Ont collaboré à ce numéro

 Bilan - Suisse
 Couleur
 Enfants du Monde
 Francophonie
 M. Ali Tounsi, ACI
 M. Johannes Drewling
 M.Denis ROUSSEAU
 M.S.F
 Min. Mansour FAYE,
 Mme Karine Rivière
 Mme Sandy Clavien
 MSF
 ONUG
 Sud Quotidien
 Zeid Ra’ad AlHussein

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Ebola : « la science devrait être au service des survivants »

Publié le, 12 novembre 2015 par Médecins Sans Frontières (MSF)

En Sierra Leone, la fin de l’épidémie d’Ebola a été annoncée le 7 novembre. Mais ce virus qui a fait plus de 11 000 victimes en Afrique de l’Ouest est toujours présent en Guinée, un pays voisin. Malgré l’ampleur sans précédent de cette épidémie, il reste encore beaucoup de zones d’ombre concernant Ebola. Combien de temps le virus survit-il ? La maladie pourrait-elle devenir endémique dans la région ? À quels défis médicaux les survivants sont-ils confrontés ? Le spécialiste en santé publique de MSF, le Dr Armand Sprecher, apporte quelques éléments de réponse, dans cet entretien réalisé par Médecins Sans Frontières.

 

 

Un message d'espoir pour les femmes

Publié le, 30 octobre 2015 par Dr Charles Henri Rochat

Par Docteur Charles-Henry Rochat
Chirurgien-Urologue

Directeur du programme « fistules » de la Fondation genevoise pour la Formation et la Recherche Médicales (www..gfmer.ch)


L’égalité des genres est un des défis le plus humaniste du 21ème siècle mais il est illusoire d’y parvenir si on ne règle pas les problèmes des atteintes faites à la dignité de la femme: viols comme arme de guerre, mutilations génitales, accouchements désastreux non assistés dont les fistules obstétricales sont l'ultime souffrance des survivantes. 


Les fistules obstétricales (les patientes perdent constamment les urines) et les mutilations génitales représentent des violences faites aux femmes qu'on peut soigner et prévenir, l'ignorer est une honte.