gaza occupée» a entendu les différentes délégations. Lire ce document qui relate l'ambiance des discussions onusiennes.
 
Dans une déclaration liminaire, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Mme Navanethem Pillay, a notamment insisté pour que le cessez-le-feu demandé hier par le Conseil de sécurité soit immédiatement mis en œuvre. Elle a souligné que si les attaques aveugles à la roquette contre des cibles civiles israéliennes sont illégales, la responsabilité d'Israël de s'acquitter de ses obligations internationales est totalement indépendante du respect par le Hamas de ses propres obligations. Les obligations des États à l'égard des civils ne sont pas soumises au principe de réciprocité, a-t-elle insisté. Elle a qualifié d'inacceptables les frappes israéliennes contre des installations clairement marquées du sigle de l'ONU, où des civils avaient cherché refuge. Elle a souhaité le déploiement d'observateurs des droits de l'homme tant en Israël que dans le territoire palestinien occupé. 

Devant l'ampleur du phénomène de l'exploitation sexuelle, tant au niveau européen qu'international - traite des êtres humains à des fins de prostitution, de pornographie, tourisme sexuel - aussi bien des adultes que des enfants, il est essentiel que l'ensemble de la Communauté Internationale (société civile et gouvernements) puisse s'unir autour d'une journée, a plaidé dans un communiqué le Groupe International de Paroles de Femmes (G.I.P.F). Pour cette association il s'agit en une journée de mobiliser, sensibiliser, informer les gouvernements, les institutions et le public, sur cet asservissement sexuel.

DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE

Publié le, 15 février 2009 par

La Cour et la Commission, l’urgence d’une clarification

MONTREAL : Chevauchement, préséance, conflits de compétence. Entre la Cour africaine des droits de l’homme  basée en Tanzanie  et la Commission africaine domiciliée en Gambie, l’urgence finalement de la clarification se signale aujourd’hui comme une nécessité absolue d’une bonne applicabilité des droits de l’homme en Afrique. Tel est le constat de juristes canadiens de l’organisation Droits et Démocratie créée en 1988 qui viennent de publier au terme d’un séjour deux années en Gambie à la Commission africaine des droits un ouvrage intitulé « Défendre les droits humains en Afrique : Points de vue sur la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples ».

 
Madické Niang, ministre de la Justice a présenté le vendredi 6 février 2009 devant le Conseil des droits de l'Homme la politique publique du Sénégal en matière de démocratie et de droits humains. Soixante pays ont pris la parole pour féliciter le Sénégal ou l'inviter à déployer plus d'efforts dans la concrétisation et l'ancrage des droits.