Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Tabac: 6850 décès chaque année en Tunisie.

Publié le, 18 novembre 2009 par

La question de la lutte anti-tabac a bénéficié, en Tunisie, de tout l'intérêt, notamment à travers la mise en place d'un plan national cohérent pour la lutte contre le phénomène du tabagisme englobant les volets législatifs, organisationnels et de sensibilisation, outre l'aide au sevrage tabagique.

Avant tout il faut reconnaître que des progrès ont été accomplis. Il ya 30 ans il existait une véritable « conspiration du silence » pour ignorer le SIDA. Durant ces années les malades étaient seuls à organiser leur propre lutte. Le SIDA est une maladie qui a créé un mouvement social. Elle a changé l’approche de la maladie. Elle a permis aux « sans voix » d’être entendus. Elle a catalysé l’émergence d’une nouvelle forme de solidarité.

Genève –  Selon un article publié par le Bulletin de l’Organisation mondiale de la Santé, revue internationale de santé publique, c’est en raison de la communication dont ils font l’objet que les responsables politiques, les donateurs et la société civile accordent la priorité à certains problèmes de santé plutôt qu’à d’autres.

D’après le Professeur Jeremy Shiffman, de la Maxwell School de Université  de  Syracuse aux Etats-Unis , en effet, le fait qu’un problème de santé mondial retienne l’attention et attire un financement est davantage lié à la façon dont il est présenté qu’à son « importance » réelle.