Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Le vendredi 12 octobre fera date pour les victimes sud-africaines du régime de l’apartheid: après près de deux ans d’attente, une cour d’appel des Etats Unis a pris une décision en leur faveur dans le cadre d’une plainte en dommages et intérêts qui les oppose à 23 entreprises et banques étrangères, dont le Credit Suisse et l’UBS. La cour a en effet déclaré leur plainte recevable, infirmant ainsi le jugement en première instance rendu en novembre 2004 par le juge Sprizzo. C’est un succès marquant pour les victimes de l’apartheid, obtenu de haute lutte, ainsi que pour les défenseurs des droits humains.

Nuremberg, ville des droits humains
Stigmatisée par son passé historique et honnie jadis par la communauté internationale, la ville de Nuremberg s’est débarrassée de ce lourd fardeau qui pesait sur ses épaules. En effet, le 19 septembre 1935, les Nazis votaient les « Rassengesetze », les lois raciales anti-discriminatoires. Même si ces lois visaient en premier lieu les Juifs, elles ont été appliquées aux minorités noires vivant en Allemagne sous le vocable de « Rheinlandsbastarde» ou «Bâtards de la Rhénanie » qu’Hitler fera en partie stériliser afin qu’ils ne puissent pas « continuer à se reproduire », le procès de Nuremberg sous l’égide des Alliés marquera aux fers rouges cette ville.