Ont collaboré à ce numéro

 Genève à Chaud
 Nations Unies
 UPF- Paris

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Déontologie : L'anonymat des sources.

Publié le, 08 mai 2016 par M. Pierre GANZ

Par Pierre GANZ

tyle type="text/css">

tyle type="text/css"> Une information crédible est une information qui décrit, met en scène, cite des individus qui ont un nom, et un statut ou une fonction. Mais de plus en plus les colonnes des journaux sont remplies de propos sans locuteur identifié, d'informations de source tenue secrète, d'affirmations de voix sans nom. Le recours à l'anonymat des sources peut être une nécessité absolue. Il peut aussi être un excès ou une facilité qui desservent l'information.
 
Soyons clair : il y a des zones où le simple fait de parler à un journaliste peut conduire en prison ou à la mort. Beaucoup d’informations ne seraient jamais publiées si les journalistes ne préservaient pas le secret de leurs sources. Notamment celles dont la publication est lourde de conséquences sur le fonctionnement des pouvoirs économiques et politiques. Les risques professionnels et trop souvent physiques qu'encourent leurs informateurs justifient donc pleinement que des journalistes taisent leurs sources. La liberté de la presse ne serait pas sans secret des sources, que la Cour Européenne des Droits de l'Homme a qualifié dans plusieurs arrêts de "pierre angulaire" de cette liberté.