Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Les Pensières (Annecy-France)-( envoyé spécial)- Situé sur les rives du lac d'Annecy, « Les Pensières », le centre de conférences de la Fondation Mérieux a abrité du 25 au 28 novembre un atelier des journalistes sur les maladies infectieuses. L’objectif selon Amal Darghouth, responsable de la communication de la Fondation est d’ «informer les journalistes, dans un esprit d’échanges, en période hors crise par l’intermédiaire d’éminents scientifiques sur les maladies émergentes». Pendant trois jours, scientifiques et journalistes ont essayé d’arrondir ainsi les angles pour mieux se comprendre afin de trouver les meilleurs moyens d’informer les populations en cas de crise.

DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR LA RECHERCHE VACCINALE

Une étude publiée en ligne dans The Journal of Experimental Medicine fait la lumière sur les mécanismes potentiellement à l’origine de l’augmentation de la susceptibilité à l’infection par le VIH observée lors de l’essai clinique d’un vaccin contre le VIH (étude STEP) qui a échoué en 2007. Cette étude montre, par le biais d’un modèle expérimental in vitro, que les complexes formés par les anticorps et par le vecteur adénoviral (sorte de cheval de Troie utilisé pour délivrer le contenu du vaccin) induisent un signal fort qui active des cellules clés du système immunitaire, les cellules dendritiques. Celles-ci sont responsables du déclenchement de la réponse immunitaire de type cellulaire, et notamment de la mobilisation des cellules T CD4, principales cibles du VIH. Le résultat final de cette activation immunitaire cellulaire est la production d’un large réservoir de cellules T CD4, principales cibles du VIH.

Selon de nouvelles données rendues publiques par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les programmes de vaccination financés par l’Alliance GAVI depuis 2000 permettront d’éviter 3,4 millions de décès dans les pays les plus pauvres du monde.

L’OMS observe l’impact des programmes GAVI dans 76 pays en développement. Selon les nouvelles prévisions, 600 000 décès seront évités à l’avenir par rapport à la période 2000-2007. Les données seront présentées au conseil d’administration de l’Alliance GAVI mercredi, à Genève. « Notre effort mené au début pour augmenter les programmes de vaccination est efficace. Il a permis d’éviter des millions de morts prématurées et de maladies incapacitantes et prouve que la vaccination constitue une priorité de santé publique mondiale alors que nous tentons d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMS) », a déclaré le docteur Julian Lob-Levyt, secrétaire exécutif de l’Alliance GAVI. L’OMS prévoit également qu’à la fin de 2008, un nombre cumulatif de 213 millions d’enfants seront immunisés grâce aux vaccins fournis par GAVI[1].

ABANDON DES MUTILATIONS GENITALES FEMININES :

Publié le, 11 décembre 2008 par

LE COMITÉ INTER-AFRICAIN EN EGYPTE

Par Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, Membre – fondatrice du comité exécutif de FORWARD-Germany. Drherzbergerfofana@hotmail.com

La 7 ème assemblée du Comité Interafricain (CI-AF) a réuni au Caire, les participants de 28 pays d’Afrique et les organisations non gouvernementales des 18 pays donateurs d’Europe et du Japon affiliés à cette organisation pour faire le point sur la situation des mutilations sexuelles féminines dans les divers pays d’Afrique et de la Diaspora. Les nombreuses institutions internationales telles que l’Union Africaine, la Francophonie, l’Organisation Mondiale de la Santé, les Nations Unies ont répondu présent à ce grand rendez-vous.

L’Allemagne, était représentée par FORWARD-Germany, le Sénégal par le COSEPRAT et la Guinée par la première dame et une importante délégation dont les ministres de la santé Mme le Dr. Mariame Béhavogui et celui de la promotion féminine Mme Germaine Manguet. Durant 3 jours, les participants ont mené des débats très animés qui traduisaient l’engagement et le dynamisme des déléguées.