Ont collaboré à ce numéro

 CIO-Lausanne
 Fondation Merieux
 GHI
 Handicap Internation
 M. Adama DIENG
 M. Al Amine KEBE
 M. Jean P LACROIX
 M. Mankeur Ndiaye
 M. Zak Alfa Jallow
 Min., Alioune SARR
 OMS
 ONU
 Pdt MACKY SALL
 UEMOA
 UNISDIR

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Le Chef de l’État sénégalais a dénoncé devant la tribune des Nations Unies, à New York, l’indicible amalgame des musulmans et de l’Islam au terrorisme, comme il a déchiré les stéréotypes sur les descendants africains en fustigeant le racisme anti Noir mère de l’esclavage et de la colonisation. Il a aussi en tant que fier Africain fustigé des relations internationales et commerciales asymétriques. Comme attendu, le premier des Sénégalais a déploré l’émotion à géométrie variable pour dire au monde de protéger les Rohyngias de Myanmar, ces musulmans victimes de nettoyage ethnique proche d’un génocide.

NEW YORK- (Envoyé spécial)- Le Président Macky Sall, Chef de la délégation sénégalaise à la 7eème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, a tenu, hier, le mercredi 20 septembre 2017, un discours courage, pragmatique, généreux et humaniste exprimé avec conviction et dans une parfaite éloquence. Après les l’introduction diplomatique saluant Antonio Guterres, le Secrétaire général de l’ONU pour la réussite de sa mission à la tête de l’Organisation, Macky Sall est vite entrain dans son sujet et avec une belle maestria. Le thème de cette 72e Session nous engage à donner la priorité à l’être humain pour la paix et une vie décente pour tous sur une planète préservée, a –t-il rappelé. « Hélas, en ces temps de turbulences et d’incertitudes, l’idéal d’un monde meilleur pour tous se heurte aux urgences d’un monde de conflits et en conflit avec lui-même ». Il cite quatre urgences. Premièrement, sécuritaires et humanitaires : des millions d’êtres humains continuent de souffrir au quotidien des ravages de la guerre, du terrorisme et de la violence sous toutes ses formes.